Web-documentaire sur les mémoires de Goutelas

par Grand ensemble - atelier de cinéma populaire

Web-documentaire sur les mémoires de Goutelas

par Grand ensemble - atelier de cinéma populaire

Raconter une utopie en actes, vécue à travers la rénovation d'une demeure de la Renaissance, au début des années 1960.

Présentation du projet

Au début des années 1960, des paysans, des ouvriers et des intellectuels unissent leurs efforts pour restaurer une ancienne demeure de la Renaissance : le château de Goutelas, sur les contreforts du Forez. Le lieu devient un creuset qui abrite une utopie où les arts et la culture ne sont pas séparés de l’ensemble des activités humaines et qui transforme en profondeur ce territoire rural.

Trois courts métrages ont déjà été réalisés. Ils illustrent les moments clés de cette utopie en actes et donnent à entendre les personnes qui ont fait Goutelas : cette épopée culturelle a transcendé les barrières sociales et transformé leur vision du monde.

1 -(Re)créer – (1961-1967) : Noël Durand et Paul Bouchet, les fondateurs, évoquent la restauration et les premières années de mise en oeuvre d’un projet humaniste.
2- Ancrer – (1967- 1985) : Josette Païs, maîtresse de maison, en relation avec différents acteurs de cette période, éclaire les changements induits par Goutelas sur le territoire.
3- Essaimer – l'aventure de Sail-sous-Couzan » (1967 -1992) : Les anciens élus, Michel Houzet, Jean Berthet, et Jean Ceillier,  évoquent l'intense vie culturelle du village, où des artistes et les habitants ont œuvré ensemble pendant des années.

Ces voix du passé nous laissent entrevoir que la culture a pu réellement être partagée, émancipatrice et fondatrice d'un agir collectif. C'est un rappel qui prend tout son sens aujourd'hui dans la recherche d'autres manières d'être et de faire ensemble. 

Le web documentaire s'articulera en trois volets, chacun introduit par un court-métrage. Des textes rédigés par le comité scientifique, des photos, des documents d’archives ou des enregistrements sonores seront associés à chacune des trois grandes parties. L'ensemble de ces documents composera une mise en perspective des propos tenus par les personnages des films.

Cette réalisation en ligne permettra de faire connaître l'histoire du Centre culturel de Goutelas, de partager et de faire comprendre les valeurs qui le fondent. A ce titre, il fera partie de la communication du lieu. Il deviendra aussi un outil qui accompagnera son développement. Evolutif, il est destiné à présenter les travaux des étudiants et des chercheurs qui seront invités à poursuivre la recherche sur l’histoire et les mémoires de Goutelas.

Origine du projet

Le web-documentaire est le fruit d'une recherche-action qui a débuté en 2013 alors que le Centre culturel de Goutelas candidatait à l’obtention du label national «Centre Culturel de Rencontre » (CCR).

Cette  labellisation, obtenue en 2015, souligne la force d’un projet artistique, culturel, intellectuel en synergie avec un site patrimonial majeur. Elle a conduit le centre culturel à revisiter son histoire pour rendre plus visibles les éléments fondateurs de Goutelas, notamment sa reconstruction lancée dans les années 1960.

Pour ceci, Goutelas a fait appel à des chercheurs en sciences humaines, et à Grand ensemble pour conduire une réalisation en lien avec la recherche scientifique. L'association s'est fortement impliquée en devenant co-productrice des films réalisés. C'est à ce titre qu'elle anime la campagne de dons pour les deux associations partenaires. Elle coordonnera aussi le travail de mise en ligne sur le web documentaire. 

Un peu d'histoire 

Le château se situe dans le département de la Loire sur la commune de Marcoux (700 habitants) à 4 km au sud de Boën-sur-Lignon (3 000 habitants) et à 15 km au nord de Montbrison (15000 habitants), capitale du Forez. Bâti au XVIe siècle, il fut la demeure de Jean Papon, "grand juge de Forez", humaniste de la Renaissance.

En 1961, il n'est plus que ruines et broussailles lorsque Paul Bouchet, avocat à Lyon, avec la confiance de Noël Durand, agriculteur de Marcoux et propriétaire du lieu, lance le défi de sa reconstruction.

