Così fan Tutte, un spectacle de Rémi Studer

par Ensemble Vocal Universitaire de Strasbourg

Così fan Tutte, un spectacle de Rémi Studer

par Ensemble Vocal Universitaire de Strasbourg

Le spectacle Così fan Tutte a besoin de votre aide pour pouvoir briller lors de son premier week-end de représentations début novembre.

Présentation du projet



Six chanteurs, six instrumentistes, une bobine de fil, trois ou quatre chapeaux, quelques chaises, un crayon à maquillage...




  • L'intrigue


À mi-chemin entre Marivaux et Musset, Così fan Tutte se présente sous la forme d'un huis clos pétillant où la polyphonie vertigineuse de Mozart huile la machine dramatique de manière implacable.


Guglielmo et Ferrando, deux jeunes amis, vantent les vertus de leurs fiancées respectives : Fiordiligi et Dorabella. Les superlatifs ne manquent pas pour dire la beauté et la fidélité des jeunes amantes. Arrive Don Alfonso, un vieux philosophe, qui raille les deux amis, leur disant que la fidélité des femmes est une chimère. Le ton monte et les menaces des deux galants répondent à la provocation du vieux sceptique. Finalement Don Alfonso propose un pari aux deux jeunes gens : il devra leur montrer que la femme est inconstante... et en particulier leurs belles. Pour cela, ils acceptent de se soumettre à sa volonté en tentant de séduire leurs propres fiancées sous un déguisement pittoresque. Rapidement, les protagonistes se trouvent pris au piège de leur propre jeu et se laissent emporter dans le tourbillon de la farce.


L'intrigue de Così, derrière son apparence triviale, suscite de nombreuses interrogations sur le thème des jeux amoureux, du dialogue entre pragmatisme et idéalisme, ou encore de l'opposition entre corps et esprit. Mozart, pas plus que da Ponte, ne donne de clé d'interprétation.


  • La scénographie


Six chanteurs, six musiciens, une bobine de fil, trois ou quatre chapeaux, quelques chaises, un crayon à maquillage : voilà le peu d'accessoires auxquels nous avons recours dans notre version de Così. 


Cette scénographie épurée, permet de mettre en avant le jeu des interprètes, qu'ils soient musiciens ou chanteurs. Ici, pas de piédestal pour les chanteurs, pas de fosse où cacher les musiciens. Chacun partage le même espace scénique. Si habituellement les chanteurs et les instrumentistes sont séparés, ici, les uns se déplacent parmi les autres, chacun interagit avec l'autre. Les musiciens servant même en quelque sorte d'éléments de décor vivants.

La place du public au sein de cette espace a été pensée dans le même esprit. Pas de séparation entre les artistes et le public, pas de « quatrième mur ». Les spectateurs sont disposés tout autour de l'espace scénique, en immersif. Le public est invité à réagir à l'action, à applaudir quand il le souhaite, et même, pourquoi pas, à donner de la voix avec la troupe de chanteurs !


L'avantage d'une telle scénographie, est qu'on obtient un spectacle malléable, qui peut s'adapter à divers publics et à toutes sortes de lieux où on ne s'attend pas forcément à entendre de l'opéra : espaces publiques, monuments historiques, friches industrielles, plein air... Et bien entendu, les salles de concert qui ne possèdent pas de fosse d'orchestre. 





Origine du projet


Ce projet a débuté en mai 2014 au Palais Rohan lors de la Nuit des Musées. À l'initiative de ce spectacle, Rémi Studer s'est entouré de quelques instrumentistes et chanteurs pour donner à voir et à entendre une nouvelle version de cet opéra léger et cruel qu'est Così fan tutte de Mozart. En peu de temps, ils créent ensemble un spectacle original, où tous les musiciens partagent le même espace et sont entourés par le public. Pas de grands décors, quelques accessoires suffisent à faire honneur aux jeux amoureux imaginés par Mozart et Da Ponte.
Pour cette session de représentations, la même équipe de chanteurs se retrouvent pour présenter au public un spectacle mûri par le temps, et par l'arrivée d'une metteure en scène et d'un éclairagiste. Tout deux se plongent dans cet univers pour le mettre en valeur.


À quoi servira l'argent collecté ?


L'argent collecté nous permettra notamment de :
- participer aux frais de location des salles de concert
- payer les musiciens ainsi que les chanteurs
- préparer de nouvelles sessions de représentations



Notre équipe


Fiordiligi - Anaïs Mahikian
Dorabella - Sarah Dewald
Ferrando - Nicolas Kuhn
Guglielmo - Laurent Koehler / Marco Veneziale  (le 4)
Despina - Lorène Koehler
Don Alfonso - Rémi Studer

Violon 1 - César Guigue
Violon 2 - Mathilda Dalu
Alto - Antoine Spindler
Violoncelle - Anne Catherine Dupraz
Clarinette - Laurent Will
Basson - Aude Audin

Directeur artistique et musical - Rémi Studer
Scénographie et direction d'acteurs - Marie Salomé Iffrig
Création lumière et régie - Christian Peuckert

Donner 5 euros

Vous avez notre gratitude éternelle !

Donner 15 euros

En plus de notre gratitude sempiternelle, 1 place pour la séance de votre choix

Donner 20 euros

Contrepartie précédente + 1 boisson offerte après le spectacle

Donner 25 euros

En plus de notre gratitude sempiternelle, 2 places pour la séance de votre choix

Donner 30 euros

Contrepartie précédente + 2 boissons offertes après le spectacle

Donner 50 euros

Contrepartie précédente + 1 chaleureuse poignée de main du chef à l'entracte

Donner 70 euros

Contrepartie précédente + 1 bise de la prima donna

Donner 100 euros

Contrepartie précédente + votre nom sera cité pendant le spectacle

Donner 10 euros

Contrepartie précédente + photo du spectacle (crédits : Franck Horand) !

Ensemble Vocal Universitaire de Strasbourg

Patrick Flammeche
07/11/2016
Anonyme
07/11/2016
Anonyme
07/11/2016