19, 20 et 21 avril - Séminaire avec le Moine Gojo

par Eveil Conscience

19, 20 et 21 avril - Séminaire avec le Moine Gojo

par Eveil Conscience

Choix des billets

Participants

Récapitulatif

Finalisation

Participation consciente à partir de 150€ pour les 2 jours par personne

Réglez la totalité maintenant.

Participation consciente à choisir 150€ minimum (50€ d’arrhes) pour les 2 jours

Participation consciente à choisir - 50 € d’arrhes maintenant pour réserver votre place. Le solde sur place pour accéder à la salle (150€ minimum).

50,00 €

Participation consciente à choisir 85€ minimum (50€ d’arrhes) le samedi

Participation consciente à choisir - 50 € d’arrhes maintenant pour réserver votre place. Le solde sur place pour accéder à la salle (85€ minimum pour le samedi).

50,00 €

Participation consciente à choisir 85€ minimum (50€ d’arrhes) le dimanche

Participation consciente à choisir - 50 € d’arrhes maintenant pour réserver votre place. Le solde sur place pour accéder à la salle (85€ minimum pour le dimanche).

50,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à Eveil Conscience en plus de votre inscription ?

Montant à payer :
0 €
19, 20 et 21 avril - Séminaire avec le Moine Gojo - Eveil Conscience

La Présence ne peut être pratiquée...

Le moine Gojo (P.M) :

Le moine Gojo (P.M.) est thérapeute.

Après avoir étudié puis enseigné le Zen pendant de nombreuses années, il est touché par le courant de la non-dualité dans la perspective de Jean Klein et de Francis Lucille.


"La Présence ne peut être pratiquée.
Comprenez que la Présence ne peut jamais être le fruit d'un effort.


Nous ne pouvons décider : "maintenant je me concentre sur la Présence",
ou pire encore, "je pratique la Présence" .
Ce ne pourrait être qu'un leurre, car la Présence n'est pas un objet ou quelque chose a atteindre.


La personne que nous croyons être n'est elle même qu'un amalgame de sensations et de pensées.


Lorsque nous voyons clairement que la Présence Consciente étant le sujet ultime de toutes choses ne peut être un objet, une sorte d'abandon, de lâcher prise, se fait spontanément.


Cet abandon est accueil, ouverture pour ce qui apparait.

...ouverture sans personne pour être ouvert ; accueil sans personne pour accueillir...
Comprenez vous ?!

Dans cet accueil, toutes choses sont laissées libres de venir, de partir ;
d'apparaitre, de se déployer, de disparaitre ; sans trace d'intention....

Alors insensiblement, la tension si puissante qui nous rivait aux objets se relâche.
La fascination pour les choses nous quitte.
Une sorte d'espace tranquille, sans demande, apparait.

Cet espace n'est pas objectif, nous ne pouvons et nous ne cherchons
même pas à le saisir.
Il est ce que nous sommes, et la Présence est ; et nous somme Cela."

Moine Gojo

Une question ?
Contactez l'association :

Email

Signaler la page