Ensemble, défendons le droit de la montagne à Saint-Gervais (Haute-Savoie)

par FRAPNA Région

Ensemble, défendons le droit de la montagne à Saint-Gervais (Haute-Savoie)

par FRAPNA Région

Ensemble, défendons le droit de la montagne à Saint-Gervais (Haute-Savoie) - FRAPNA Région

Appel à dons pour défendre le droit de la montagne à Saint-Gervais (Haute-Savoie)

La FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature), membre de France Nature Environnement (FNE), œuvre pour la protection de l'environnement et de la nature. Être informé(e) de l'actualité de la FRAPNA

Nous sommes particulièrement concernés par la protection des milieux montagnards et la lutte contre une artificialisation sans fins de la montagne.  

Conscients que le tourisme constitue la première source d'une économie montagnarde, nous pensons qu’il a sa place à coté de l'agriculture, de la forêt et autres activités qui font l'économie de nos vallées. 

Mais nous souhaitons que le tourisme soit "durable" et que les aménagements ne portent pas des atteintes irréversibles à l'environnement, à la nature, à la biodiversité, à la beauté des paysages et à la conservation du patrimoine.

Le changement climatique a des effets déjà constatables tout particulièrement en montagne et rend les milieux encore plus vulnérables.

Si le diagnostic et les mesures d'adaptation semblaient être partagés par l'ensemble des acteurs de la montagne, des projets dits de "développement" continuent de fleurir, au détriment d 'une protection raisonnable de l'environnement, et contraires à une adaptation au changement climatique. Certains visent même à échapper aux normes réglementaires...

Notre rôle est de porter, par une veille écologique permanente, une vision citoyenne sur les projets et l'aménagement du territoire, par la concertation, le dialogue, la formulation d'avis et de propositions dès la connaissance de projets présentés. Le cas échéant, notre rôle, est aussi de défendre jusque devant la justice le droit de l'environnement lorsqu'il est "bafoué".

Actuellement, nous sommes confrontés aux projets d'aménagement sur la commune de Saint-Gervais (74) .

LE PLU DE SAINT-GERVAIS: "OUTIL DE DESTRUCTION RAPIDE DES ZONES HUMIDES ET DE LA BIODIVERSITÉ QU'ELLES ABRITENT"...

Le nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) de Saint-Gervais, permet la destruction de plus de 28 000 m² de zones humides. Ce document cadre qui fixe les règles de construction et d’aménagement sur la commune pour les années à venir fait-il fi de la réglementation française ?

Les zones humides, si précieuses pour abriter la biodiversité qui nous est vitale, pour purifier notre eau, pour maintenir le débit de nos rivières, sont pourtant l’objet de toutes les attentions en matière de protection réglementaire. Code de l’urbanisme, code de l’environnement, Schéma d’Aménagement et des Gestion des Eaux (SDAGE) Rhône-Méditerranée-Corse, convergent : les zones humides doivent être absolument préservées. En dernier ressort, les impacts sur les zones humides doivent être en priorité évités, puis réduits et enfin compensés.

Pourtant, le nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Saint-Gervais prévoit 22,5 hectares de consommation d’espace, dont 2,8 hectares sur des zones humides (plus de 12%). 4 zones humides sont directement menacées. Elles se situent sur les secteurs destinés à accueillir des activités touristiques : l’Essey, les Bêtasses et les Bettex.

Peut-on violer la réglementation visant à préserver les zones humides au nom de l’activité économique ? Pour nous, non !

La FRAPNA (niveau Région) et sa section départementale Haut-Savoyarde ont déposé un recours en annulation contre le Plan Local d’Urbanisme au début de ce mois de mai.

Les deux associations avaient déjà déposé un recours (contentieux) devant le Tribunal administratif, contre l’autorisation délivrée de réaliser un complexe hôtelier, avant même que le PLU n’entre en vigueur. Parce qu’à Saint-Gervais, il est habituel de mettre la charrue avant les bœufs !
A moins qu’à Saint-Gervais, on se dépêche de réviser le PLU et d’autoriser ces nouveaux complexes touristiques avant que la planification ne se décide à l’échelle intercommunale ? Le risque d’urbaniser" raisonnablement" serait trop grand !

Devant ces actes, nous sommes contraints de demander à la justice de se prononcer.

Nous avons besoin de vous pour relever ce défi et contribuer aux frais que nous engageons, voulant résolument être indépendants de toute subvention.

Nous vous invitons à FAIRE UN DON pour nous accompagner dans ces actions.

Merci d'avance de votre soutien.

Hervé BILLARD, pilote du Pôle Montagne FRAPNA
Eric FERAILLE, président de la FRAPNA Région

Contact : pole-montagne@frapna.org

A noter : Les dons faits à une association reconnue d'intérêt général comme la FRAPNA bénéficient d'une réduction d'impôts de 66%, pensez-y dans votre prochaine déclaration. Pour 100€ de don, vous ne payez en réalité que 33€.

Crédit photo : Jean-Raphael Guillaumin - Flickr CC.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 75 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association FRAPNA Région

FRAPNA Région

La FRAPNA est la fédération des associations de protection de la nature et de l'environnement en Rhône-Alpes. Elle fédère 212 associations, regroupées en 8 fédérations départementales, qui représentent 52 378 adhérents.

Mariette Petitjean
23/06/2017
Christine Suard
10/06/2017
Georges Rousset
02/06/2017