Mission de solidarité pour le développement durable du Cambodge

par Huma CentraleSupélec

Faire un don

Mission de solidarité pour le développement durable du Cambodge

par Huma CentraleSupélec

Faire un don
Mission de solidarité pour le développement durable du Cambodge - Huma CentraleSupélec

Kampuchea Souriya - Pour un développement complet et durable des communautés rurales et défavorisées au Cambodge

L’association de solidarité internationale Kampuchea Souriya (Soleil du Cambodge) est une association reconnue depuis 2008 d’intérêt général et regroupant 12 élèves de première année à l’école d’ingénieurs CentraleSupélec. Elle vient en aide aux populations rurales et défavorisées du Cambodge, encore profondément bouleversées par le régime des Khmers Rouges, à travers de nombreux projets développés en partenariat avec l‘ONG locale Caritas Cambodia.

Le Cambodge compte parmi les pays les plus pauvres du globe avec près de 20% de sa population vivant sous le seuil de pauvreté. D’une part, près de 4 Cambodgiens sur 5 vivent en milieu rural. Le développement complet du pays passe donc nécessairement par celui des communautés rurales, regroupées en villages au sein desquels se concentrent majoritairement de petites exploitations familiales. D’autre part, la bonne santé et l’éducation des jeunes constituent deux piliers fondamentaux au développement du pays puisque ce sont eux les principaux acteurs de cette dynamique, 42 % des Cambodgiens ayant moins de 19 ans.


Partant de ce constat, notre mission a pour vocation de venir en aide aux communautés rurales pauvres et à la jeunesse défavorisée du Cambodge à travers divers projets s’articulant autour de trois axes principaux :

·        Santé et hygiène : Nous rénovons les aires de jeux pour les enfants du Centre for Child and Adolescent Mental Health, centre d’accueil pour jeunes handicapés mentaux, et au Kampong Tralach Referral Hospital. Nous participons également à raccorder certains foyers démunis au système de gestion des eaux de leur village et à construire des latrines pour plusieurs familles.

·        Agriculture paysanne : Nous construisons des poulaillers et installons des couveuses à l'intention des familles les plus pauvres des villages où nous nous rendons. Nous contribuons aussi à la création d’une mini-ferme aux parcelles gérées en agriculture biologique et érigeons un bâtiment à compost pour fabriquer de l’engrais naturel.

·        Éducation et écologie : Nous prenons part au forage d’un puits fonctionnant à l’aide d’une pompe solaire au Youth Development Program, un centre proposant à des jeunes de milieux défavorisés une formation professionnelle adaptée. Nous donnons par ailleurs des cours d’anglais dans une école de la province de Kampong Chhnang où nous participons également à une campagne de sensibilisation visant à réduire la pollution due aux déchets plastiques.




Face au Covid-19, votre soutien n’a jamais été aussi précieux

Chaque année, nous finançons nos projets grâce aux multiples actions que nous entreprenons en France. Qu’il s’agisse de courses de solidarité dans des écoles primaires ou des stages de révision pour le baccalauréat, notre travail nous permet de récolter des fonds tout en sensibilisant divers publics à la solidarité internationale. Néanmoins, la situation sanitaire mondiale nous a contraint à annuler la plupart de ces événements, mettant ainsi en péril la réussite de nos projets. Par ailleurs, le Cambodge souffre également de la pandémie de Covid-19 et les conditions d’hygiène dans les villages ruraux pourraient se révéler d’autant plus problématiques lors de cette crise. C’est pourquoi nous avons particulièrement besoin de votre aide pour nous permettre de garder une continuité dans nos actions sur place, quand bien même notre départ se verrait annulé.

Plus que jamais, nous comptons sur votre générosité et nous vous sommes extrêmement reconnaissants pour le soutien que vous nous apportez.

 

Nos projets au Cambodge :

 Youth Development Program

Situé aux alentours de la capitale Phnom Penh, le Youth Development Program (YDP) est un centre qui accueille chaque année une centaine de jeunes de 15 à 25 ans venant de milieux défavorisés. Ils y reçoivent des cours d’anglais, d’art, de coiffure, de mécanique ou encore de cuisine afin d’acquérir les compétences nécessaires à leur entrée ou leur réinsertion dans la vie active. Grâce à de nombreux partenariats avec des artisans ou des magasins locaux, les jeunes ont également la possibilité d’être formés en alternance à proximité du centre. Mais au-delà de proposer des formations professionnelles adaptées, ce programme tente de redonner espoir à ces jeunes souvent livrés à eux-mêmes en les accompagnant dans leur recherche d’un travail décemment rémunéré.

Si des structures comme le YDP doivent être soutenues, c’est que la grande majorité des jeunes ne reçoit toujours pas une éducation suffisante au Cambodge : plus de la moitié des enfants quittent l’école avant d’avoir atteint un niveau d’alphabétisation correct et seulement 3% des écoliers arrivent à la fin du second cycle d’enseignement général. De fait, de nombreux Cambodgiens se retrouvent sans qualification et peinent à trouver un emploi.

Notre apport sur place est double. D’un part, nous apportons des fonds et participons à la modernisation du centre en installant un système de pompe à eau fonctionnant à l’énergie solaire, en coulant une dalle pour un nouveau parking, ou en plantant des arbres pour verdir la cour. D’autre part, nous contribuons à l’ouverture culturelle de ces jeunes avec qui nous échangeons beaucoup et qui sont toujours ravis d’écouter nos expériences et de partager les leurs.



