Sauvons la Maurienne ! - France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes

Nous avons besoin de vous pour sauver cette magnifique vallée

Dernières nouvelles

84% de l'objectif du premier appel à dons lancé le 20 juillet (10 000 €) atteint en une semaine, premier succès ! Mille mercis aux donatrices et donateurs, ensemble nous sauverons la Maurienne !
Il nous faut continuer sur cette lancée et désormais atteindre 15 000 €
: 2 surcoûts de frais d'avocat sont apparus.

  • Un surcoût lié à 2 plans locaux d'urbanisme adoptés avant mise en place du document de planification à long terme.
    - Celui d’Aussois qui permet 4 nouvelles remontés mécaniques et plusieurs hectares de pistes de ski avec dénaturation du mythique sentier de grande randonnée du GR5 et une artificialisation aux portes du Parc National de la Vanoise avec risque de bascule des skieurs dans le Parc.
    - Celui de Bonneval sur Arc qui permet une nouvelle urbanisation (2000 lits) en face du hameau classé de l’Ecot et du Parc National de la Vanoise.
  • Un surcoût lié à l’autorisation environnementale de destruction d’espèces protégées et des zones humides d’Aussois pour réaliser un télésiège (la Fournache) et des pistes de ski.

Que se passe-t-il en Maurienne ?

Pas moins de 9 grands projets d’aménagement sont planifiés, dont 7 sont désastreux, avec :

  • des extensions massives de domaines skiables,
  • des liaisons pharaoniques entre domaines skiables,
  • un énorme projet de Club Med.

Les projets d'extensions de domaines skiables

- Liaison Valfréjus - Valmeinier (dite La Croix du Sud) : le plus gros projet avec une liaison dite « par le haut » dégradant très fortement les paysages, les espaces naturels, les corridors biologiques et impactant la faune alpine fragile.
- Val Cenis : retour de l’aménagement d’une zone ultrasensible avec une diversité biologique extraordinaire. 4 remontées mécaniques et des pistes ayant un impact paysager et naturaliste maximal.
- Liaison Albiez - Les Karellis : 3 télésièges et des pistes avec des travaux très importants dégradant les paysages, détruisant les zones humides et impactant la faune alpine.
- Valmeinier : 2 télésièges et des pistes dégradant des paysages exceptionnels en bordure du site classé du Mont Thabor.
- Aussois : 3 télésièges et des pistes de ski en bordure de la zone centrale du Parc National de la Vanoise avec un risque de bascule des skieurs dans le Parc. L’impact paysager est énorme avec le GR5 affecté. S’ajoutent des destructions prévisibles sur la faune, la flore et les zones humides.
- Saint François Longchamp : 3 télésièges et des pistes de ski alpin dégradant les paysages et détruisant de nombreuses zones humides.

Le projet de Club Med à Valloire

- 17 hectares bétonnés en bordure de hameau sur la route mythique du col du Galibier.
- Une clientèle visée en provenance de l’autre bout de la planète (Chine, Russie) générant des milliers de kilomètres en avion et des tonnes de CO2 dans l’atmosphère.
- Un modèle d’approvisionnement où « rien n'est local ».



Pourquoi préserver la Maurienne ?

  • Parce que la vallée de la Maurienne cumule des paysages à couper le souffle et une biodiversité inégalable.
  • Parce que cette vallée a su jusqu’alors développer une activité de ski alpin significative sans être sacrifiée sur l’autel du tourisme de masse alors que chez sa cousine, la vallée de la Tarentaise, 70% de la surface de son versant nord est aménagée en domaines skiables.
  • Parce que ces projets sont planifiés dans un contexte de réchauffement climatique, qui progresse au galop et qui condamne les stations de ski à brève échéance (10 ans).

    Il y a urgence

    Non seulement les projets sont d’ores et déjà planifiés mais des procédures sont déjà engagées pour autoriser des aménagements (télésiège et piste de ski de la Fournache à Aussois).

