Construction d'un gîte solidaire

par Fonds de dotation des Actions Solidaires

Construction d'un gîte solidaire

par Fonds de dotation des Actions Solidaires

L'objectif de notre projet est de construire un gîte solidaire dans les montagnes de l'Atlas (Maroc), un dispensaire ainsi qu'un point d'eau. L'objectif est de promouvoir les paysages magnifiques de l'Atlas tout en développant l'économie de la vallée avec les valeurs de l'économie sociale et solidaire.

Expliquez en quelques lignes les raisons du lancement de votre collecte, et pourquoi il est important que les internautes vous soutiennent dans votre démarche.

A propos :

 

Contexte du projet :

 

Suite à de nombreux séjours au Maroc, les équipes de l’association Antidote ont noué des partenariats solides avec des associations et la population marocaine. Ces partenaires nous ont proposé de mener un projet solidaire dans les montagnes du Moyen Atlas afin d’aider les habitants d’un village reculé (Tichkt). Ce projet consiste à construire un gîte solidaire pour développer une économie touristique responsable, un point de récupération d’eau de pluie et un dispensaire pour soigner la population locale.

La construction du gîte a débutée en 2012 et a accueilli son premier groupe de jeunes au mois de juin 2014. Nous avons souhaité prendre en compte les dimensions sociales, économiques, historiques et environnementales pour dessiner les plans du dispensaire. La partie du gîte finie permettra à un groupe de jeunes de participer au projet avec les artisans locaux. Le bâtiment sera construit selon les techniques locales : leTadlek.

 

Pourquoi ce projet :

 

Ce projet a débuté en 2008 (?) avec des séjours solidaires au Maroc. Des liens ont été créés avec les habitants et les associations locales. Nous avons depuis créé des conventions avec une association d’éducation populaire de Marrakech (Al Nasser) et L’Association Atlas pour l’Education et la Culture (AAEC) basée à Idouirane dans la région de Chichaoua.

Cette dernière nous a proposé de mener un projet solidaire dans le village de Tichkt en y créant un gîte social, un point d’eau et un dispensaire pour les habitants. Ce village se situe à 32 kilomètres de la première route goudronnée et à près de 40 kilomètres de la première ville : Imintanout. Le village berbère vit essentiellement d’activités agricoles vivrières, d’élevage et d’activités artisanales. Il existe très peu d’activité économique qui peut permettre aux villageois de travailler dans d’autres secteurs. Les villageois font leurs courses des premières denrées 1 fois par semaine au souk à la ville la plus proche à 32 km.

En travaillant sur le projet, les habitants nous ont fait remonter des difficultés d’accès aux soins courants. L’accessibilité du village pour les médecins étant très compliqué, il est rare qu’ils se déplacent dans la vallée. Nous avons donc décidé de construire et de former une personne du village pour gérer un dispensaire dans le village.

 

 

 

 

 

A quoi va servir le financement :

 

Vos dons seront orientés vers la construction du gite, du point d’eau, à la construction du dispensaire et à la mise en place de la première année de fonctionnement.

Le projet comprend la construction de deux bâtiments : un dédié au dispensaire et l’autre au gîte. Le dispensaire répondra aux normes d’hygiène et de sécurité pour les actes de médecine. Il comprendra également du matériel nécessaire à l’accueil et aux soins des patients. La difficulté d’acheminement des matériaux complexifie la construction de dispensaire. En effet, les premiers kilomètres sont effectués en camionnette. Les derniers kilomètres menant au lieu de construction doivent être effectués à dos d’âne. Ces difficultés permettent toutefois de faire travailler les habitants de la vallée (transport des matières premières et du matériel, construction).

Vos dons serviront également à financer la première année de fonctionnement du dispensaire. Le projet prévoit la venue d’un médecin et d’une infirmière lors de permanences (2 fois par semaine). Des formations aux premiers secours seront également dispensées pour permettre une intervention rapide en cas d’urgence. Un salaire pourra ainsi être dispensé aux volontaires pour l’organisation de gardes en dehors des heures de travail.

L’objectif de notre action est de développer les échanges culturelle et solidaire. Afin de développer l’entraide, il s’avère bien souvent que nous recevons plus de la part de nos hôtes grâce à leur accueil, leur gentillesse et leur courage par rapport à ce que nous leurs rapportons en aide matériel et financière. Les jeunes reviennent métamorphosés et motivé par la leçon de vie qu’ils ont reçue lors de ces séjours.

