Créer un nouveau centre de soins pour la faune sauvage (oiseaux et mammifères)

par ENVOL

Créer un nouveau centre de soins pour la faune sauvage (oiseaux et mammifères)

par ENVOL

Aider ENVOL à acquérir un terrain pour y construire un véritable hôpital pour la faune sauvage.

Présentation du projet

E.N.V.O.L. qui signifie Envol Nocturne et Vie des Oiseaux Libres, est une association de sauvegarde régie par la Loi 1901 (elle ne fait pas de bénéfice et est reconnue d’intérêt général).


Elle a pour objectif de recueillir tous les oiseaux et petits mammifères de la faune sauvage en difficulté, malades, blessés ou simplement tombés du nid, dans le but de les soigner et les relâcher dans leur milieu naturel.


Pour mener à bien cette mission, l’association a créé un centre de soins à Francastel dans l’Oise en février 2001 après l’obtention d’un droit d’ouverture auprès de la préfecture.

Fort de l’expérience de soins de son fondateur Éric Desesquelles, en tant qu’antenne auprès du centre Picardie Nature (dans la Somme) pendant 6 ans (de 1994 à 2001), le centre de soins a toujours enregistré de très bons taux de réussite (moyenne de 800 accueils enregistrés par an dont 700 oiseaux et une centaine de petits mammifères).


Radiographie d'un oiseau ayant reçu des plombs de chasse


Qu’il soit commun tel le merle ou rare comme le butor étoilé, l’oiseau blessé ou orphelin a toujours pu compter sur ENVOL et son centre de soins picard qui a toujours accueilli toute bête en détresse, qu’elle soit à plumes, à piquants ou à poils (hérissons, écureuils, blaireaux, chevreuils, chauves-souris, etc.).


Les différentes causes d’accueil :

-    Ramassages des jeunes (chutes de nids, destructions de nids, sorties prématurées, abandons, poussins égarés, dénichages volontaires, tempêtes, etc.)

-    Prédateurs

-    Trafic routier

-    Choc contre des vitres

-    Chasse

-    Heurts contre des fils électriques

-    Maladies

-    Intoxications et pollutions

-    Pièges divers (pièges naturels, bacs à eau, fils barbelés, conduits de cheminée, etc.)

-    Intempéries, etc.

 

Chouette effraie victime de fils barbelés


Cependant, la délocalisation du centre est indispensable pour trois raisons essentielles :

1.      D’une part, l’installation d’éoliennes dont les premières à 700 mètres du centre a contraint ENVOL à rechercher rapidement un nouveau site. En effet, les pales des éoliennes qui tournent en moyenne à 300 km/h sont mortelles pour les volatiles. Venant de territoires où il n’y a pas d’éolienne ou par le stress du relâché ou des vols erratiques, bon nombre d’entre eux seront massacrés.

> A savoir : 80 % des oiseaux relâchés sont des jeunes élevés au centre de soins. Le protocole recommande d’effectuer un apport continu de nourriture à partir du site où les jeunes ont été élevés, compte tenu qu’ils n’ont pas leurs parents pour les éduquer dans leur quête d’autonomie. C’est la méthode dite "le taquet".

Un parc éolien est donc incompatible avec un centre de soins tenu de relâcher les oiseaux depuis le centre où ils ont été soignés.

Très prochainement 100 éoliennes au total seront implantées autour du centre, ce qui n’engage aucun regret quant à la fermeture du centre de soins de Francastel.


2.      D’autre part, la délocalisation du centre  permettrait de pérenniser ce dernier si Éric venait à disparaître. En effet, le centre actuel basé à Francastel est situé sur la propriété personnelle d’Éric.


3.      Enfin, le centre devient trop petit et le terrain actuel ne permet pas de le développer.


>>> Bien que le centre soit fermé depuis quatre ans, Éric a continué bénévolement à assurer des missions de protection et de sauvegarde en milieu naturel (pose et suivi de nombreux nichoirs) ainsi que des animations pédagogiques dans les écoles (exemple : tous les mercredis sur une période de 6 mois en 2015 au collège E. Réa), les centres de loisirs et lors de manifestations diverses (expositions, forum, etc.).


Nourrissage d'un bébé hérisson


Origine du projet

La fermeture du centre de soins a laissé un grand vide pour la protection des oiseaux et des mammifères car il n’y a plus de centre de ce type dans la région Picardie ni dans la région parisienne d’où proviennent bon nombre d’animaux blessés.

L’ouverture de ce nouveau centre de soins est d’une grande nécessité car chaque jour Éric reçoit de nombreux appels pour des oiseaux et des mammifères en difficulté. Faute de pouvoir les prendre en charge, ce sont des animaux qui meurent chaque jour chez des particuliers impuissants, même les pompiers, les vétérinaires ou les associations telles la LPO ne savent pas où les orienter hormis vers les centres à 150 km.


