Après le livre TERRES PRECIEUSES : le film !

par En prise de sens

Faire un don

Après le livre TERRES PRECIEUSES : le film !

par En prise de sens

Faire un don

Documentaire sur et avec les agriculteurs du plateau de Saclay Leurs solutions quand la ville avance.

LE PROJET :

L’idée est de montrer des agriculteurs sur un territoire particulier (le Plateau de Saclay, à 20 km au sud-ouest de Paris, à cheval sur les deux départements de l'Essonne et des Yvelines), un territoire encore foncièrement agricole mais où la ville avance et où, de plus en plus, monde agricole et monde urbain sont amenés à cohabiter. Montrer comment ces travailleurs de la terre vivent la transformation d’un lieu auquel ils sont viscéralement attachés. Pour cela, nous leur donnons la parole, nous les écoutons, nous les regardons travailler.

Ces hommes et ces femmes n’ont pas attendu « demain » pour trouver des « solutions locales » afin que l’agriculture continue à être vivante sur ce territoire. Presque silencieusement, ils ont inventé des pratiques nouvelles, répondant aux attentes des consommateurs, ils ont tissé des liens avec les autres acteurs locaux : citoyens, associations, élus, chercheurs. Dans un monde qui bougeait autour d’eux et pour que les terres de leurs pères et de leurs grands-pères continuent à vivre, ils sont allés de l’avant et vers les autres.

C’est cette dynamique humaine en action que nous souhaitons montrer,

dans un film documentaire d'1h30-1h45, diffusé dans les salles de cinéma, 

qui mettra l'humain et les paroles de ces travailleurs de la terre au coeur des images.

Une manière particulière de traiter le sujet : 

Notre but est de faire un film sur les hommes et les femmes qui font vivre la terre du Plateau de Saclay. De CENTRER SUR L’HUMAIN. Voilà pourquoi nous avons envie d’un film qui montre les agricultrices et les agriculteurs au plus près de leur travail, au plus près de leurs visages, de leurs mains. Qu’on voit la terre, leurs sourires, leurs rides, leurs mains qui travaillent, qui caressent un épi de blé, qui s’enfoncent dans les grains stockés. Que les spectateurs ne restent pas « à l’extérieur », mais entrent, grâce aux images « de proximité » dans ce monde agricole.

Les interviews n’apparaîtront que très peu en tant que telles : ce que nous raconteront toutes les personnes interviewées passera en voix « off » pendant que les personnes seront en train d’agir, de travailler. 

Origine du projet :

Terres précieuses est un livre publié en mai 2015, qui a recueilli les témoignages des agricultrices et des agriculteurs du Plateau de Saclay. Il avait pour but de montrer aux habitants du territoire que, derrière les paysages du Plateau que certains qualifient de « vides », se tiennent des hommes et des femmes, aux histoires fortes, si attachés à leurs terres que, voyant le monde bouger autour d’eux, ils ont décidé d’aller de l’avant pour que l’agriculture continue à exister sur ce territoire. Ce livre, en auto-édition, a d’ores et déjà bénéficié d'une belle audience avec plus de 1650 exemplaires vendus.

L’idée d’un film est de susciter une prise de conscience encore plus générale de la dynamique humaine en action sur le Plateau de Saclay, terre agricole où la ville avance. Autant de démarches reproductibles (en particulier les ponts en train de se créer entre consommateurs et producteurs) partout où monde urbain et monde rural sont désormais obligés de cohabiter. 

Le déroulé du film :

              1) La ville a déjà avancé dans le passé et les agriculteurs ont réagi,

Ferme de Villaroy : vers l’ouest du Plateau, avec l’aéroport de Toussus-le-Noble au début du XXe siècle… réactions d’Augustin Heurtebise aux avions atterrissant régulièrement dans ses champs. Puis dans les années 70-80, avec la ville nouvelle de Saint-Quentin en Yvelines, le golf national, le Technocentre de Renault… son arrière-petit neveu, Vincent Bailly, est en conversion bio.

