Hope compagnie

FABRIQUE SENSORIELLE DE SPECTACLES HYBRIDES
qui sommes-nous ?
En images
+3 Photos
Notre mission

Il y a quelques années, sur un mur londonien, Banksy faisait une nouvelle fois œuvre de génie en associant l’image d’une petite fille laissant s’envoler un ballon rouge à une phrase posée là sur le mur : There is always hope. L’espoir est toujours permis. La portée simple et symbolique de ce dessin associé à cette phrase a été le déclencheur pour trouver le nom de notre association.


LES PRÉMICES

En 2005 démarrait une grande aventure collective dans le domaine du jazz et des musiques improvisées : le Trio d’en bas. En 2013, été créé un spectacle chorégraphique, Que voulez-vous nous nous sommes aimés. Pour cette création, la volonté était de découvrir comment l’univers de la danse pouvait venir questionner ma pratique musicale. Il était aussi question d’évoquer une thématique par le prisme de la musique, la danse, le texte.

Tout le travail entrepris avec le Trio d’en bas pendant 10 ans et la réalisation de ce spectacle ont amené à la recherche qui est celle de la Hop[e] compagnie aujourd’hui.


LA MUSIQUE CONFRONTÉE

En 2015, la Hop[e] compagnie est fondée et imaginée comme une Fabrique sensorielle de spectacle hybrides. Une fabrique qui cherchera pour chaque création à découvrir comment la musique se meut dans un espace contraint, dans un cadre où elle n’est pas seule au monde. Trouver les ponts, les liens, ce qui fait art dans la confrontation d’une démarche venue des musiques improvisées avec des mécanismes venus d’autres horizons.

Plus je rencontre l’autre, moins je suis sûr des choses. Moins je suis sûr des choses et plus tout devient possible. L’acte de rencontre, tant pour l’artiste que pour le public, est source de liberté. Se tourner vers l’autre, c’est aussi se tourner vers ce qui m’entoure, c’est penser le monde comme un tout avec soi dedans plutôt que l’inverse.

La Hop[e] compagnie sera cet espace où confronter la musique et l’art de l’improvisation à d’autres esthétiques, d’autres artistes, afin de les questionner et les garder vivant. Même si les bases des création de la Hop[e] compagnie seront musicales, les expériences des artistes de la compagnie ont travaillé d’autres disciplines artistiques (danse, théâtre, vidéo, écriture, photo…). Et c'est bien à cet endroit de confluence que se poursuivra le travail de la compagnie.


À LA RECHERCHE DE L’INÉTIQUETABLE

De part notre culture, nos expérience, nos voyages, de part l’endroit où est l’art aujourd’hui la question des esthétiques n’a plus aucun sens. Loin des nécessités d’étiquetage, les créations de la Hop[e] compagnie seront par essence ouvertes aux quatre vents. Et si l’on parle uniquement de musique, nous espèrons qu’il ne sera pas possible de dire si les influences viennent des musiques improvisées, traditionnelles, de la pop, du rock ou de la musique contemporaine.

Pour Edouard Glissant, la créolisation est la mise en contact de plusieurs éléments de cultures distinctes qui vont finir par créer quelque chose de nouveau et d’imprévisible. Alors s’il s’avérait vraiment nécessaire de poser une étiquette sur les créations de la HOP[E] COMPAGNIE, optons donc pour : FORMES CRÉOLISÉES.

Les actions de notre association

QUE VOULEZ-VOUS NOUS NOUS SOMMES AIMÉS - création 2013

Création hybride prenant comme point de départ le témoignage de Maria de los Angeles Benito, exilée espagnole durant la Retirada en 1939. Spectacle créé en 2013 et produit à l’époque par la compagnie 3DB. 


Ce spectacle marque la fondation d'une équipe constante de ce qu'est aujourd'hui la Hop[e] compagnie.


C’est un spectacle d’évocations, de sensations et d’émotions. C’est un univers de son, de lumière et de mouvement faisant écho à des souvenirs, des images enfouies en chacun de nous. Ensemble, Julien Andujar (danseur), Samuel Bourille (musicien) et Michael Selam (réalisateur sonore) ont croisé leurs disciplines artistiques et se sont lancés dans une mise à nue de leurs propres expériences et émotions de fils ou petit-fils d’exilés.


