Se mobiliser collectivement pour localiser les Vieilles Forêts, promouvoir une gestion respectueuse des écosystèmes forestiers

Pour suivre ce projet, participer aux inventaires, contactez-nous sur : foret-ardeche@frapna.org

Depuis 2010, la Frapna Ardèche réalise des inventaires des vieilles forêts du département. En lien étroit avec les acteurs de la gestion forestière, nous avons créé en 2017 un Observatoire des Forêts Ardéchoises. Cet observatoire permet d'échanger et de partager des compétences, de mutualiser des données pour assurer une gestion concertée et durable des ressources forestières. Le Département, le PNR des Monts d'Ardèche, le CRPF participent régulièrement aux réunions de l'observatoire, ainsi que de nombreuses autres structures, institutionnelles ou associatives.

Un regain d'intérêt pour la ressource forestière, dû notamment au développement du bois énergie, conduit à l'exploitation intensive de certaines parcelles forestières. La pression est importante, notamment sur les forêts privées, qui constituent 90 % de la surface forestière en Ardèche. Les riverains sont inquiets de la généralisation des coupes rases qui ne tiennent compte ni du caractère paysager ou patrimonial de ces milieux, ni des enjeux liés au réchauffement climatique (la préservation de ces écosystèmes fonctionnels permettra une meilleure adaptation aux modifications climatiques).

Nous voulons développer une enquête participative pour rechercher les Vieilles Forêts, en parallèle des inventaires naturalistes et du travail de concertation entre les différents acteurs.

Pourquoi Participa'Sylve ?

L'objectif est d'arriver à localiser les hauts-lieux de biodiversité potentiels que sont ces vieilles forêts et de favoriser leur préservation en concertation avec les différents acteurs forestiers. Sans l'implication du public, les inventaires menés ne pourront être assez représentatifs et certaines zones risquent d'être exploitées avant d'avoir été étudiées.

Certaines espèces (insectes, lichens...) ont besoin d'une continuité dans le temps de la présence de vieux arbres. Certains lichens ne fructifient qu'après plus de cent ans. La protection des restes de vieilles forêts (forêts anciennes avec vieux arbres) est une nécessité pour la pérennité de ces espèces très menacées. Une coupe dans ces milieux constitue une atteinte irréversible.

Des volontaires en service civique sont impliqués pour animer des inventaires participatifs et des groupes de bénévoles formés participent à des prospections pour faciliter et généraliser le travail des naturalistes. Grâce à ces volontaires et bénévoles, une dynamique collective et mobilisatrice donne de l'élan à ce programme pour les Vieilles Forêts.

Nous avons cependant besoin de moyens pour maintenir cette dynamique et la décupler, assurer des prospections sur tout le département, sensibiliser les propriétaires et les habitants, etc.



Quelles actions ?

- Travailler au sein de l'Observatoire des Forêts Ardéchoises à une meilleure connaissance des Vieilles Forêts et des enjeux de leur conservation

   > Travail bibliographique, constitution d'un fonds documentaire, d'un centre de ressource ;

   > Mobilisation des acteurs, travail de concertation et d'échanges, mutualisation des données, évolution des pratiques ;

   > Mobilisation des naturalistes pour compléter l'inventaire des vieilles forêts ardéchoises ;

- Réaliser des outils de vulgarisation, des formations et des actions de sensibilisation

  > Élaboration d'une fiche support et d'un livret pour faciliter les inventaires participatifs et l'exploitation des résultats, mise en place d'un site Internet dédié ;

  > Organisation de soirées, sorties, projections autour de la question des vieilles forêts (dynamique associative)

  > Constitution et formation d'équipes de bénévoles souhaitant s'investir dans la dynamique d'inventaires participatifs, organisation de sorties pour lancer les inventaires sur de nouveaux territoires ;

- Communiquer

Nous prévoyons de diffuser largement l'information pour faire connaître l'enquête Participa'Sylve, mobiliser le grand public, le sensibiliser et l'inviter à rejoindre cette dynamique.

Nous disposons de l'écoute attentive de nombreux acteurs et réseaux qui pourront relayer l'information au sein de leurs membres et assurerons également la mise en ligne de documents et d'informations sur nos sites Internet et pages Facebook. Des communiqués seront également transmis aux médias locaux (presse, radio, etc.).

Quel public ?

Le public ciblé par l’enquête est large : les habitants du territoire qui s'intéressent à la forêt et aux démarches participatives : les collectivités animatrices ou gestionnaires de sites et d'espaces naturels, les animateurs nature, les étudiants et réseaux de volontaires en service civique, les professionnels en lien avec la Forêt (CRPF, ONF, sylviculteurs, élagueurs, propriétaires ou groupements forestiers, etc.), les réseaux naturalistes, les associations locales (promotion du territoire, club de randonneurs, etc.).


A quoi servira l'argent collecté ?

Nous avons besoin de fonds pour assurer l'animation de l'enquête, l'organisation de sorties, la collecte et la mutualisation des résultats

Le suivi des différentes actions par nos chargés de missions. Les salariés assurent la coordination des différentes actions, accompagnent les bénévoles et les volontaires, animent l'observatoire et l'enquête, en travail collaboratif avec les membres de la Mission forêt (bénévoles, volontaires, stagiaires et partenaires).

Une autre part du financement permettra de prendre en charge les frais liés aux déplacements. Les lieux pour réaliser ces inventaires sont parfois très éloignés et difficilement accessibles. Le coût des déplacements est un facteur limitant, pour les salariés, les volontaires mais également pour les bénévoles.

Du matériel est également à acquérir pour faciliter le travail de terrain et la collecte des données (mètre ruban, clinomètre, télémètre laser, gps, tablettes, etc.)

Une fois les vieilles forêts localisées, une campagne d'information des propriétaires des parcelles à fort enjeux sera menée afin de mettre en place soit des conventions de gestion soit de proposer le rachat de ces parcelles (via des fonds issus de la politique ENS du Département, de fonds de dotation ou d'acquisition foncière par le Conservatoire des Espaces Naturels, selon les cas)

Notre équipe

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 40 euros

Donner 50 euros

un lien et un mot de passe pour visionner le bêtisier du film...

Donner 100 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
C
Clémence Schilling
12/12/2018
S
SABINE MORICONI
11/12/2018
J
Jacques COMPERE
06/12/2018
Signaler la page