<strong>Lancelot, sauvé de la boucherie puis victime d'un AVC... </strong>

 
Lancelot est un bel âne de 13 ans, costaud, équilibré et sympathique. Qui pourrait deviner qu'il est doublement miraculé ?
 
<strong>Voici son histoire:</strong>
 
En 2010, Lancelot est voué à une fin terrible. Il attend la mort chez un maquignon. Comme beaucoup de ses compagnons de misère, il est sans-papier, sans identité, sans vaccin, sans soin et bien entendu, entier. (NDL: Comme tous les petits ânons si mignons que l'on fait naître pour le plaisir et qui, ensuite, deviennent grands, encombrants, et dont personne ne veut (sauf les bouchers) car le marché est saturé et une castration coûte au moins 250€...)
 
Bref, Lancelot serait mort comme les autres si une amie de l'ADADA n'était passée par là et ne l'avait sorti de cette impasse, pour le conduire au refuge de l'association.
 
Arrivé fin 2010, Lancelot met plusieurs mois avant de retrouver la forme. Au printemps de l'année suivante, il est enfin “remis sur sabots” grâce aux bons soins de l'équipe ADADA.
Tout s'écroule le jour où son soigneur le découvre tournant en rond frénétiquement, sans répit, semblant avoir perdu la vue... et la raison ! Appelé d'urgence, le vétérinaire conclut sans surprise à un AVC. Trois semaines passent, durant lesquelles Lancelot est entre la vie et la mort: sa bouche paralysée l'empêche de manger et de boire, et ses tournoiements reprennent par crise. L'équipe se mobilise pour lui administrer des soins intensifs, perfusions pour l'hydrater, et anti-inflammatoires à haute dose. 
Lancelot est solide et courageux : peu à peu, sa bouche retrouve sa mobilité, sa vue revient, et les crises disparaissent. Aujourd'hui, son comportement est normal et il a recouvré toutes ses capacités physiques. Le vétérinaire lui même est étonné de cette récupération totale.
 
Mais après un tel précédent, le risque d'un nouvel AVC existe. C'est pourquoi, tout en espérant que cela n'arrive jamais, nous devons considérer Lancelot comme non adoptable,  pensionnaire à vie de l'ADADA. Lancelot n'ayant à ce jour ni parrain ni marraine, nous vous sollicitons pour lui offrir, par vos clics, 6 mois de vie au refuge. 
 

Donner 20 euros

participation au parrainage de Lancelot

Donner 40 euros

participation au parrainage de Lancelot

Donner 60 euros

participation au parrainage de Lancelot

Donner 80 euros

participation au parrainage de Lancelot

Donner 100 euros

participation au parrainage de Lancelot

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
Signaler la page