GFAOP

Humanitaire - Caritative

Le Groupe Franco Africain d'Oncologie Pédiatrique soutient la création et le développement d'unités de soin en oncologie pédiatrique dans 18 pays d'Afrique francophone pour guérir les enfants atteints de cancer.

Nos actions en cours

À la une

Qui sommes-nous ?

Le Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique est une association médicale, fondée en 2000 par le Professeur Jean Lemerle de Gustave Roussy, dans le but  de soigner  les enfants  atteints de cancers en Afrique.


Pour ce faire :

•   Le GFAOP a accompagné  et poursuit l'ouverture de  services spécialisés en cancérologie pédiatrique. Ce sont actuellement 16 pays d' Afrique francophone sub-saharienne et du  Maghreb qui sont regroupés au sein du GFAOP dans  lutte contre le cancer de l’enfant : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Cote d'Ivoire, Centrafrique,  Congo RD, Congo Brazza, Guinée Conakry, Maroc, Mauritanie, Mali, Madagascar, Niger, Sénégal, Togo, Tunisie. D'autres pays souhaitent rejoindre le Groupe : Bénin, Gabon, Tchad et  Burundi.

 

•   Le GFAOP  a déjà formé   plus de 300 personnes, médecins et infirmiers, à l'oncologie pédiatrique.

•   En 18 ans, les unités du GFAOP ont  pris en charge plus de 10 000 enfants cancéreux, avec des taux de guérison proches de ceux des pays développés de 54 à 70% selon les types de cancer.

•    En 2017,   ce sont plus de 1500 enfants   qui ont été accueillis dans les services. 

•   Le GFAOP envoie les médicaments anti-cancéreux sur place afin que les protocoles de traitements ( des 5 cancers les plus fréquents) puissent être suivis et assurés dans les meilleures conditions  pour pallier à l’absence de médicaments dans les unités africaines. C'est le principal poste de dépenses du GFAOP avec plus de 150 000 euros par an.

•   Dans le cadre d'une prise en plus globale, le GFAOP soutient les familles  sur le plan psychologique et matériel, aidé dans sa démarche par des associations de soutien locales. La mise à disposition de "Maisons des Parents" à proximité des hôpitaux est un des projet phare de cette aide.

•   Le GFAOP se bat afin que le cancer des enfants en Afrique soit reconnu comme une priorité de Santé publique, et mène des actions de sensibilisation auprès des autorités locales, des professionnels, des médias et du grand public.

 

 

   

Quand on sait que 500 enfants sont diagnostiqués de cancer chaque jour dans le monde, que 8 sur 10 d’entre eux vivent dans les pays défavorisés, on imagine combien les équipes du GFAOP sont mobilisées.

Notre activité ne cesse d’augmenter car chaque année le nombre d’enfants à prendre en charge est plus important.  

Les besoins en formation s’accroissent proportionnellement du fait de la mise en place de plans cancer en Afrique, de la meilleure connaissance de la maladie, de la notoriété des services qui peuvent prendre en charge les enfants localement.

 

Mobilisez-vous autour de ces hommes et ces femmes qui se battent pour que les enfants  de leurs pays soient, eux aussi, soignés.

 

Traiter  le cancer d'un enfant en Afrique coûte moins de 2000 euros !