Les trois artistes présents sur scène évoquent les dimensions indicibles de la condition de l’exilé : une recherche de sensations brutes, de mouvement et de déséquilibre permanent des corps et des espaces. Déséquilibre et mouvement, métaphore d’un monde extérieur et intérieur en reconstruction permanente, jamais arrivé, toujours en exil. Ils parlent aussi de cet héritage trop lourd à porter, de cette mémoire « mal » héritée, à cause des fractures familiales, du poids du corps, du poids des mots. Mais si le spectacle se veut l’expression de l’indicible par les générations épargnées de tous conflits, il s’étend bien au delà de la mémoire d’un conflit particulier et se tend au fil de la pièce vers la poésie et le sensible.


Que voulez-vous nous nous sommes aimés est une création contemporaine basée sur un réel besoin d’expression. Au commencement, un enregistrement, un témoignage d’une vieille dame espagnole qui raconte sa mémoire de la guerre. Pour clore son récit, elle déclame le « Que voulez-vous » du Rendez-vous allemand de Paul Eluard. On écoute, respectueux, puis c’est le ventre qui va parler et nous emporter dans les méandres de l’exil. (d’après Manon Bencheikh et Muriel Plantier)


DRAWING RIMBAUD - Création 2016

Arthur Rimbaud cherchait une poésie définitive, faite de rebonds sensoriels, magique et terrifiante, universelle. Magique et terrifiante car elle est une plaie béante dans la chair d’un génie adolescent. Car elle agit, sans échappatoire possible, comme un miroir sur notre âme. Universelle car elle est finalement à la portée de quiconque voudra s’en saisir. Certains se laisseront simlement porter par le flux de la langue rimbaldienne, d’autres y décèleront le manifeste d’un homme qui voulait «changer la vie».


Une narration brute et sans atours qui vient exprimer les fantômes rimbaldiens, ces moulins à vent de poésie, ces explosions d’images et de sons. Nous voyons deux artistes enfourcher piano et percussions pour nous faire entendre des adaptations musicales pleines de surprises des textes du poète. Ils se débattent dans un espace restreint, peut-être une pièce au fond de laquelle le mur s’est transformé en fenêtre sur Rimaud. Les vidéos projetées stimulent les sens et nous plongent dans une réalité fantasmée et colorée, où le dessin a toute son importance.


La partition musicale de Drawing Rimbaud est ouverte aux esthétiques plurielles : improvisation, chant, piano, travail électro-acoustique, percussions… Le chant, passeur de mots, de par son caractère populaire, vue comme vecteur de partage avec le public, de main tendue pour se laisser emporter par les mots du poète. L’improvisation, par son expérimentation de la liberté, vu comme un pendant de celle qui explose dans la poésie de Rimbaud. Les genres musicaux se succèdent pour convoquer l’esprit voyageur du poète.


Des dessins issus de la BD de Xavier Coste, des images tournées dans l’espace public, une rue, un champs, une explosion de couleur qui prend vie… La vidéo amène le plateau à plonger dans un univers décalé où bande dessinée et vidéo dialoguent. Un travail sur le trait et la couleur, comme extirpée de la poésie rimbaldienne, comme symbole, essence de cette poésie. La vidéo pensée comme une fenêtre sur poésie, donnant un atour sur lequel se répandre, permettre la rêverie.


DRAWING RIMBAUD - Médiation culturelle

Drawing Rimbaud, de part ses intersections artistiques, amènera de nombreux possibles en terme de médiation : notre venue pourra être l’occasion d’un travail thématique autour du poète avec les collèges, lycées, les médiathèques... Attaqué par l’angle de la musique, de la poésie ou de la BD, l’équipe tentera de diffuser au plus près du public l'oeuvre du poète Arthur Rimbaud et permettre un accès facilité au spectacle. 


Pour se rapprocher encore un peu plus du public et donner à voir le travail effectué par les artistes sur cette création, une version allégée destinée aux médiathèques, aux établissements scolaires et autres lieux non conventionnels de diffusion verra le jour afin de permettre une accessibilité toujours plus grande à une démarche de création contemporaine.

Siège social

Cammas de grèzes 11000 Carcassonne

Site internet

http://hopecompagnie.com
vous avez une question ?
Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public
Notre communauté

Nos supporters

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
Association Gandhi International
Gandhi International
Association Trois fois deux plus un
Trois fois deux plus un
Association KIWIMEDIA
KIWIMEDIA
Association 11bouge
11bouge
;