            2) Volonté de dialogue avec tous les acteurs du Plateau, initiée par les agriculteurs : 

Christian Vandame et Jean-Marie Dupré créent Terre et Cité                                                             

Travail commun avec les chercheurs à la Martinière                                        

          3) Volonté d’aller vers les consommateurs sous différentes formes :

    ·  De manière individuelle :

La ferme de Viltain : les tournées de livraison (Benoît Dupré), la cueillette (Guillemette Dupré des Courtils), le troupeau (Olivier des Courtils) et la transformation du lait en yaourts (Benoît Dupré)                                                                                       

Olivier Marcouyoux, le berger itinérant                                                                                      

Le Fournil : du pain préparé à partir de blé bio cultivé sur le plateau

Roland Rondelet, apiculteur                                                                                              

·  De manière collective :

L'AMAP des Jardins de Cérès               

L’EPI : épicerie participative de Châteaufort (puis de Saint-Aubin)                 

       4) Le bio… une façon de réagir :

Robert Pirès, un nouveau maraîcher bio, à Magny-les-Hameaux             

Cristiana et Emmanuel Vandame, en reconversion bio sur toute leur exploitation  

       5) L’entraide, le partage

·  Partage :

Charles Monville : éleveur de poulets bio à qui il manquait pour s’installer 4 ha, que Cristiana et Emmanuel Vandame ont cédés de leur propre exploitation           

Serge Coussens :  installé sur des terres de Christian Vandame    

Jardins de cocagne :  installé sur des terres de l’Abbaye de Limon               

Partage de matériel : Ferme Vandame/ Viltain, Martinière/Orsigny…          

·  Entraide

La compostière : la Ferme de la Martinière élabore et fournit le compost                      

Le fumier de cheval : les écuries de Favreuse                                                  

L’alimentation des poulets de Charles                                                            

La création de Plantes made in Ile-de-France : pépinières Allavoine             

La fin du film : la récolte de pommes de terre de l’AMAP, moment collectif alliant urbains et agriculteurs dans un vrai moment de partage  

                                                    

A quoi servira l'argent collecté ?

  • L'argent collecté permettra de financer le BUDGET PRÉVISIONNEL DU FILM : 

Notre équipe

Notre volonté a été de réunir une équipe locale, essonnienne et yvelinoise, aux compétences très différentes mais, pour ce projet, très complémentaires : 

Pour plus de détails sur chacun :  

* L'ASSOCIATION En prise de sens, loi 1901, créée par Claire Leluc Derouin (présidente) et Martine Debiesse (trésorière) dans le but d’initier, de soutenir, développer et diffuser des projets audiovisuels et culturels.

* MARTINE DEBIESSE, auteure du livre Terres Précieuses. Écrivain biographe, membre du réseau de biographes NPI. Auteure de trois livres sur des sujets locaux, donnant la parole aux personnes directement concernées : Terres Précieuses (mai 2015), témoignages de femmes et d’hommes qui font l’agriculture du Plateau de Saclay (https://terresprecieuses.jimdo.com/) ;  Gif au cœur (juin 2016), témoignages de 70 Giffoises et Giffois sur leur ville, issus de tous quartiers, de toutes générations, arrivés depuis peu ou nés à Gif-sur-Yvette; Derrière le rideau rouge (novembre 2017), sur l’exploitation cinématographique de 3 cinémas de proximité, avec des entretiens avec Claire Leluc-Derouin, directrice de cinéma pendant 29 années, Didier Derouin, projectionniste et enseignant à 3IS, d’un ouvreur, d’un ancien directeur du CNC (https://www.vraisinstants.com/). Très engagée dans les associations impliquées dans la défense des terres agricoles du plateau de Saclay (Terre et cité, Terres fertiles, l’AMAP, l’EPI). 

