Projet Tsikitsiky 2016

par EVADEH Tsikitsiky 2016

Cette collecte est terminée.

Projet Tsikitsiky 2016

par EVADEH Tsikitsiky 2016

Cette collecte est terminée.

Projet de l'association EVADEH intervenant à Madagascar pour une école et des soins à la population

Présentation du projet

               Le projet Tsikitsiky 2016 s'inscrit au sein de l'association EVADEH (Etudiants Volontaires pour l'Aide au Développement et aux Echanges Humains) de la faculté de médecine du CHU du Kremlin-Bicêtre. En effet ce projet de quatre semaines à Madagascar se réalise en partenariat avec deux associations, SPV Felana et ArMada.


               Durant la première partie de notre projet (du 22 juillet au 7 août), avec SPV Felana, nous nous rendrons dans l'école associative mise en place par Luc et Haja, un couple malgache d'Antsirabe, dans le quartier de Tsarasaotra. Cette école a pour but d'aider les enfants du quartier en leur apportant une scolarité et des loisirs gratuits. Sans cette structure, les enfants n'auraient pas les moyens d'accéder à un quelconque enseignement. L'école accueille une centaine d'élèves et ne cesse de s'agrandir depuis sa création.

               D'après l'UNICEF, seuls 75% des enfants malgaches ont accès à une scolarisation niveau primaire. En effet, les écoles publiques n'ont pas les moyens d'assurer une bonne qualité d'éducation pour tous les enfants. Le nombre d'écoles privées, payantes et non accessibles pour tous, a augmenté et ce, au détriment des écoles publiques. Au travers de SPV Felana, Luc et Haja veulent offrir une éducation aux plus démunis. L'association repose ainsi sur les dons reçus et ses bénévoles. Lors de nos échanges de mails, Luc nous a indiqué les différents points que nous devions mettre en place à l'école.

               Tout d'abord, la mise en place d'ateliers de langue française. Bien que Madagascar ait obtenu son indépendance en 1960, la langue française reste la deuxième langue du pays et tient une part importante dans la société malgache (administration, scolarité...). Luc souhaite donc que nous apprenions aux enfants les bases de la langue aux plus jeunes.

               Par ailleurs, depuis sa création, SPV Felana ne cesse de voir son nombre d'élèves augmenter. L'aménagement initial de l'école ne permet plus d'accueillir convenablement les élèves. Nous serons donc en charge de la création de deux nouvelles salles de classe. Nous nous assurerons d'employer des artisans locaux et d'utiliser des produits malgaches afin d'aider l'économie locale.

               De plus, Madagascar fait partie des pays les plus touchés par le paludisme et les IST (Infection Sexuellement Transmissible). La demande de soins étant bien plus importante que l'offre nous souhaitons intégrer une partie de prévention primaire à l'éducation des enfants. Le but étant de leur monter les avantages de la protection au travers de l'hygiène.

               Enfin nous mettrons en place des activités périscolaires afin de distraire les enfants pendant leur temps libre.


               Durant la seconde partie du projet, avec ArMada, nous longerons le fleuve Tsiribihina afin d'aller à la rencontre des villages isolés et leur proposer des soins et les traitements correspondants. L'association, créée en 1999, regroupe près de 700 bénévoles, professionnels de santé et organise 9 missions par an, ceci permettant alors de suivre les patients. En moyenne, l'association mobilise entre 30 et 50 bénévoles par mission et réalise jusqu'à 4 000 consultations.

               Madagascar ne compte que 8 hôpitaux sur toute l'île et l'accès n'y est pas évident par le réseau routier. Cette association apporte donc énormément aux populations locales mais nécessite des moyens matériels et financiers. Nous souhaitons donc financer l'achat de traitements et de dispositifs médicaux pour aider l'association.


A quoi servira l'argent collecté ?

               L'argent collecté grâce à la campagne sera destiné à l'aménagement des deux nouvelles salles de classe de l'école et à l'achat de médicaments et dispositifs médicaux.

Notre équipe

               Le groupe Tsikitsiky 2016 est composé de 6 étudiants de la faculté de Paris Sud. Parmi nous, 4 sont étudiants à la faculté de médecine du Kremlin-Bicêtre, un est étudiant à la faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry et une en soins infirmiers à l'IFSI du Kremlin-Bicêtre.


Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

EVADEH Tsikitsiky 2016

Anonyme
28/06/2016
LAURENCE ROBINSOHN
14/06/2016
BRAVO MON MIMI ET TOUS LES SUPERS AVENTURIERS SOLIDAIRES POUR CE TRES BEAU PROJET!
anne cartalas
13/06/2016
Bravo et bon courage pour les derniers préparatifs!