Protection et réinsertion des mineurs incarcérés au Niger

par Grandir Dignement

Faire un don

Protection et réinsertion des mineurs incarcérés au Niger

par Grandir Dignement

Faire un don
Protection et réinsertion des mineurs incarcérés au Niger - Grandir Dignement

Les murs de la prison ne doivent pas être un rempart au respect de la dignité humaine !

Depuis trois ans qu’elle s’investit au Niger, l’association Grandir Dignement ne cesse de s’impliquer pour accompagner les enfants en conflit avec la loi. En étroite collaboration avec les autorités nigériennes, Grandir Dignement intervient chaque jour dans 2 établissements pénitentiaires du pays et développe des alternatives à la détention pour les mineurs.

La situation

Au Niger, environ 400 mineurs de 13 à 18 ans sont incarcérés dans les maisons d’arrêt du pays. La grande majorité d’entre eux (environ 90%) est en attente de jugement, et reste donc présumée innocente. Faute de moyens et d’espace, les conditions d’incarcération ne permettent pas à ces jeunes de grandir dans la dignité. La plupart des jeunes sont incarcérés pour des actes de délinquance motivés par l’extrême pauvreté dans laquelle ils vivent.

 

Face à une telle situation, l’association se mobilise pour que les droits des enfants soient reconnus et respectés. Grandir Dignement œuvre sur le terrain, au côté des enfants en conflit avec la loi, et effectue des actions de sensibilisation auprès des professionnels de la chaine pénale et du grand public. Aujourd'hui, l'association a besoin de vous pour poursuivre son engagement aux côtés du Ministère de la Justice nigérien. Le plus souvent incarcérés pour des actes de délinquance motivés par l’extrême pauvreté dans laquelle ils vivent, il est urgent de protéger ces jeunes et de leur donner une chance de se construire un avenir au sein de la société !

Nos actions

Nos équipes de travailleurs sociaux (éducateurs et assistants sociaux) sont présentes quotidiennement dans les murs des prisons de Niamey et de Zinder pour accompagner les jeunes sur 5 volets :

•   Alimentaire : l’association fournit un appui alimentaire deux jours par semaine, en complément des rations fournies par l’Administration pénitentiaire

•   Hygiène et santé : les équipes de Grandir Dignement veillent à ce que les jeunes reçoivent des soins médicaux appropriés et à ce qu’ils vivent dans des conditions d’hygiène décentes (fabrication de savon ménager, distribution de savon, informations sur l’hygiène corporelle)

•   Accompagnement judiciaire : les travailleurs sociaux et le juriste de l’ONG se chargent ensemble du suivi judiciaire de l'ensemble des mineurs afin de veiller à la validité des titres de détention et d’appuyer les demandes de liberté provisoire/surveillée

•   Accompagnement socio-éducatif : pendant toute la durée de l’incarcération, les équipes sur place veillent à fournir un accompagnement socio-éducatif individualisé qui consiste à organiser des activités quotidiennes et à préparer la sortie en maintenant le lien familial et en orientant le jeune vers un projet de réinsertion (scolarisation, formation, activité génératrice de revenus)

•   Education et formation professionnelle : des formateurs professionnels interviennent chaque semaine dans les locaux de la prison pour former les jeunes en couture et mécanique moto ; de l’alphabétisation fonctionnelle est aussi proposée.


D’autre part, en étroit partenariat avec les Ministères nigériens de la Justice et de la Protection de l’Enfance, Grandir Dignement propose une solution alternative à la détention préventive : le Placement Educatif en Milieu Ouvert (PEMO). 

Ordonné par le Juge des mineurs, le PEMO est une mesure pénale qui évite le placement en détention mais qui est tout de même assortie d’obligations et d’interdictions. Soutenu par un travailleur social, le mineur élabore et met en place un projet de réinsertion (scolarisation, formation, activité génératrice de revenus). Ce dispositif redonne une seconde chance au jeune, lui permet d’éviter d’être séparé de sa famille et lui offre un accompagnement socio-éducatif tourné vers l'insertion pour éviter la récidive.


Aidez nous à bien démarrer l’année 2019 en fournissant un accompagnement efficace aux 90 jeunes que nous suivons quotidiennement !

 

Chaque don compte !

Même quelques euros peuvent nous permettre d’acheter du matériel pour les activités de la maison d’arrêt.

Mais si vous voulez quelques idées …

* Donnez 5 € = Vous financez l’achat d’un ballon de foot neuf pour les équipes de football féminines et masculines de la maison d’arrêt

* Donnez 10 € = Vous fournissez l’appui alimentaire pour 15 jeunes pour une semaine

* Donnez 30 € = Vous permettez à un jeune en placement éducatif en milieu ouvert (PEMO) de démarrer une activité génératrice de revenus

* Donnez 60 € = Vous financez l’accompagnement par un travailleur social d’un mineur sous PEMO pendant 3 mois

* Donnez 100 € = Vous offrez une formation en couture à 5 jeunes pendant 6 mois dans les murs de la prison

* Donnez 300 € = Vous permettez à 50 jeunes de recevoir un accompagnement socio-éducatif quotidien dans la maison d’arrêt pendant 1 mois

Donner 5 euros

soit 1,70 euros après déduction fiscale

Donner 10 euros

soit 3,40 euros après déduction fiscale

Donner 30 euros

soit 10,2 euros après déduction fiscale

Donner 60 euros

soit 20,4 euros après déduction fiscale, et vous recevrez la reproduction d’un dessin réalisé par un jeune de la maison d’arrêt de Niamey sous forme de carte postale

Donner 100 euros

soit 34 euros après déduction fiscale, et vous recevrez une photo d’un paysage nigérien

Donner 300 euros

soit 102 euros après déduction fiscale, et vous recevrez un tirage 20x30 cm d’un paysage nigérien

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
E
Etienne Deloule
13/01/2019
c
caroline Rodrigues
13/01/2019
m
muriel boher
13/01/2019
Signaler la page