Festival de plongée du var environnement

Environnement

Etude et ramassage des déchets plastiques en milieu subaquatique et sur le littoral

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

Nettoyer les déchets plastiques qui se trouvent sur les fonds marins, ou alors sur les plages, les sentiers du littoral et les bassins versants des cours d’eau de l’Intercommunalité Méditerranée Porte des Maures;

•          Etudier les pollutions marines et leurs provenances sur le littoral varois;

•          Sensibiliser le grand public, les écoles comme des plongeurs aux pollutions marines en Méditerranée;

•          Sensibiliser le grand public, les écoles comme des plongeurs à la préservation de la flore et de la faune marines.

•          Promouvoir et encadrer la pratique de la plongée et sa sécurité;

•          Sensibiliser l’opinion nationale et internationale à la pratique de la plongée dans la Var.

 

 


 

Pour atteindre ces objectifs, notre association regroupe des plongeurs professionnels diplômés de l’Institut National de la Plongée Professionnelle (Marseille) (Classe I ou II mention B) ou encore des moniteurs de plongée Brevet d’Etat I ou II.

Des scientifiques et cinéastes collaborent bien sûr avec notre association et viennent apporter leurs compétences dans l’étude des pollutions, comme dans la création d’un matériel pédagogique et de sensibilisation.

 

Nous avons souhaité ce professionnalisme pour entreprendre les actions suivantes :

  • Plonger sous l’eau pour étudier la faune et la flore comme pour ramasser les macro déchets plastiques ;
  • Etudier et prévenir les pollutions marines comme d’élaborer des solutions ;
  • Sensibiliser le public, les professionnels, les scolaires et les plongeurs à la préservation de l’environnement et aux causes de dégradation de la Méditerranée.

Par contre nous associons nos membres pour le ramassage des déchets plastiques sur les plages et le sentier du littoral.

 

Etudes des pollutions marines et de leurs provenances sur le littoral Varois

Il est communément admis que 80% des déchets plastiques retrouvés sur les plages ou sous la mer proviennent de la terre, ce qui est exact bien sûr. Cependant, ce chiffre est à moduler pour ce qui concerne le littoral varois.

En effet, l’eau de l’Atlantique, qui vient compenser l’évaporation des eaux méditerranéennes, crée un courant qui circule à l’inverse des aiguilles d’une montre. Il se sépare principalement en deux branches au niveau de l’Algérie, dont l’une crée le courant de Ligure qui nous amène une quantité phénoménale de macro-déchets plastiques de l’Italie vers toutes les côtes françaises.

Il s’agit bien sûr majoritairement de déchets dont l’origine est terrestre, mais qui arrivent dans le Var par la mer !


 

Cette nuance est importante, car les études que nous sommes en train de mener démontrent que pour les déchets plastiques retrouvés sur le littoral varois, ces derniers proviendraient à 50% des terres varoises et les autres 50% arriveraient par la mer ! Ceci est important en termes de solutions et de sensibilisations.

Notons enfin, que les dernières observations réalisées par notre équipe démontrent également un point très important et souvent omis. Celui de la dynamique des personnes et des déchets lié au concept de lieux préférentiels.

Le terme de dynamique signifie que les déchets dans le Var sont majoritairement la résultante de déchets qui sont déplacés par les éléments naturels et par des personnes en mouvement. Autrement dit, ne provenant pas de l’espace géographique où ils sont retrouvés.

Le concept de « lieux préférentiels » signifie simplement qu’un déchet dans la nature ne s’arrête pas ou ne se concentre pas d’une manière totalement aléatoire. Le plus souvent nous retrouvons les déchets dans des lieux bien précis.

Etudier l’origine et le déplacement des déchets plastiques, comme identifier leur provenance sont des tâches absolument obligatoires pour mettre en place les solutions adéquates et sensibiliser le plus grand nombre.

C’est à quoi le Festival de Plongée du Var Environnement s’attelle depuis plus de 5 ans !

Outre ces études et la mise en place de solutions de prévention et de sensibilisation, le Festival entreprend périodiquement des actions de ramassage.

Ces actions touchent les déchets communément appelé « sauvages », signifiant ainsi qu’ils sont hors du périmètre d’action des voiries municipales et départementales.

Ces lieux se divisent en trois catégories :

  • Les bassins versants hors agglomération et plus précisément le long des cours d’eau et des voies départementales ;
  • Le littoral hors plages municipales, à savoir les sentiers des littoraux et les plages hors agglomération.
  • Les fonds sous-marins compris entre moins 1 mètre et 20 mètres de profondeurs

 

 

Les bassins versants

Nous agissons sur les bassins versants des cours d’eau de l’Intercommunalité Méditerranée Porte des Maures qui comprend les trois communes du littoral suivantes : La Londe les Maures, Bormes les Mimosas et La lavandou. Les cours d’eau sont le Maravenne, le Pansard, le batailler et la Fouasse.

Une fois  par année nous parcourons chaque cours d’eau à la recherche des déchets plastiques. Cette recherche s’accompagne bien entendu d’une surveillance des bords de routes.

Suivant la taille des déchets, ils sont soit signalés aux Mairies, soit alors, pour ceux de petites tailles, nous les ramassons nous-même.

 

Le Littoral

Nos actions sur le littoral concernent tout d’abord les sentiers du littoral dans l’Intercommunalité Méditerranée Porte des Maures. Chaque année nous effectuons deux inspections. Ces dernières sont effectuées avec l’aide de volontaires, membres du Festival.

 

Les fonds sous-marins

Un mécène nous a offert son bateau, le Dénicheur, en octobre 2019. Nous l’avons accepté car il correspond exactement à ce que nous recherchions pour tout d’abord ramasser les macro déchets plastiques sous-marins, et secundo débuter nos recherches sur les micro déchets.

Pour le ramassage des déchets terrestres nous nous restreignons à l’espace de l’Intercommunalité Méditerranée Porte des Maures, car d’autres associations sont actives sur les autres Intercommunalités. Et c’est exactement comme cela qu’il faut procéder, car il ne peut y avoir de ramassage efficace sans une très bonne connaissance de terrain !

 

 

 

 

Par contre, pour la partie sous-marine, nous sommes actuellement la seule association qui possède son propre bateau adapté au ramassage des macro déchets. C’est pourquoi, notre champ d’action est plus étendu. Nous naviguons de St Tropez jusqu’à St Mandrier.