EMPE, École de Musique du Plateau Est

Arts et culture

L'Ecole de Musique du Plateau Est est une école qui a à coeur l'enseignement de la musique

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

Avant-Propos

L'école de musique associative de Belbeuf et de Franqueville-Saint-Pierre est un établissement d'enseignement artistique. De par son statut associatif, elle est une entité libre au sein des deux communes mais financer pour près de 50 % par des subventions municipales, elle mène des actions qui se doivent d'entrer en cohérence avec les orientations définies par les collectivités et son action première est à destination du public des deux communes.

Afin de pouvoir répondre avec le plus d'efficacité possible aux attentes de notre public et de nos autorités de tutelle, il nous a paru important de dresser cet état des lieux de la situation actuelle de l'école de musique et d'établir ainsi des perspectives d'avenir pour notre établissement. Nous sommes également en 2018 à une période charnière en terme d'investissement public dans l'action culturelle et la répartition de l'offre culturelle au niveau du territoire. Il nous faut nous préparer à des perspectives d'avenir.

C'est pour ces raisons que nous avons lancer ce projet de financement participatif. 

Contexte socio-économique 

L'école de musique est situé 479, rue du Général-de-Gaulle à Franqueville-Saint-Pierre. Elle accueille en majorité des élèves provenant des communes de Belbeuf et de Franqueville Saint Pierre. Les effectifs de la rentrée scolaire 2018 sont les suivants près 230 adhérents.

L'école ne propose pas actuellement de tarification liée au quotient familial. Néanmoins une dégressivité du forfait d'inscription est appliquée dès le deuxième enfant inscrit dans l'école. Les tarifs pratiqués sont placés dans la fourchette haute de ce qui se pratique à l'échelle du territoire.

D'un point de vue géographique, elle est située dans les locaux de l'ancienne mairie de Saint-Pierre. Cette implantation l’excentre du fait des centres-ville des communes néanmoins elle est proche des axes routiers menant aux communes limitrophes.

Contexte culturel

L'école de musique évoluent dans un environnement culturel à plusieurs échelles: communal, plateau Est de Rouen et métropole. En ce sens, elle est un acteur dans chacune de ces échelles mais à des niveaux différents. 

À l'échelle communale, il existe trois salles de concert,  la salle Bourvil et la salle Ragot sur Franqueville Saint Pierre et la salle des Fêtes de Belbeuf. Ces trois structures sont mises à disposition gratuitement par les villes pour accueillir les différents événements organisés par les associations culturelles.

L'école de musique et l'ensemble des autres associations culturelles de la commune se répartissent les différents lieux de programmation au grès de leurs actions artistiques et opèrent une programmation qui n'est pas dictée par une ligne éditoriale mais par l'agencement du calendrier d'occupation des salles.

Pour pallier au manque de disponibilité des salles, l'école de musique en collaboration avec les municipalités, a mis en place une série de concerts d'une durée courte et mettant en valeur les élèves en petite formation, au sein de la mairie. Deux à trois concerts par an se déroulent dans le hall ou la salle des conseils municipaux.

Au niveau du territoire du plateau est et de la métropole de Rouen, l'école de musique participe aux appels à projets en collaboration avec d'autres écoles de musique. Cela lui permet d'intégrer ses élèves à des programmes ambitieux, créatifs et exigeants et qui ne peuvent t'être montés qu'en partenariat avec d'autres établissements.

Enseignement diversifié

La formation musicale est souvent identifiée comme un frein à l'accession à la musique par les futurs musiciens. Elle est cependant indispensable à la formation d'un musicien accompli et ne peut être évincé de notre programme. Néanmoins il faut l'adapter aux attentes du public, aux besoins spécifiques des élèves d'une école de musique associative ainsi qu'aux évolutions pédagogiques de cette matière. C'est pour l'ensemble de ces raisons qu'en septembre 2014, nous avons fait le choix d’axés l'enseignement de la formation musicale autour de deux grands axes : le chant et le rythme. En s'appuyant sur une pratique collective et les principes de la pédagogie active, les apprentissages se font à partir du concret pour aller vers le théorique. Afin de resserrer notre proposition sur un temps court, le chant et les percussions corporelles sont les vecteurs principaux d'acquisition des notions fondamentales et théoriques. La formation musicale est présente dans le tronc commun des enseignements proposés à l'élève jusqu'en 2e année de cycle 2. En 2017 il a été convenu d'ouvrir un cours dédié aux musiciens du Pôle musique actuel ainsi qu'un court dédié aux adolescents et aux adultes débutants. Ces deux cours seront inscrits dans un cursus de 2 années. 

