#Center Parcs Roybon : un projet climaticide et contre nature

par France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes

Faire un don

#Center Parcs Roybon : un projet climaticide et contre nature

par France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes

Faire un don
#Center Parcs Roybon : un projet climaticide et contre nature - France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes

#réchauffementclimatique, #sécheresse : Défendre les #zoneshumides

► #Center Parcs Roybon - Saison 3 !


► Appel à dons : objectif atteint, un grand merci, verdict le 21 mai...

Nous remercions chaleureusement chaque donatrice et chaque donateur pour leurs généreux dons qui, après le revers du Conseil d’État, nous ont permis de reconstruire notre argumentaire juridique pour contrer le projet de Center Parcs de Roybon qui menace de destruction 70 hectares de zones humides boisées et de tarissement les sources de deux importantes rivières irrigant le nord de la Drôme. Prochain verdict le 21 mai...

Grâce à vos dons, nous avons pu :
  • collecter des données de terrain et des dires d'experts solides pour construire notre argumentaire juridique.
  • continuer à prendre les meilleurs avocats pour défendre la nature à armes égales avec ceux qui la détruisent.
  • poursuivre la professionnalisation de notre action.

► Nouvel épisode de la saga judiciaire du projet de Center Parcs à Roybon

Pierre et Vacances et le Préfet de l’Isère ne désarment pas : nous voilà au cœur d’un nouvel épisode de la saga judiciaire du projet de Center Parcs à Roybon (Isère) imposée par les promoteurs du projet.

Le Conseil d’État a invalidé la décision de la Cour d’Appel Administrative de Lyon qui avait confirmé l'illégalité de l’arrêté préfectoral permettant la destruction des zones humides de Roybon.

Nous devons donc retourner devant la Cour d’appel et justifier de nouveau le bien fondé de notre requête en annulation de l’arrêté préfectoral autorisant ce projet.

De nouveaux arguments nous sont opposés : ils remettent en cause la protection des zones humides par le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) et les avocats de Pierre et Vacances affirment désormais qu'il n’y aurait que quelques hectares de zones humides détruits au lieu des presque 100 initiaux…

► Nous avons le devoir de préserver

La défense des zones humides fait partie des impératifs pour préserver des réserves d’eau naturelles face au changement climatique. Dans les faits, le préfet de l’Isère autorise la destruction de presque 100 hectares de ces éponges naturelles pour la réalisation d’un complexe touristique : le projet de Center Parcs à Roybon.

Nous avons le devoir de préserver ce trésor de la cupidité des uns et de l’aveuglement des autres. Pour cela, nous sommes contraints à de longues et coûteuses procédures pénales. A lui seul, le nouveau jugement de la Cour d’Appel Administrative de Lyon, qui sera rendu dans les semaines qui viennent va nous coûter plus de 10 000 euros de frais d’avocat en raison d’écritures longues et complexes.

Le projet de Center Parcs de Roybon, c'est :

  • Un projet de construction de 800 cottages sur plus de 200 hectares de forêts, dont presque 100 hectares de zones humides.

  • La destruction de zones humides qui constituent un immense château d’eau indispensable pour la Drôme et l’Isère.
    Faut-il rappeler que nous subissons les conséquences du réchauffement climatique global avec des sécheresses chroniques et de nombreux épisodes caniculaires ? Dans le département de l’Isère, la sécheresse est particulièrement sévère depuis plusieurs années consécutives et d’importantes restrictions d’usage de l’eau sont nécessaires, comment accepter la destruction de zones humides qui constituent d’indispensables réservoirs d’eau naturels et gratuits ?

    Zones humides, quésako ?
    - De précieuses alliées des villes face aux inondations, pollutions, canicules...
    - De vrais atouts face au dérèglement climatique
    - De véritables alliées face aux crues
    - D'utilité publique.


  • Une artificialisation qui bouleverse des milieux qui garantissent le fonctionnement du cycle de l'eau et la qualité de ce que nous buvons.

  • Une atteinte irrévocable à la biodiversité, bien commun vital qui subit une crise majeure. Est-il acceptable qu’elle soit sacrifiée pour des intérêts particuliers ?

  • L'utilisation d’argent public, devenu précieux, dans une opération immobilière privée. A noter, ce projet n’est viable que par l’existence d’une niche fiscale alors que les français manifestent leur désarroi par rapport à l’augmentation de la pression fiscale qui pèse sur eux !

Crédit photo : flickr_cc_Dennis-Jarvis (redimensionnée).


France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes :

  • La fédération régionale des associations de protection de la nature et de l’environnement en Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Porte-parole d’un mouvement de plus de 200 associations qui comptent 51 000 adhérents.
  • Mission : " Être garants de nos biens communs : les Sols, l’Air, le Vivant et l’Eau ".
  • Au service de l’intérêt général.
  • Agréée au titre de la protection de l’environnement.
  • Une action reconnue d’utilité publique.
Mais sans la mobilisation de nos bénévoles et sans votre soutien , rien n’est possible, aidez-nous à protéger nos biens communs : les Sols, l’Air, le Vivant et l’Eau, en un mot SAVE, faîtes un don !

Recevoir notre newsletter
www.fne-aura.org

Donner 20 euros

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Donner 75 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
Signaler la page