Fondation pour la Mémoire de la Déportation- Commission Dora Ellrich

Education et formation
Sauvegarder, transmettre, défendre. Au sein de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, nous travaillons pour la préservation de la mémoire des camps de Dora-Ellrich et Kommandos.Pour expliquer aux générations futures comment un mécanisme d'exclusion se met en en place.
qui sommes-nous ?
En images
Notre mission

La Fondation pour la mémoire de la déportation est la plus ancienne des fondations de mémoire issue de la Seconde Guerre mondiale. Elle s’est voulue, dès sa création en 1990, comme le souhaitaient ses fondateurs, représentative des différents courants historiques de la déportation et donc porteuse de plusieurs mémoires. La composition de son conseil d’administration traduit cette volonté puisqu’il est constitué de déportés dits de répression (résistants, otages, communistes, syndicalistes, militaires etc.) et de déportés dits de persécution (parce que juifs selon les critères établis par le régime de l’Etat français de Vichy et les nazis).

En outre le dosage équilibré des sensibilités politiques de ses administrateurs favorise l’expression des différents courants de pensée qui ont animé la résistance et l’opposition au nazisme et à l’Etat français de Vichy, puis alimenté la mémoire de l’après guerre.

Elle demeure attachée à l’évocation équilibrée et différenciée des deux grands courants de déportation, envoyant dans des « usines de mise à mort » des êtres humains parce nés juifs ou tsiganes, et dans les camps de concentration des « ennemis du Reich allemand nazi » (résistants, communistes, socialistes, chrétiens, témoins de Jéhovah, « asociaux » etc.), pour les briser et en faire des serviteurs zélés du nazisme , ou pour s’en débarrasser, non sans exploiter jusqu’au bout leur force de travail. 

HISTORIQUE de la Commission Dora Ellrich

Le 28 octobre 1945 est créée l'Amicale des déportés de Dora et celle des déportés politiques et de la résistance d'Ellrich. 

Ces deux amicales fusionnent le 11 mai 1946 pour devenir l'Amicale des déportés politiques et de la résistance de Dora, Ellrich, Harzungen et Kommandos annexes. 

Le premier président nommé fut Pierre SEGELLE jusqu'en 1960, puis Marien LESCHI jusqu'en 1971, Gustave LEROY jusqu'en 1978, Gabriel LACOSTE jusqu'en 1983, Pierre DEJUSSIEU jusqu'en 1984, Louis GARNIER jusqu'en 1993, suivi de Jean MIALET, Yves MEVEL et enfin Pierre d'Astorg.

L'importance en nombre des veuves et orphelins oblige l'Amicale à créer une association annexe : L'aide aux orphelins. Au total, 83 familles sont concernées, représentant 183 orphelins. Elle sera dissoute le 31 mars 1962, suite au succès des démarches en faveur des orphelins. Une publication, le lien , informe les adhérents des activités de l'Amicale, elle deviendra la mémoire de Dora-Mittelbau. Parallèlement, dès leur libération, les déportés avaient fait le serment de témoigner de leur expérience concentrationnaire en hommage à leurs camarades disparus d'une part, et pour éviter d'autre part un sursaut de l'histoire. Depuis sa création, le principal objectif de l'association demeure la pérennité de ce serment.

Par ailleurs, avec l'émergence des discours révisionnistes et négationnistes, un second objectif est apparu : lutter contre ces remaniements de l'histoire. 

Ainsi, après la guerre, le rôle majeur de l'amicale était principalement social puis a évolué au fil des générations pour accentuer son activité vers le travail de la mémoire (multiplication des témoignages oraux et écrits, développement des relations avec les mémoriaux en Allemagne…). L'Amicale, après des dénominations successives et des changements de statuts, est devenue l'Association pour la mémoire des camps de Dora, Ellrich et Kommandos, présidée par Pierre D'ASTORG jusqu’en septembre 2007 . 

En effet , dernière évolution afin de fédérer leurs atouts, pour pérenniser son action, l’amicale a signé une convention avec la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Créée en 1990, la Fondation pour la Mémoire de la Déportation s’est fixée comme objectif de pérenniser la mémoire de l’Internement et de la Déportation au-delà de la génération des témoins et de faire connaître les valeurs qui en sont issues. 

L’Amicale Dora Ellrich devient la Commission Dora Ellrich. Ainsi, gardant un budget propre, et des structures adaptées, la Commission Dora Ellrich travaille pour l’avenir…… Aidez nous à poursuivre.

Les actions de notre association

70 éme anniversaire libération des camps nazis

VOYAGE MEMOIRE

CEREMONIE

 

Permettre à  des collègiens niveau troisième d'assister aux commémorations du 70 éme annniersaire de la libération des camps de Miitelbau Dora Ellrich

soutenir la création de "Marie Claude ou le muguet des déportés"

Marie-Claude ou le muguet des déportés » est autre chose qu’une évocation  historique, c’est  une œuvre dramatique. 

La pièce prend appui sur la  figure humaine, historique, héroïque et proche de nous qu’est Marie-Claude Vaillant Couturier. Mais c’est une pièce résolument tournée vers l’avenir, émouvante et gaie, sensible et profondément humaine, lucide et optimiste, portant un regard tendre et parfois inattendu la vie. C’est une pièce sur le sens de l’engagement dans toutes ses dimensions.Soutenir une telle œuvre suppose de l’aider à la produire et de contribuer à sa diffusion.

Marie Claude aillant Couturier

Siège social

30 boulevard des invalides 75007 Paris

Site internet

http://dora-ellrich.fr/

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?
Votre commentaire public
mambrini pierre
15 octobre 2016
Lucienne Tamisier 78 bd rabatau 13008 Fille de Tamisier Lucien matricule22797 decede le27.02.1944 au camp de concentration dora .ellrich. buckenwall.Quels sont mes droits? merci de répondre.
Notre communauté

Nos supporters

francoisebulfay 616836
Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
Association Sciences Po
Sciences Po
Association Parlement des Etudiants
Parlement des Etudiants
Association Investissons Dans l'Enfance! IDE
Investissons Dans l'Enfance! IDE
Association Les Petits Chanteurs de Saint-Louis de Paris
Les Petits Chanteurs de Saint-Louis de Paris
;