Centre for Child and Adolescent Mental Health

Uniques centres d’accueil pour jeunes souffrant de maladies mentales au Cambodge, les CCAMH sont une initiative de notre partenaire Caritas Cambodia et accueillent chaque année plusieurs dizaines d’enfants pour lesquels le personnel s’efforce à offrir les meilleurs traitements et un cadre de vie le plus agréable possible.

Le système de santé cambodgien accuse de sérieux retards dans plusieurs domaines, dont notamment celui de la pédopsychiatrie et de la prise en charge des jeunes atteints de maladies mentales. Cependant le problème est bien réel : face au manque d’infrastructures et d’accompagnement, les familles dont les enfants sont malades ou possèdent un retard de développement font face à d’énormes difficultés aussi bien économiques que psychologiques. Les CCAMH apportent ainsi du soutien à ces familles en détresse et travaillent à ce que les enfants grandissent dans de bonnes conditions.

Depuis 5 ans, Kampuchea Souriya se rend chaque année au CCAMH de la province de Kandal afin d’améliorer certaines infrastructures du centre. Nous contribuons par exemple à rénover les installations vétustes de la cour extérieure pour que les enfants puissent bénéficier d’une véritable aire de jeux. Nous profitons également de notre temps sur place pour jouer avec les enfants et sommes toujours très heureux de pouvoir tissr des liens avec ces jeunes dont le quotidien n’est pas toujours facile.



Battambang

Cette année, nous nous rendons à Komraeng et à Chhouk, deux villages situés dans la province de Battambang à l’Ouest du Cambodge, où nous concrétisons des projets visant à promouvoir une agriculture paysanne biologique auprès des habitants de ces deux communautés.

Les fermiers cambodgiens répandent de nombreux engrais chimiques et pesticides sur leurs cultures, produits dont l’utilisation régulière est particulièrement nocive pour l’environnement. En outre, beaucoup de paysans ne respectent pas les normes de sécurité associées et nombre d’entre eux développent des maladies chroniques ou des cancers.  

En partenariat avec Caritas Cambodia, nous allons ainsi implanter une petite ferme gérée en agriculture biologique, notamment en préparant les parcelles et en fabriquant de l’engrais naturel. En préservant les sols et la biodiversité locale, nous augmentons les rendements tout en permettant aux paysans de vendre les produits plus chers de par leur meilleure qualité. Nous soutenons également les fermiers les plus pauvres de ces villages en finançant et construisant des poulaillers et des couveuses.



Kampong Chhnang

Nous nous rendons dans un village du district de Baribour dans la province de Kampong Chhnang, au centre du pays, afin de construire des latrines pour les familles les plus pauvres. Ce projet répond au problème de sécurité sanitaire que connaissent les populations rurales. En effet, seuls 2 paysans sur 10 ont accès à des toilettes et les problèmes de santé et retards de développement chez les enfants dus aux conditions d’hygiène sont relativement fréquents au Cambodge.

Nous donnerons également quelques cours d’anglais à l’école du village et participerons à l’événement “Plastics Campaigns or Recycling” afin de sensibiliser les écoliers et les villageois aux enjeux du recyclage des déchets plastiques en fabriquant, entre autres, des poubelles avec les habitants.

Par ailleurs, de manière similaire à ce que nous faisons depuis plusieurs étés au CCAMH, nous avons décidé cette année de débuter la construction d’une aire de jeux à l’hôpital de Mapong Tralach afin d’offrir aux enfants un endroit récréatif où ils pourront égayer leurs journées d’hospitalisation.



Siem Reap

Nos projets dans les villages de Khnar Kroa et de Pring, situés dans la province de Siem Reap au Nord-Ouest du Cambodge, sont réalisés en collaboration avec Caritas Cambodia avec qui nous construisons des latrines pour les villageois et aidons certaines familles pauvres à se raccorder au réseau de gestion des eaux. Il faut en effet savoir qu’avec seulement 21 % des foyers raccordés au réseau de distribution d’eau en 2015 selon l’USAID (chiffre qui descend jusqu’à 7% en zones rurales), le Cambodge fait partie des pays d’Asie du Sud-Est les plus en retard sur les thématiques de la distribution et du traitement de l’eau.

Nos actions ont également pour objectif de promouvoir auprès de ces communautés des pratiques agricoles davantage durables et respectueuses de l’environnement. D’une part, nous avons planifié l’installation de poulaillers et de coueuses à œufs aux profits des villageois et d’autre part, nous allons construire un bâtiment à compost de sorte que les paysans puissent bénéficier d’un engrais naturel pour leurs parcelles.

 


 

Nos valeurs et notre équipe

Depuis sa création, Kampuchea Souriya place les valeurs d’entraide, de solidarité et de partage au cœur de chacun de ses projets. Et c’est parce que nous savons que nos actions contribuent à améliorer la vie d’hommes, de femmes et d’enfants au Cambodge, que nous sommes tous autant motivés à investir pleinement notre temps, notre énergie et notre enthousiasme au profit de cette association afin de concrétiser ces projets qui nous tiennent tous beaucoup à cœur.



Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter et à suivre l’actualité de nos projets sur notre site internet, notre page Facebook ou notre compte Instagram.



Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Huma CentraleSupélec. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
S
Samuel Pierre
23/04/2020
F
Flore Luttmann
19/04/2020
T
Thérèse Schorter
18/04/2020
Signaler la page