 

  • Le budget total de l’opération est de 40 000€
  • Association Antidote : 15 000€
  • FDAS : 5000€
  • Crowdfounding : 20 000€

 

Avancement du projet :

 

Le projet a débuté en 2010 avec l’étude de faisabilité avec les habitants et les pouvoirs publics. L’ensemble des démarches administratives ont été réalisées avec l’aide des partenaires locaux. L’association a obtenu le permis de construire ainsi que les autorisations nécessaires pour la création du dispensaire.

Des réunions ont également été organisées avec l’ensemble des membres du village pour leur présenter notre projet, les rassurer et les intégrer pleinement dans la mise en place des nouvelles infrastructures. La participation des habitants est un point essentiel du projet, c’est avec eux et pour eux que le projet doit être mis en place.

Des membres du conseil d’administration de l’association Antidote ont rencontrés les représentants des pouvoirs publics marocains (maires des villages, gouverneur de la région de Chichaoua…) pour la construction et la gestion du gîte social et du dispensaire. L’association Antidote a déjà investi dans les travaux de construction du gîte social.

Tichkt ne possède pas d’infrastructure routière développée. La montée vers le village nécessite plus d’une heure de trajet assuré par un habitant du village qui se charge du transport avec son mini-van. Des avancées notables ont eu lieu dans la vallée depuis le début de la construction du gîte par l’association. Des poteaux électriques ont été installés dans la vallée. Une antenne téléphonique sera également construite dans les montagnes pour faciliter la communication et l’accès aux nouvelles technologies pour les habitants. Enfin, la piste menant au village a été rénovée par les habitants pour faciliter les déplacements vers la ville.

L’association Antidote aide les habitants à s’adapter aux bouleversements économiques liés à l’arrivée de touristes solidaires dans la vallée. Elle promeut l’économie sociale et solidaire et le partage des activités et des richesses de la vallée. Elle œuvre également à la préservation de cet écosystème unique en sensibilisant à la gestion des déchets et en trouvant de nouvelles méthodes de récupération et de recyclage des déchets.

 

L’association Antidote compte démarrer les travaux de construction au mois de février 2015 avec l’envoi d’un groupe de jeunes. Les travaux devraient durer quatre semaines et seront réalisés en 2 séjours de deux semaines. Les deux groupes de jeunes de 17 à 20 ans seront encadrés par deux éducateurs et d’habitants du village. Ce moment de travail permettra de partager la vie des habitants et de mieux appréhender la culture locale (alimentation, techniques de construction, mode de vie…).

 

 

Du matériel médical sera acheminé de France vers le Maroc. Nous travaillons en partenariat avec une association qui œuvre dans l’aide humanitaire afin de limiter les coûts du matériel.

 

 

 

 

 

 

A propos du porteur de projet :

 

Le Fond de dotation a été créé en 2013 par différents partenaires de l’économie sociale et solidaire (associations, centre de formation…) :

Notre fonds de dotation a pour objectif de financer des projets dans de l’économie sociale et solidaire, pour l’emploi, le logement ou encore la solidarité internationale. Nous faisons aujourd’hui appel à votre générosité pour financer une action de solidarité internationale menée par l’association Antidote. Le FDAS se propose d’aider l’association à rechercher des fonds afin de financer leur projet de solidarité internationale.

Antidote est issu d’une association de loisirs créée en 1982, positionnée sur le champ de la prévention spécialisée, de l’animation spécialisée et de l’Insertion par l’Activité Economique.

 

 

Antidote c’est aujourd’hui :

  • 30 salariés en insertion
  • 26 permanents
  • 5 stagiaires
  • 15 bénévoles actifs
  • Plus de 100 bénévoles participants à nos actions

 

L’association intervient sur la ville d’Armentières et d’Houplines et accompagnent des jeunes de 11 à 25 ans et leurs familles. Elle propose des

animations et des accompagnements pour les jeunes,

 

 

des chantiers d’insertion,

 

des ateliers destinés à un public au RSA :

jardin cultivé biologiquement,

 

 restaurant d’application

 

 soutien à la parentalité….

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Lancer ma collecte !

Fonds de dotation des Actions Solidaires