Emplettes et Cagettes

Action sociale

L’association Emplettes et Cagettes permet à des personnes en précarité alimentaire de se regrouper pour former un collectif d’acheteurs, qui définit les produits élémentaires recherchés pour se nourrir, notamment des produits protéinés et locaux le plus possible ; par des bons de commande mensuels.

Nos actions en cours

À la une

Qui sommes-nous ?

L’objet de l’association Emplettes et Cagettes est de permettre à des personnes en précarité alimentaire de se regrouper et de former un collectif d’acheteurs qui définit les produits élémentaires recherchés pour se nourrir, notamment des produits protéinés et locaux le plus possible auprès d’agriculteurs. Ces produits sont proposés à l’achat aux adhérents, par des bons de commande mensuels. 

Les denrées alimentaires achetées grâce à ce collectif d’achat permettent à tous, et principalement aux personnes en situation de précarité alimentaire, d’accéder à des produits locaux et de qualité en s’appuyant sur les dynamiques de sourcing du département et de la chambre d’agriculture existantes pour la restauration collective auprès des producteurs locaux, et aussi en s’appuyant sur les dynamiques et le savoir d’expérience des acheteurs. Les prix sont stables sur une période discutée avec les fournisseurs et certains produits locaux, de qualité, deviennent accessibles !

Les produits achetés sont définis, actualisés, et renouvelés en fonction des décisions prises par les personnes concernées lors de living lab (labo d’usage) qui sont le moteur du collectif. Constats, analyses et propositions des personnes en précarité y sont travaillés ; les produits sont choisis et cherchés en fonction de critères établis avec les personnes concernées. Le maillage du territoire passe par ces groupes lab, les acheteurs se cooptent et le développement fait boule de neige. Cela permet de proposer une solution face à la détresse des personnes qui ne sont pas vues par les systèmes classiques, les invisibles.  

Les bons de commande sont mis à disposition au début du mois lorsque les minimas sociaux sont versés. Les acheteurs choisissent alors leurs produits et les règlent. Les commandes sont passées auprès des fournisseurs vers le 15 du mois et les livraisons se font une semaine après, sur les sites choisis et connus des acheteurs : centres socio-culturels, maisons des solidarités, associations d’éducation populaires, d’étudiants, labo d’usage etc..