Hegalaldia a besoin d'aide pour survivre !

par Hegalaldia

Faire un don

Hegalaldia a besoin d'aide pour survivre !

par Hegalaldia

Faire un don

La crise sanitaire que nous avons subi ces derniers mois impacte lourdement le budget de l'association. Aidez-nous à survivre !

Un crise marquante

Coronavirus, COVID-19, crise sanitaire, confinement… plusieurs mots violents qui ont géré nos vies ces derniers mois.

Nous avons tous été affecté moralement, économiquement, socialement, sanitairement… par ce virus. Il est désormais temps pour nous de faire le bilan et de partager le résultat avec vous.

Pour nous le bilan est affligeant car l’association, les salariés et les animaux sauvages ont payé un lourd tribut.

Contrairement à ce que beaucoup pourraient penser le confinement n’a pas été une source de repos pour la faune sauvage. Nous habitons une zone géographique où la verdure et la biodiversité sont fort présentes et où de nombreux particuliers ont la chance d’habiter dans des maisons avec jardin. Ainsi ce fut l’occasion pour une grande majorité d’entre eux de jardiner, ranger, nettoyer, tailler… occasionnant alors des dégâts sur nos amis les animaux.

Hegalaldia a plus que jamais été sollicité, mais c’est une équipe restreinte qui a permis de continuer ce service d’intérêt général. Nous avons répondu comme nous le pouvions et avec les moyens que nous avions. Soit 4 salariés qui se sont relayés par binôme 7 jours sur 7 de 7h à 22h pour assurer le nourrissage, les soins, l’entretien, le nettoyage des pensionnaires et accueillir ceux qui en avaient besoin.

Alors oui, nous n’avons pas pu répondre comme nous l’aurions voulu au téléphone et parfois nous étions très difficiles à joindre mais nous avons essayé d’apporter une réponse, au moins par SMS, à toutes les demandes émises. En gérant aussi des appels de toute la France puisque d’autres centres de soins ont arrêté leur activité n’accueillant plus aucun animal, certains ayant même stoppé leur permanence téléphonique !

Plus d'animaux en soins

Première conséquence, nous avons accueilli plus d’animaux que l’année dernière à la même période malgré :

  • l’arrêt récent des accueils du département des Hautes-Pyrénées depuis janvier 2020 puisque ce département refuse de participer financièrement à la prise en charge des animaux sauvages blessés de leur territoire.
  • le confinement qui a limité la circulation routière et les activités humaines, donc moins de victimes des activités humaines
  • le confinement qui a entravé (mais pas interdit) l’acheminement des animaux sauvages blessés. Il était plus difficile qu’en temps normal de nous apporter un animal mais cela était possible, au même titre qu’un rendez-vous médical ou une visite chez le vétérinaire, secourir un animal sauvage blessé (dont plus de 90% sont des espèces protégées) est une nécessité vitale permettant une dérogation selon un protocole établi.

Pour les cas les plus éloignés, nous allions une fois par semaine sur le secteur béarnais pour aller chercher les animaux qui étaient gardés et chouchoutés par les particuliers. Nous en profitons pour saluer et féliciter toutes les personnes qui ont été si généreuses en essayant de faire de leur mieux pour tenter de sauver les petites vies qu’elles avaient entre les mains. La grande majorité de ces animaux sont morts par faute de soins de professionnels et ce malgré nos conseils, mais une partie a pu retrouver leur liberté ou le centre de soins.

Ainsi à la date du 02 juin (date de fin de confinement pour notre association) nous avons accueilli 800 animaux contre 751 en 2019 à la même date. Pendant la période du confinement nous avons accueilli 667 animaux contre 612 en 2019 (+55 individus) et le nombre d’animaux gérés à distance qui n’ont pas été accueillis sur notre structure est énorme puisque ce sont 462 animaux contre 257 en 2019 qui n’ont pas pu bénéficier de soins adéquats.

Des finances à bout de souffle

La crise sanitaire aura aussi affecté et mis à mal nos finances puisqu’elle :

  • a empêchée toutes les interventions et prestations de services que nous avions en commande (ex : animations dans les écoles, stands, interventions au sommet de la Rhune…)
  • n’a pas permis aux particuliers de faire vivre notre boutique avec l’achat de produits dérivés
  • n’a pas rendu possibles les dons et adhésions sur place lors de l’acheminement d’un animal
  • n’a pas permis d’alimenter les tirelires que nous avions chez nos partenaires commerçants
  • a empêché l’organisation des collectes de don matériel dans les grandes surfaces nous obligeant à acheter bon nombre des produits que nous avions en général gratuitement.

Un lourd bilan = 40 000€ à trouver

Plus d’animaux accueillis, plus d’animaux morts par faute de soins, une équipe épuisée avant le début de la grosse saison et un trou financier de 40 000€ qui, s’il n’est pas bouché avant la fin de l’année, conduira l’association Hegalaldia à une fermeture de sa structure, ne permettant plus l’accueil de milliers d’animaux sauvages en détresse trouvés chaque année sur notre département.

Le temps nous est compté, les animaux sauvages ont besoin de vous tous, chaque don compte !

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Hegalaldia. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
S
Sylvie Demay
04/08/2020
M
Maryse Gillet
03/08/2020
J
Julia Loste
03/08/2020
Signaler la page