Grain de Sâ

Environnement

L'association qui met son grain de sel !

qui sommes-nous ?

En images

+1 Photo

Notre mission



Grain de Sâ est une association composée d’habitants du Pays Sânon conscients de la richesse du territoire du Sânon et désireux de s’investir pour l’animer et le préserver.


L'association a pour objet la défense de l’intérêt général, la protection de l’environnement, des sites et des paysages. L’association a également vocation à défendre le vivre ensemble, la préservation et l'amélioration du cadre de vie. 


Grain de Sâ intervient sur l’ensemble du territoire du Sânon et dans un rayon de 30 kilomètres alentours.


Elle organise des événements et des activités de loisirs, développe des études et des recherches.


L'association participe également à la citoyenneté locale et peut donner son avis sur tout projet ou plan qui pourrait avoir une incidence sur l’objet qu’elle défend.


En patois lorrain, le , c’est le sel, référence au nom de notre territoire : le Sânon et à notre passé salin.


Grain de Sâ c’est donc :

  • une force de proposition pour le territoire;

  • un organe de veille face aux projets qui pourraient porter atteinte à l’environnement et au cadre de vie;

  • l’organisation d’évènements et de sorties notamment pour partir à la découverte de la nature et du patrimoine local.


Nous sommes à la recherche de bénévoles, toutes les compétences et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Venez apporter votre grain de sel dans la joie et la convivialité !


Retrouvez plus d'information sur notre site internet : www.grain-de-sa.com


Les actions de notre association

Enquête relative à l'installation d'un distributeur de billets à Einville au Jard

Au cours du mois de septembre 2016, nous avons organisé une enquête sur notre site internet (relayée dans la gazette de la Communauté de Communes) auprès des habitants de la Communauté de Communes.

En effet, Einville au Jard est le centre bourg du territoire du Sânon, la commune abrite de nombreux commerces et services (boulangerie, épicerie, coiffeurs, salon de beauté, boucher, pharmacie, La Poste, la médiathéque,...) mais ne dispose pas de point bancaire pour retirer des espèces. Ceci est préjudiciable à la fois pour les utilisateurs qui doivent prévoir de retirer de l'argent dans une autre commune (Lunéville, Dombasle, Nancy) avant d'effectuer des achats à Einville mais également pour les commerçants qui sont souvent contraints d'accepter des règlements en carte bleue pour des petites sommes alors qu'ils sont fortement taxés sur ces transactions.

231 personnes ont participé : 229 oui contre 2 non . Il ressort également que la majorité des personnes se rendraient au moins une fois par semaine au distributeur pour retirer du liquide (121).

Face à ces résultats, il nous semble évident qu’il y a lieu de réfléchir à la meilleure façon d’implanter un distributeur de billets.


Contribution à l'enquête publique relative à l'épandage des boues de la station d'épuration du Grand Nancy

En raison principalement des risques importants pour la santé et pour l'environnement, nous avons demandé à ce  que les boues ne soient pas épandues mais enfouies en centre ultime. Vous pouvez lire l'intégralité de notre participation à l'enquête sur notre site : http://www.graindesa.fr/2017/03/01/epandages-boues-grand-nancy/


Contestation du projet d'usine de méthanisation Méthasanon à l'entrée de Bauzemont sur la commune d'Einville au Jard

Sur le territoire du Sânon, nous sommes confrontés à un projet d’envergure industrielle à l’entrée de la commune de Bauzemont, petit village rural préservé, ses bocages, son ruisseau, sa voie verte. Un paysage, une biodiversité et une tranquillité menacés par un projet de méthaniseur prévu pour traiter tous les jours 120t de fumier et regroupant 22 exploitations dont aucun agriculteur ne réside sur la commune. Il s’agit ici d’une véritable usine de 11 mètres de haut sur 80m de long et 3 cuves de 44m de diamètre et de 8 mètres de haut, le tout un site de 3 hectares soit l’équivalent du Cora de Lunéville (ensemble du magasin + la moitié du parking) en pleine campagne à proximité des habitations.

Par ailleurs, nous avons identifiés de nombreuses sources d’inquiétude :

dangers importants : risque d’incendie, risque d’explosion, risque d’intoxication au H2S, suppression ou dépression interne (rupture de l’installation), risque d’anoxie (manque d’O2 dans l’air par les gaz anoxiant : méthane et Co2), risque de pollution des sols et des eaux associé à une rupture de l’enceinte, débordement du méthaniseur. Le commissaire enquêteur à même conclu à la nécessité de construire un mur d'enceinte pour protéger la population compte-tenu des risques d'explosion

– nuisances visuelles : usine véritable verrue paysagère avec ses dômes, à proximité  de jardins et d’étangs, de la RD2  et visible depuis la la voie verte, du canal. Il n’y a pas de bâti agricole et industriel existant, le projet dénaturera complètement le paysage, il y aura une rupture totale des continuités paysagères. De plus, l'intégration paysagère du projet présenté par les pétitionnaires est d'une grande médiocrité (couleur criarde, bâtiment sur une butte, absence de matériaux naturels,...)

– nuisances olfactives et auditives : odeurs nauséabondes pour les communes toutes proches du stockage (120t de fumier journalière et stockage à ciel ouvert) et celles traversées par les convois, trafic routier augmenté puisqu'il faudra 11 camions par jour pour amener les effluents sur place (phase travaux et phase alimentation - passage par les communes d'Einville et de Bauzemont) ;

–  nuisances sanitaires et environnementales : risque de développement de bactéries dans le digestat et prolifération de nuisibles, épandage du digestat (risque de pollution pour les nappes phréatiques et les cours d’eau, d’atteinte à la flore, à la biodiversité selon les matières digérées (pesticides, engrais, antibiotiques donnés aux animaux…)) ;

– nuisances économiques : dévalorisation des maisons et des terrains, répercutions sur le tourisme (notamment usagers de la voie verte en contrebas)

Nous sommes d’autant plus inquiets que des usines de méthanisation sont déjà exploitées en France et nombreuses sont celles qui rencontrent des difficultés (notamment les plus grosses installations) : odeurs nauséabondes (Marnay), explosions (incident technique à la société Valdis qui a entraîné une déchirure partielle de la membrane du post-digesteur), problèmes d’étanchéité, fuite des cuves (usine d’Issé en 2017), difficultés financières incitant à nourrir le méthanisateur avec d’autres ressources (plus de maïs, boues d’épurations, déchets ménagers,…).

- atteinte au caractère patrimonial des lieux :  nous déplorons que le projet se situe à proximité du château de Bauzemont (vestiges médiévaux et admirable château du XVIIIe).


Participation à l'enquête publique, retrouvez l'intégralité de notre contribution : http://www.graindesa.fr/2017/09/24/contribution-a-lenquete-publique-relative-a-methasanon/


Organisation d'une pétition : https://www.change.org/p/grain-de-s%C3%A2-contre-le-projet-m%C3%A9thas%C3%A2non


Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association DU FLOCON A LA VAGUE
DU FLOCON A LA VAGUE
Association UP2GREEN Reforestation
UP2GREEN Reforestation
Association Association Franco-Kirghize d'Ecotourisme
Association Franco-Kirghize d'Ecotourisme
Association Le Stück
Le Stück