* BENJAMIN PALLIER, preneur de son/monteur. Scénariste et réalisateur de films depuis 10 ans, il anime également des ateliers audiovisuels et de doublage dans plusieurs établissements en France et à l’étranger. Il intervient aussi auprès de plusieurs associations de Rambouillet. En 10 ans, il a réalisé une dizaine de courts métrages pour le cinéma, quatre clips musicaux pour des artistes indépendants, les bandes annonces pour les différentes éditions du festival de courts métrages de Rambouillet et un long métrage. Le court métrage Goutte à goutte réalisé avec Alexandre Gillet en 2016, comptabilise aujourd’hui plus de 30 sélections en festivals, nationaux et internationaux et un prix. Le prochain court métrage Le jour se lève sera tourné en mai 2018 à Rambouillet et abordera le thème de la fin de vie.

* OLIVIER SOCHARDchef-op. Photographe indépendant depuis près de 25 ans, cadreur et réalistateur. En photographie il est intervenu dans divers domaines tels que la photographie sociale, corporate, industrielle et reportage. Avec un regard d’auteur toujours présent, proche de l’humain. Il a notamment créé les banques d’image de plusieurs entreprises en y ajoutant la part de l’Homme et de son empreinte. Olivier s’engage personnellement dans ses projets, que ce soit professionnels ou personnels. La vidéo est apparue comme la continuité de son regard et le soin apporté au cadre comme l’intention des ses images restent conformes à son engagement de l’esthétique en tant qu’auteur. Il a notamment réalisé des portraits d’artistes locaux (Shaftaï et Frédéric Marquis), des interviews de chefs d’entreprise (Douplat Conseils, ainsi que des directeurs d’agences d’événementiels) des teasers d’événements sportifs (compétitions de tennis, en France et Marrakech) et est en cours de réalisation d’un court métrage (Tuttofiction en noir et blanc), écrit et réalisé par lui-même.

* DIDIER DEROUIN, conseiller technique... en lien avec ses 29 ans d’expérience de gestion technique de salles de cinéma. Dès son CAP de projectionniste obtenu, l’AFOMAV (association de formation aux métiers de l'audio-visuel) lui a proposé de devenir formateur en son sein. Il est aujourd’hui professeur au 3IS (institut international de l’image et du son, basé à Élancourt, qui prépare aux métiers du son, du spectacle et de l’image : cinéma audiovisuel, animation, jeu vidéo, design graphique…). Didier Derouin enseigne également l’encodage au format cinéma (DCP). Dans le cadre de son auto-entreprise, il fait de l’encodage numérique et la mise en conformité, pour le passage en salle, de bandes-annonces, de publicité et de films. Membre actif de l’association cinémathèque 16, pour la préservation et la projection de films en 16 mm (lancement des projections au Club de l’étoile, pour cette saison 2017/2018). Bénévole Répare Café et Ressourcerie 78. Sa formation initiale d’électromécanicien d’équipements aéronautiques lui en donne les compétences. 

* XAVIER LLAMAScompositeur et interprète de la musique. Guitariste, compositeur et arrangeur. Diplômé du CRD d’Evry (DE Jazz), Xavier Llamas crée et dirige une école de musique dans les Yvelines (EMAS) où il donne des cours d’instruments et enrichit la pédagogie par des ateliers collectifs. Guitariste du groupe pop/folk acoustique Melody Linhart avec lequel il vient d’enregistrer un album dont la sortie est prévue en 2016 - melodylinhart.com Il joue aussi dans le trio PAZ avec Pierrick Hardy et Aurélien Guyot. Produit son groupe, le XL group et réalise deux CD, Tangram, et Myosotis. Cofondateur avec C. Beuzer du big band La Coda Jazz Group, du collectif d’improvisation La Cabale Jazz avec G. Christophel pour lesquels il compose, joue et dirige la musique. Il a l’occasion d’inviter des artistes comme Julien Lourau, Louis Winsberg, Pierre Olivier Govin… Il a écrit la musique du BD-CONCERT Les larmes de l’assassin (BD de Thierry Murat édité chez Futuropolis en 2011).