Ce défi ouvre sur une aventure humaine exceptionnelle : dans un brassage qui dura 10 années, «paysans», « ouvriers», «intellectuels» - pour reprendre les intitulés des trois collèges qui constituaient le premier conseil d’administration - venus d'horizons géographiques, sociaux, politiques différents ont fourni plus de 150 000 heures de travail bénévole. Ensemble, ils ont reconstruit les murs et ont donné vie au « Centre culturel de Goutelas », association loi 1901.
La restauration du château reçut deux prix « Chef d’oeuvre en péril » et Goutelas fut inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1964. Le bâtiment restauré fut « donné au pays » en 1985. Il est aujourd’hui propriété de la Communauté de communes du Pays d’Astrée et l’activité est toujours gérée par l’association « Centre culturel de Goutelas ».

Le modèle mis en place dans les années 60 veut rester le fondement et l’avenir du CCR. Depuis plus de 50 ans, Goutelas trouve son équilibre grâce à un engagement militant renouvelé. Le centre accueille des rencontres culturelles et intellectuelles dans un souci constant de s’inscrire comme lieu de débat et d’initiative pour le territoire et poursuit une activité réceptive qui a permis depuis 40 ans d’assurer l’essentiel de ses ressources économiques.

A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent servira à finaliser les films (montage, mixage, conformation) et à assurer la création sur du web documentaire.

Notre équipe

La démarche rassemble des bénévoles et des salariés de Goutelas, des scientifiques et des professionnels de l'image. Les trois films de la série ont été réalisés en coproduction avec Grand ensemble. de l'association Grand ensemble, qui organise aussi la collecte de fond pour leur finition et leur mise en ligne.

> Référents « mémoire »

Une dizaine de bénévoles du Centre culturel de Goutelas et de la CLEF (Culture, Loisirs, Economie en Forez), association culturelle de Sail-sous-Couzan accompagne le projet. Certains sont des témoins de la période concernée par la recherche-action. D’autres sont des relais vers les démarches actuelles des deux associations.  

> Coordination pour le Centre culturel

Irène Guillot membre du bureau anime la démarche et représente le CA
Sarah Wasserstrom, est chargée de production pour le projet.

> Référents scientifiques

Michel Rautenberg est anthropologue, professeur de sociologie à l’université Jean Monnet de Saint- Etienne où il dirige la faculté de Sciences humaines et sociales. Il a publié de nombreux articles et ouvrages sur le patrimoine culturel, la mémoire collective et les imaginaires sociaux. 
Olivier Chatelan est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Jean Moulin – Lyon 3, membre du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA UMR 5190). Il travaille plus particulièrement sur l’histoire intellectuelle et sociale du XXe siècle, sous l’angle des engagements religieux.
Maeva Lecordier est étudiante en Master 2 Histoire - filière Recherche à l’Université Jean MoulinLyon 3. Son mémoire de master 1(sous la direction d’Olivier Chatelan) portait sur une histoire contextualisée de Goutelas ayant pour but de l’intégrer dans des grands phénomènes historiques. 

> Réalisation des éléments audiovisuel et coordination de la fabrication : Grand ensemble, atelier de cinéma populaire.

L'association a conduit les repérages, l'écriture, le tournage, le montage des trois courts-métrages. Elle assurera la conformation des films et coordonnera la réalisation du Webdocumentaire en lien avec l'agence Konnected

Béatrice Dubell est réalisatrice et directrice artistique de Grand ensemble-atelier de cinéma populaire, dont elle est une des fondatrices en 2006, . Elle mène un parcours de cinéaste engagée, tant à travers des documentaires sur des thématiques sociales et politiques, qu’avec des travaux plus hybrides et expérimentaux : fiction-documentaires, installations, expositions, web documentaires, films d’ateliers dans des milieux divers.

Christian Cuilleron assurera l'étalonnage et Joël Prévost le mixage des films

> Création numérique 

 Amandine Konan, Consultante Webmarketing, agence Konected .


Donner 20 euros

Un grand merci et votre nom au tableau d’honneur du web documentaire

Donner 50 euros

MERCI + CD concert de Duke Ellington enregistré à Goutelas (BO des films !)

Donner 100 euros

MERCI + CD + Une invitation à une après-midi « patrimoine et mémoire » à Goutelas un samedi ou dimanche de décembre : visite guidée + projection des films + apéritif

Donner 150 euros

Contreparties précédentes + Un pass pour 2 personnes à l’ensemble des rendez-vous culturels 2017 de Goutelas

Association Grand ensemble - atelier de cinéma populaire

Grand ensemble - atelier de cinéma populaire

Françoise Delay
01/12/2016
Anonyme
09/11/2016
Audrey Pascaud
08/11/2016