Ressources des transitions ? Fondation des Transitions et Sorbonne

par Fondation Des Transitions

Le 26 juin 2019 de 17:00 à 19:30

Ressources des transitions ? Fondation des Transitions et Sorbonne

par Fondation Des Transitions

Le 26 juin 2019 de 17:00 à 19:30

Choix des billets

Participants

Récapitulatif

Finalisation

Gratuit

Gratuit mais sur inscription

gratuit
Montant à payer :
0 €

« Pas de capacité de transition sans ressources physiques, énergie… Un enjeu stratégique de développement durable et de souveraineté

FORUM « Ressources de la transition ? » La Fondation des Transitions avec PEPS et Sorbonne Développement Durable

« Pas de capacité de transition sans ressources physiques, matériaux, énergie…Un enjeu stratégique pour le développement durable, la souveraineté économique et la sécurité de la France »

Cette conférence s’inscrit dans le cadre du cycle annuel de la Fondation des Transitions. Ces conférences ont pour objet de faire un état des lieux d’un sujet de transition sociétale. Ces conférences réunissent environ 200 acteurs des transitions (développement durable, numérique, gouvernance, économie, politique…). Celle autour d’une vision développement durable de la loi PACTE en partenariat avec la Sorbonne, Convergences et FACE avait plus de 400 personnes au Théâtre des Variétés) le 31 mai 2018. Celle du 8 novembre 2018 sur le thème « Lost in transitions ? » (à l’occasion de la sortie du livre) a réuni 300 personnes à l’Amphithéâtre Oury de la Sorbonne). D’autres thèmes suivent en 2019. Chaque conférence bénéficie du support d’un groupe de médias partenaires et d’un vivier de 15000 acteurs des transitions en France. En parallèle six labs approfondissent des sujets prioritaires de transitions comme la génération gaming, care et considération, mobilités et immobilités, indicateurs de transitions et IA et énergie/climat.

En dépit des catastrophes annoncées lors de conférences internationales par des experts reconnus mondialement - qui font état de la vulnérabilité croissante de nos organisations économiques et politiques face à des menaces liées aux bouleversements climatiques irréversibles ; à l’inadéquation croissante entre demande et offre d’eau douce sur les parties les plus peuplées du monde ; à la raréfaction rapides des métaux et terres rares ; à la dégradation préoccupante des sols et l’appauvrissement dramatique du vivant - force est de constater qu’à ce jour, les liens entre sécurité économique et sécurité environnementale sont encore insuffisamment conscientisés par les acteurs de l’économie. Le positivisme tient souvent lieu de doxa portée par le développement du numérique, solution miracle pour traiter tous nos problèmes de transition à venir, quand ce n’est pas simplement une incapacité à se projeter dans une réalité à 30 ans, voir moins.

Toute chose égale par ailleurs, les 10 milliards d’habitants que nous serons dans 30 ans, devront alors produire, distribuer et consommer collectivement autrement, sous peine de porter atteinte à l’équilibre écologique de la planète et en définitive à la paix dans le monde, face à une humanité fragmentée déjà poussée dans une fuite en avant, à la recherche d’un chacun pour soi.  C’est ce que démontre sur le plan politique la poussée des « populismes », au Brésil ou USA (America First). Pour cette transformation profonde et très rapide de nos sociétés, autant technologique que comportementale. Nous avons et aurons besoin de « ressources » de tous ordres, matérielles et immatérielles pour le changement d’échelle promu par la Fondation des Transitions

Le Forum n’abordera pas bien évidemment la liste très large des ressources nécessaires pour se nourrir, boire, se loger, se déplacer, se soigner, se chauffer, accéder à la culture et à l’éducation (voir les 17 ODD) qui seront nécessaires pour faire vivre « dignement » toute l’humanité. Nous avons priorisé trois sujets parce qu’ils sont déterminants pour notre développement économique mais aussi parce que des solutions existent déjà et que leur déploiement peut être accéléré si une alliance opérationnelle et pluriacteurs se met en place rapidement : la disponibilité en eau, en l’énergie et enfin en ressources métalliques (dénommées métaux et terres rares). Il s’agit de trois ressources fondamentales qui conditionnent notre mode de vie, car elles sont présentes dans tous les objets du quotidien et qui vont venir à manquer, sauf à si on anticipe leur rareté. Pour chacun nous aborderons les différentes dimensions selon notre grille d’analyse des clés de succès des transitions : financement et modèles économiques, capacités et talents, adaptabilité et acceptabilité, métamorphose numérique, synchronicité des transitions. Bien sûr l’ensemble du sujet sera traité, la question de l’agriculture est importante, celle de la construction avec la pénurie de sable…

La Sorbonne Amphithéâtre Oury


75005 Paris
France

Une question ?
Contactez l'association :

Votre contact Valérié Hartnagel

Email

Signaler la page