Et ils vécurent heureuses

par Et ils vécurent heureuses

Faire un don

Et ils vécurent heureuses

par Et ils vécurent heureuses

Faire un don
Et ils vécurent heureuses - Et ils vécurent heureuses

Projet de sensibilisation à l'homophobie dans des établissements scolaires

Dans le cadre de la formation d’éducateur spécialisé délivré par l’IUT B de Tourcoing, faisant partie de l’Université Lille 3 - Charles de Gaulle, nous avons formé un groupe de sept étudiants dans le but d’entreprendre un projet tutoré. Ce type de projet est fédéré par l’association de notre IUT Etika dont nous sommes tous membres actifs.

Le projet tutoré est une démarche sur dix-huit mois, visant à répondre à un besoin éducatif que nous pouvons identifier dans la société. Prenant forme au cours de nos première et deuxième années de formation, notre projet se conclura par une semaine de réalisation effectuée  entre le 4 et le 8 juin 2018. Cette démarche de projet vise, en plus de répondre à un besoin de société, à s’inscrire dans une optique d’autonomisation des étudiants dans le cadre de l’apprentissage des travaux en partenariat et réseau.

Nous appuyant sur nos expériences personnelles, sur celles qui nous ont été rapportées ainsi que sur des écrits sociologiques, éducatifs et ministériels, nous avons décidés de nous pencher sur le problème de l’homophobie. D’après le rapport de S.O.S homophobie, en 2016 il y aurait eu une hausse de 20% des témoignages d’actes homophobes par rapport à l’année précédente. De plus dans son étude “Les minorités sexuelles face au risque suicidaire “ de 2014, l’INPES rappelle que “les jeunes LGBT ont 2 à 7 fois plus de risques d’effectuer une ou plusieurs tentatives de suicide au cours de leur vie que le reste de la population.” C’est donc un problème d’actualité qui nécessite réflexion et intervention. Il est cependant important de ne pas simplement s'arrêter aux troubles que vit cette population, mais aussi de lui donner un visage, d’exprimer les singularités des personnes LGBTI, de rappeler que chacun est avant tout un être humain avec une vie riche et complexe.

À l’adolescence, lorsque l’on se détache du modèle familial et que l’on se tourne vers nos pairs pour se construire, l’on se confronte à de nombreux questionnements sur soi-même, notamment lorsqu’on ne rentre pas dans la “norme”. Nous proposons donc de permettre à ce questionnement de s’exprimer.

Notre projet est donc une sensibilisation à l’homophobie et une démystification de l’homosexualité. Nous n’avons pas pour mission d’énoncer une morale ou de délivrer des leçons, mais plutôt d’ouvrir le débat, et de permettre à ce sujet de sortir du tabou en le rendant visible et en poussant les jeunes à la réflexion. Nous ne souhaitons pas juger ceux qui auraient un avis divergeant, mais faire réfléchir l’ensemble du groupe, les inviter à questionner leurs propres représentations, et permettre l’expression et l’échange à ce propos.

Le moyen que nous avons choisi pour atteindre ces objectifs est celui du court métrage. Nous recueillons des témoignages de personnes LGBTI qui ont accepté de nous raconter différents moments de leur vies et de leurs parcours. Les témoignages nous permettent d’être le plus fidèle possible à la réalité et nous espérons qu’ils rendront notre court-métrage plus interpellant qu’une fiction. Nous les mettrons en lien via un “Draw my life” - histoire racontée par le biais de dessins sur tableau blanc. Le court-métrage et les mises en scène nous ont semblé être le moyen le plus adapté à notre projet car c’est interactif et actuel. Cela peut parler aux jeunes et est assez original pour marquer les esprits. C’est aussi un support facile à diffuser et réutilisable sans notre présence. On espère ainsi interpeller le public et l'amener à échanger et débattre.

Nous proposons de diffuser ce court métrage dans différents lycées et collèges de France où certains membres de notre groupe ont fait leurs études (Rouen/Beauvais/Paris/Nantes). Le choix de varier et additionner les villes traduit la volonté pour nous de toucher un large public. De plus, cela nous permet de conclure notre projet par une semaine de réalisation durant laquelle nous serons tous ensemble, ainsi que de reprendre contact avec nos lycées et collèges et de les informer de la suite de nos études. Le trajet nous permettra également de mener des actions de prévention. Nous souhaitons intervenir auprès de collégiens car c’est souvent à cette période qu'émergent les questionnements sur la sexualité. C’est un public particulièrement touché par les discriminations.

Idéalement, nous aimerions travailler avec des petits groupes d’élèves (entre 7 et 12) afin de pouvoir, après la diffusion, faciliter les échanges et procéder à un débat autour du court-métrage où un maximum de personnes pourraient s’exprimer. Le moment du débat nous semble très important et plus enrichissant qu’une simple diffusion du court-métrage car cela permet l’échange d’idées et peut amener les jeunes à se questionner sur de nouveaux points. Ce sera donc le moment pour les élèves d’exprimer leur ressentis et leurs impressions dans un cadre de non-jugement, et permettre éventuellement le partage de leurs propres expériences.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
J
Jean-Paul GENEVAUX
29/04/2018
C
Charlotte GENEVAUX
27/04/2018
V
Véronique GENEVAUX
26/04/2018
Projet intéressant, d'actualité et de plus pédagogique.Bon courage pour la finalisation de votre travail.
Signaler la page