Pour que ce nouveau centre voit le jour, ENVOL doit faire l’acquisition d’un nouveau terrain pour pouvoir l’aménager le mieux possible au profit des animaux.
Un terrain diversifié de 6 hectares a été trouvé en mitoyenneté sur les communes de Bailleul-sur-Thérain et Villers Saint Sépulcre.

 

Il comprend :
  •  un petit étang idéal pour les oiseaux d’eau,
  • un cours d’eau,
  • 4 hectares de bois qui permettraient d’effectuer des animations pédagogiques auprès des écoles,
  • des bâtiments déjà existants mais à rénover, qui sont en adéquation avec le projet.

 

Les bâtiments sont composés :
1. d’une structure principale d’une superficie de 350 m² où seront aménagés :
  • les salles de soins avec une infirmerie, une nurserie, une salle de chirurgie, une salle d’accueil des animaux et une salle de stockage du matériel médical et de nourriture ;
  • une salle d’exposition accessible aux futurs visiteurs ;
  • un espace pour les bénévoles qui pourront être hébergés sur place afin de renforcer les soigneurs dans leur travail.
2. d’une structure métallique d’un beau volume (50 m de long, 11 m de large et 6 m de haut) qui sera aménagée en grande volière de réhabilitation. Au total 1 hectare sera prévu pour toutes les volières et isoloirs (de toutes tailles pour accueillir les différentes espèces d’oiseaux) ainsi que les parcs pour les hérissons.
3. d’un grand local de 60 m² qui servira d’atelier et de lieu de stockage du matériel.
4. d’un local plus petit de 10 m² qui servira de salle d’hébergement pour des blaireaux ou chevreuils en convalescence.


Ce terrain est réellement fait pour ENVOL, c’est un petit paradis créé pour les animaux.

Afin de ne pas perdre cette opportunité, Éric a dû financer personnellement l’achat de ce terrain car ENVOL n’a pas les moyens de l’acquérir par elle-même. Mais pour pouvoir pérenniser le centre de soins, le terrain doit absolument appartenir à l’association. Si ce n’est pas le cas, la propriété repartirait aux héritiers d’Éric. Le terrain ne peut pas non plus être cédé à titre gratuit à ENVOL car les lois ne le permettent pas.

 

Le but de ce projet est donc de faire appel à votre générosité pour permettre à ENVOL d’acquérir ce terrain pour y construire un véritable hôpital pour la faune sauvage qui perdurera aussi longtemps qu’il y aura un besoin d’aide aux oiseaux et mammifères blessés.


Cigogne noire accueillie au centre de soins de Francastel


A quoi servira l'argent collecté ?

L’argent collecté servira à acquérir le terrain bâti (soit environ 1 hectare qui abrite tous les bâtiments dont le futur centre de soins) et à s’acquitter des frais de notaire.

Le reste de la parcelle (soit les 5 hectares de bois et l’étang) sera cédé à titre gratuit avec un bail emphytéotique (99 ans) à ENVOL, ceci afin de rendre le coût supportable par l’association.


Notre équipe

Président fondateur, capacitaire et soigneur entièrement bénévole : Éric Desesquelles.
Bureau : Véronique Grognet (présidente), Georgette Hivy (secrétaire), Alain Melin (trésorier).

Conseil d’Administration : Claude Aubry, Laurent Balcaen, Julien Biendicho, Anne Guyot, Céline Lalet, Annabelle Van-Aerde.

2 Docteurs vétérinaires.
Et les nombreux bénévoles.

Nous serions heureux de partager avec vous le bonheur de pouvoir rendre la liberté aux animaux soignés du centre.

image
Lâché d'une Bondrée apivore par Eric Desesquelles


Copyright photos : Julien Biendicho

-------------------------------------------------

Vous pouvez aussi envoyer vos dons par CHÈQUES libellés à l’ordre d’ENVOL, en précisant qu’il s’agit d’un don pour le financement participatif, nous les ajouterons à la cagnotte.

ASSOCIATION ENVOL

11 rue du Crocq

60480 Francastel

-------------------------------------------------
En application de l'article 200 du Code Général des Impôts : Tout versement effectué à l'association ouvre droit à une réduction d'impôts sur le revenu égale à 66 % de son montant dans la limite de 20 % du revenu imposable.
Déduction fiscale (case 7UF "dons aux œuvres" sur votre déclaration de revenus)

Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Donner 200 euros

Donner 150 euros

Donner 100 euros

Association ENVOL

ENVOL

Envol Nocturne et Vie des Oiseaux Libres est une association de sauvegarde de la faune sauvage (oiseaux et petits mammifères)

Marie-Therese MORYL
27/11/2016
Bravo pour tout ce que vous faites. De tout coeur avec vous pour votre réussite. BON COURAGE
Anonyme
23/11/2016
Karine Cavalieri
21/11/2016