Edition en DVD du documentaire Cette guerre et nous

par Grand ensemble - atelier de cinéma populaire

Cette collecte est terminée.

Edition en DVD du documentaire Cette guerre et nous

par Grand ensemble - atelier de cinéma populaire

Cette collecte est terminée.

Le film est un bon outil de médiation sur la guerre d'indépendance algérienne. Le support DVD en facilitera la diffusion ...

Le film 

Cette guerre et nous,long-métrage documentaire de Béatrice Dubell met en scène différentes expressions mémorielles de la guerre d’indépendance algérienne, captées dans un même lieu, le temps d’une exposition.

Il rassemble une vingtaine de témoignages. Les contemporains du conflit, parfois acteurs, s’y expriment en évoquant leurs expériences personnelles : appelés et leurs familles, anciens du FLN, étudiants engagés, épouse de harkis… Des représentants(es) des plus jeunes générations parlent également. Ils évoquent la transmission de la mémoire familiale ou au contraire les silences frustrants auxquels ils ont été confrontés.

La complexité, les complémentarités et les contradictions des différentes voix de ces mémoires dans la société française d’aujourd’hui y sont palpables : sentiment d’occultation, condamnation des faits passés, désirs de revanche, apaisement… Le film montre aussi les évolutions mémorielles liées aux changements de génération.

Pourquoi éditer Cette guerre et nous en DVD ?

Le support DVD permettra la diffusion du film en médiathèque et dans les centres de documentation, notamment en milieu scolaire. Plusieurs projections à des classes de lycées, généraux et professionnels, nous ont permis de vérifier que le film est bien adapté à ce public. Les élèves sont très attentifs ; c’est une bonne introduction au sujet qui est au programme de première et terminale. Le film permet en particulier de saisir de façon vivante les liens et les différences entre mémoire et histoire.  Il peut donc intéresser en premier lieu les professeurs d’histoire-­géographie de terminale ayant choisi de traiter la mémoire de la guerre d’Algérie en un temps limité.

Le DVD sera chapitré et pourra être exploité dans son intégralité, ou au contraire séquence par séquence. Les enseignants pourront avoir recours à un dossier pédagogique en ligne.



Origine du projet

Cette édition fait partie intégrante du projet associatif de Grand ensemble/Atelier de cinéma populaire. Depuis 2006, nous questionnons l'histoire et les mémoires  de la guerre d'indépendance algérienne à travers un travail de recherche, de création et de médiation. Nous explorons des aspects méconnus du conflit et mettons en lumière des acteurs de l'histoire restés jusque-là anonymes. L'association veut accompagner le mouvement de la société française qui va vers l'apaisement et le dépassement.


Après plusieurs travaux (documentaires, expositions, ouvrage historique)  mettant en lumière les solidarités liées entre les Français et les Algériens pendant la guerre dans la métropole lyonnaise, l'association a élargi son propos en s'intéressant de manière plus exhaustive à toutes les mémoires de ce conflit. Elle est ainsi aujourd'hui en mesure de proposer des outils qui aident les professeurs d'histoire à traiter le sujet en classe et est associée à des formations académiques à leur intention.  


A quoi servira l'argent collecté ?

Les fonds récoltés permettront de payer les prestataires techniques. Le montant des souscriptions déjà recueillies lors des projections publiques est à ce jour de 600€ . Nous avons besoin de 900€ pour boucler le budget. 

Grand ensemble est reconnue comme «d’intérêt général à caractère culturel». Vos dons sur cette plateforme ouvrent donc droit à réduction d’impôts ( 66%), mais sont sans contrepartie. Nous pouvons seulement nous engager à vous envoyer un lien de téléchargement du film.

Vous pouvez préférer nous aider en achetant le DVD à l'avance. Pour cela, reportez vous à la page consacrée à la souscription sur notre site


Notre équipe

Marianne Thivend et Arthur Grosjean, historiens et membres du conseil d'administration de Grand ensemble coordonnent et animent le comité avec Béatrice Dubell, réalisatrice et directrice artistique

La diffusion du film auprès de différents publics est soutenue par deux bénévoles : 

Christine Chastang et Geneviève Gandy .


Un comité scientifique accompagne la démarche

  • Arthur Grosjean, professeur d’histoire-géographie au lycée de la Plaine-de-l’Ain à Ambérieu-en-Bugey. Il a été le correspondant du Rhône et de l’Ain de l’IHTP (Institut d’Histoire du Temps Présent) pour l’ouvrage collectif dirigé par Raphaëlle Branche et Sylvie Thénault La France en guerre, expériences métropolitaines de la guerre d’indépendance algérienne. Il poursuit actuellement des recherches sur la répression et la justice pendant la guerre d'Algérie.
  • Marianne Thivend, maîtresse de conférences d’histoire contemporaine, à l’Université Lyon-II, LARHRA et historienne de l’enseignement, des femmes et du genre.
  • Gilles Boyer, professeur agrégé à l’Université Claude Bernard lyon1-ESPE où il enseigne l’histoire et travaille sur l’enseignement du fait colonial en primaire et secondaire. Il a co-dirigé en 2007, Colonisation et décolonisation dans les manuels de l’école primaire et en 2008 De l’école en situation coloniale à l’enseignement du fait colonial.
  • Tramor Quemeneur, historien spécialiste de la guerre d'Algérie, est enseignant et membre de l’équipe de l’IHTP-CNRS (Institut d’histoire du temps présent). Sa thèse de doctorat, soutenue en 2007, était intitulée Une guerre sans "non" ? Insoumissions, refus d'obéissance et désertions de soldats français pendant la guerre d'Algérie, une première recherche fouillée sur les quelque 15 000 jeunes Français, insoumis, déserteurs ou objecteurs de conscience pendant la guerre d’Algérie.
  • Sylvie Thénault, chargée de recherche au CNRS, Centre d'histoire sociale du XXe siècle. Elle est spécialiste du droit et de la répression en Algérie à la période coloniale. Elle a notamment publié Une drôle de justice. Les magistrats dans la guerre d’Algérie en 2001 et Violence ordinaire dans l'Algérie coloniale : Camps, internements, assignations à résidence en 2012.
  • Nancy Venel est maîtresse de conférences en science politique à l’Université Lumière Lyon-2 (FASSP). Membre de l'équipe du laboratoire Triangle, ses thèmes de recherche : sociologie de l’immigration, sociologie de la mémoire.



Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association Grand ensemble - atelier de cinéma populaire

Grand ensemble - atelier de cinéma populaire

Balthazar Bourgeat
25/03/2016
Un coucou de la part de Suzanne Arnaud et Balthazar Bourgeat depuis San Francisco, bonne continuation et à bientôt !! Balthazar
Anonyme
05/03/2016
Pierre Thivend
04/03/2016