On appelle pratique collective, les divers ensembles qui sont créés au sein de l'école de musique sous l'encadrement des professeurs. Les pratiques collectives permettent aux élèves de se retrouver dans un projet commun pour jouer ensemble. Ces pratiques collectives sont le cœur du projet pédagogique de l'école de musique. Par la diversité de leurs propositions, elles permettent à chaque instrumentiste, quel que soit son niveau et tout au long de son cursus, d'avoir un aboutissement de son travail instrumental. Elles sont donc une source de motivation pour les élèves et elles sont également l'image de marque de l'école de musique. En effet, ce sont souvent ces ensembles qui sont mis en avant lors des concerts proposés par l'école de musique. Enfin elles ont vocation à accueillir un public élargi à l'ensemble des instrumentistes des communes avoisinantes. Cette spécificité permet à la fois de renforcer les effectifs des ensembles mais aussi de créer des conventionnement avec des écoles de musique environnantes. Ce dernier point permet à la fois de renforcer la santé financière de l'école par les cotisations supplémentaires qu'elles génèrent.

De par sa forme associative et son adhésion à la convention collective de l'animation, l'école de musique a fait le choix d'ouvrir ses portes à l'ensemble du public qui voudrait s'inscrire. Il n'y a pas de discrimination des adultes. Néanmoins pour assurer la pérennité de l'école, il est nécessaire de renouveler régulièrement les effectifs et c'est pour cette raison que de nombreuses actions visant à sensibiliser le jeune public, sont à destination des enfants. Il y a donc de fait un nombre plus important d'enfants que d'adultes et nous continuerons à rechercher cet équilibre. Un tarif supérieur est appliquée aux élèves hors commune. Si les objectifs venaient à gonfler, ne permettant plus un équilibre financier acceptable, la priorité serait donnée au public Belbeuviens et Franquevillais. 

Devenir un pôle sur le territoire

À l'heure actuelle, il existe une concurrence entre les différentes écoles du territoire du plateau Est de Rouen, tant au niveau des tarifs que l'offre pédagogique. Cette concurrence n'est pas forcément très positive car elle n'a pas pour effet de faire baisser les tarifs et d'autre part, elle suscite une dynamique qui t'en a vidé certaines écoles pour enrichir d'autres qui sont vues comme plus attractives en termes d'offres. L'Ecole de Musique du Plateau Est, de par son dynamisme est plutôt bien placée dans le recrutement des élèves mais de par son tarif élevé, elle pâtit tout de même de cet état de fait. En attendant une éventuelle intercommunalité, plus étendue et la fin de cet état de concurrence, l'école de musique a choisi de se positionner comme un pôle ressource ouvert à tous les publics du territoire. C'est-à-dire qu'elle veut faire profiter les élèves inscrits dans des écoles avoisinantes mais plus petite, des potentialités offertes par son offre pédagogique sans interférer dans le fonctionnement des écoles citées précédemment. C'est le cas pour la proposition qui est faite aux établissements du territoire du plateau est, de se conventionner pour offrir à leurs élèves, en plus de leur cours individuel une pratique collective à franqueville-saint-pierre, cette politique rencontre un accueil favorable auprès des écoles ciblées et commence à porter ses fruits, l'ambition est maintenant de développer et de l'enrichir à Belbeuf.

Notre vision

Mettre l'élève au centre de la formation nous paraît très important, dans le cadre de la rédaction de ce projet d'établissement, de définir la place que doit avoir l'élève dans l'école de musique. En effet, d'une école à l'autre les objectifs pédagogiques d'un établissement peuvent varier et la place de l'élève dans le projet également. Nous réaffirmons qu'au sein de notre structure, l'élève doit avoir une place centrale. L'ensemble des enseignements qui sont dispensés par l'école de musique du plateau Est ont pour objet de mettre l'élève au centre des préoccupations pédagogique et artistique de l'équipe pédagogique. En ce sens, les enseignements qui lui sont proposés doivent être adaptées à chaque élève et la pratique collective doit pouvoir individualiser chaque participant. Le face-à-face pédagogique individuel autour de l'apprentissage d'un instrument reste le pivot de l'enseignement qui sera prodigué aux élèves inscrits dans l'établissement. De même l'intégration de la danse dans le projet pédagogique a pour ambition de proposer un vecteur supplémentaire dans son apprentissage et à l'aider à appréhender son corps comme un instrument, au même titre que son instrument de musique.