CLAIRE LELUC DEROUIN, conseillère artistique... en lien avec son expérience de 29 ans (1988-2017) dans le monde de l'exploitation cinématographique : gestion, programmation, animation de 3 cinémas indépendants classés arts et essais (Central cinéma à Gif-sur-Yvette (91), le Vox à Rambouillet (78) et le Normandy à Vaucresson (92)). Dans le cadre de la société Les vrais instants de l’image, elle a organisé et animé de nombreux événements à destination de tous publics : les Instants à part(soirées avec des documentaires, en présence de leur réalisateur/réalisatrice, suivis d’échanges : elle a accueilli : Cyril Dion (Demain), Marie-Monique Robin (Qu'est-ce qu'on attend ?), Marc de la Ménardière (En quête de sens), Jean-Paul Jaud (Nos enfants nous accuseront), Martin Esposito (le potager de mon grand-père), Anne Clauset (Autrement avec les légumes)… ou en présence d’associations, Terre et Humanisme pour le film de Pierre Rabhi, Au nom de la terre).Elle a  contribué à créer le festival du court-métrage de Rambouillet et participer à de nombreuses manifestations nationales : mois du film documentaire, semaine de la Solidarité, SISM, semaine du goût, semaine bleue (en direction des aînés), travaillant avec de nombreuses associations nationales et leurs antennes locales (Amnesty, LDH, Colibris, Restos du cœur…), programmant des films en lien avec des combats menés : résistance d’hier et luttes d’aujourd’hui (accueil de Stéphane Hessel), les violences faites aux femmes, la liberté d'expression... Autant d’événements permettant de créer du lien. Elle a fait venir dans ses salles des personnalités du cinéma, pour présenter le film auquel ils avaient participé, : Jean Rochefort, Lambert Wilson, Guillaume Canet, Johnny Hallyday, Antoine Decaune, Judith Godrèche,… Co-auteure du livre Derrière le Rideau Rouge.En formation pour organiser et animer des ateliers théâtre en milieu social et éducatif, en relation étroite avec sa formation première d'éducatrice spécialisée + licence science de l'éducation et sa pratique du théâtre depuis 35 ans (Théâtre du Rondeau puis Théâtre de la Poursuite).

Donner 10 euros

Pour 10 euros ou plus

Votre nom au générique

Donner 20 euros

Pour 20 euros ou plus

Votre nom au générique + l'affiche du film dédicacée par l'équipe

Donner 30 euros

Pour 30 euros ou plus

Le "bouquet 30€" : le Blue Ray du making off du film + votre nom au générique + l'affiche du film dédicacée par l'équipe

Donner 50 euros

Pour 50 euros ou plus

1 pain bio fait avec de la farine de blé poussé sur le Plateau + le "bouquet 30€"

Donner 75 euros

Pour 75 euros ou plus

Invitation à l'avant-première du film pour 2 personnes + le "bouquet 30€"

Donner 100 euros

Pour 100 euros ou plus

Le livre Terres Précieuses ou le livre Derrière le rideau rouge (sur les coulisses des cinémas de Gif, Rambouillet et Vaucresson) + le "bouquet 30€"

Donner 200 euros

Pour 200 euros ou plus

Un panier gourmand de quelques produits du Plateau + le "bouquet 30€"

Donner 300 euros

Pour 300 euros ou plus

Panier gourmand de produits du Plateau, incluant un poulet bio de Charles + le "bouquet 30€"

Donner 500 euros

Pour 500 euros ou plus

Repas avec l'équipe du film + le "bouquet 30€"

Donner 1000 euros

Pour 1 000 euros ou plus

Banquet champêtre à la ferme avec les agriculteurs du Plateau avec, au menu, des produits du plateau, et en particulier un chapon bio de Charles + le "bouquet 30€"

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS

Vous êtes une entreprise ?

Devenez mécène de notre projet et boostez notre levée de fonds en abondant les dons des internautes !

En savoir plus
M

Martine PLATEL

18/07/2018
O

Olivier CHARLET

18/07/2018
Bon courage Martine, et bravo pour ton engagement sans faille pour la sauvegarde de nos terres précieuses.
L

Laurence Renard

18/07/2018
Signaler la page