    Tous nos appels à la raison lancés aux élus et aux pouvoirs publics sont restés sans réponse. N'ayant d'autre choix pour stopper ces projets destructeurs, nous avons dû engager un recours en justice onéreux qu'il nous faut financer.


    Sans vos dons, rien n'est possible


    Votre générosité est la seule garante de notre indépendance vis à vis des pouvoirs et de notre capacité à agir en justice.

    Sans vous, rien ne nous est possible, mille mercis par avance !



    Des succès à notre actif grâce à vos dons


    Nous avons pu empêcher Pierre et Vacances et son projet de Center Parcs à Roybon de détruire la forêt de Chambaran et ses zones humides indispensables à l’alimentation des cours d’eau du nord du département de la Drôme et abritant une biodiversité précieuse, + d'infos

    Nous avons pu stopper le projet d’extension de domaine skiable et d’urbanisation de 2000 lits des stations de ski de Sixt-Fer-à-Cheval / Samoëns en Haute-Savoie, en raison d’impacts sur l'environnement et de compensations des dégâts prévisibles mal évalués, + d'infos

    Nous avons pu stopper les velléités d’urbanisation incontrôlée de l’Alpe d’ Huez en l’Isère, qui rêve de gigantisme dans un total déni du réchauffement climatique, en raison de l’absence de réflexion sur la remise en location des hébergements touristiques anciens.

    Nous avons pu préserver les précieuses zones humides de Saint-Gervais de la construction d’un hôtel de luxe pour une clientèle étrangère lointaine, en annulant permis de construire et Plan Local d’Urbanisme.


    A quoi servira l'argent collecté ?




    Un don de 100€ vous revient à 34€, pensez-y !

    N'oubliez pas qu'un don à notre fédération (reconnue d'utilité publique) ouvre droit à une réduction fiscale de 66%.
    Don par chèque
    Merci d'avance d'adresser votre chèque à FNE AuRA - Campagne "Sauvons la Maurienne" - 2 rue professeur Zimmermann - 69007 Lyon (ordre : FNE AuRA).
    Reçu fiscal
    Don en ligne : Un reçu fiscal à conserver est téléchargeable lorsque vous faîtes votre don en ligne.
    Don par chèque : Votre reçu fiscal vous sera envoyé par voie postale.


    Notre action


    Nous défendons une montagne où :

    • l'on peut fouler des espaces préservés et vierges de constructions,
    • l'on place les enjeux environnementaux au premier plan,
    • l'on cherche à améliorer l'existant avant de construire de nouveau,
    • l'on s'assure au préalable que les projets sont économiquement viables,
    • l'activité hivernale ne prime plus sur celle d'été, réchauffement climatique oblige !

    Le recours en justice = 4% des dossiers examinés

    Chaque année, nos experts examinent plus d'une centaine de dossiers relatifs à des projets en montagne (immobilier, extensions de domaines skiables, documents de planification et d’urbanisme...). Objectif : formuler des avis et proposer des améliorations.

    Lorsque nous ne sommes pas entendus (4% des dossiers examinés), lorsque nous estimons que les projets sont inacceptables en l'état, si les intérêts de l’environnement et de la nature ne sont pas suffisamment pris en compte ou encore que l'opportunité économique est plus qu'incertaine, il nous faut demander l’arbitrage d’un juge.

    Pour aller plus loin


    Crédits photos : © E.Madrecki, © AC Dubois, © Pixabay, © France Nature Environnement (FNE), © FNE AuRA, images redimensionnées.


    Donner 30 euros

    Donner 50 euros

    Donner 80 euros

    Donner 100 euros

    Donner 150 euros

    HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

    Plateforme de paiement 100% sécurisée

    Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

    Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
    m
    monique GUILLOT
    03/08/2020
    G
    Gérard PROVENT
    03/08/2020
    d
    david nicolleau
    03/08/2020
    Signaler la page