Un des buts de la formation d'un élève musicien et d'en faire un mélomane averti qui aura appris à aller au concert. Cet aspect est primordial car les élèves des écoles de musique devraient être le vivier des auditeurs de demain, de ceux qui feront vivre la culture vivante et perdurer l'exception culturelle française. Cette partie de la formation est prise en compte depuis 2016. En effet, dans le cadre de partenariat avec diverses salles de spectacle au festivals, au premier rang desquels on peut trouver le festival Blues note ou l'Opéra de Rouen, nous incitons les élèves à profiter de spectacles. Par le biais d'une tarification avantageuse, de programmes identifiés et de mise en place de covoiturage, nous tentons d'inciter les élèves et leurs parents à faire l'effort de sortir pour aller écouter des concerts lorsque cela est possible, nous organisons des rencontres entre les artistes et des petits groupes d'élèves. Ces échanges et la présence au spectacle donne aux élèves un but dans leur apprentissage musical. La volonté de cette démarche n'est pas de les pousser à devenir musicien mais bien de les ouvrir à une large forme de programmation culturelle qui saura parler à chacun d'entre eux et suscitera de fait une plus grande motivation dans l'apprentissage.

Ce point important de la formation pourrait être renforcé en créant une petite saison musicale où se serait les professeurs de l'école, qui avec les ensembles avec lesquels ils travaillent, pourraient donner des concerts dans le cadre d'une saison musicale proposée par l'école de musique sur le territoire de la commune. La proximité entre les artistes, professeurs et leurs élèves, auditeurs seraient renforcée. Elle aiderait les élèves à sortir du cadre simple du cours et à voir leur enseignant comme un musicien passeur de savoir. Cette prise de conscience serait bénéfique pour l'apprenant qu'est l'élève mais également pour le sachant qu'est le professeur. Ces concerts remettraient en avant le rôle du musicien qui est de produire sur scène et aideraient les élèves à se projeter dans une finalité artistique concrète. D'autre part, ces concerts viendraient enrichir la programmation culturelle de la commune, celle-ci donnera une visibilité supplémentaire à l'école de musique, de part la venue de musiciens extérieurs à l'école qui pourraient éventuellement animé des Master Class, elle renforcerait son positionnement comme élément moteur du dynamisme pédagogique et culturelle au sein du territoire du plateau Est et de la métropole de Rouen. Bien entendu ce volet nécessite une part de subventionnement public ou privé qui reste à trouver. 

Des axes à mener

À long terme on peut imaginer que dans le cadre d'une éventuelle intercommunalité, des établissements d'enseignement artistique du plateau Est, nous irons vers un regroupement des écoles avec un pôle central et diverses antennes dans chaque commune. Il faut donc, lors des rénovations de bâtiments qui seront engagées à court terme, ce projeter dans dans le futur et réfléchir à l'intégration du bâtiment à l'échelle du territoire en anticipant dès à présent les besoins et les apports du bâtiment accueillant l'école de musique au niveau du territoire regroupé. 

Mais avant de penser à ces différents axes d'amélioration pédagogiques et d'évolution structurelle, ils nous faut envisager des projets à plus petite échelle. Ce mécénat débutera par de l appel aux dons et par des projets factuels. C'est pourquoi nous appelons dans un premier temps nos partenaires à nous accorder leur confiance afin d investir dans la vie de tous les jours. L achat de ce synthétiseur est la première étape de notre financement participatif. 

Siège social

479 rue du Général de Gaulle 76520 FRANQUEVILLE SAINT PIERRE

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Compagnie Varsorio
Compagnie Varsorio
Association ORA
ORA
Association HOPE & BRIDGES (LES PONTS DE L'ESPOIR)
HOPE & BRIDGES (LES PONTS DE L'ESPOIR)
Association Collectif Quatre Ailes
Collectif Quatre Ailes