HUMADA

Autres
Humada est une association humanitaire qui intervient sur la commune de Manombo-sud et la forêt des Mikea dans le sud-ouest de Madagascar.
qui sommes-nous ?
En images
Notre mission

L’association Humada, dont les principaux membres sont des amoureux de Madagascar, a pour but la protection et le développement de la nature, des habitants et de la culture du sud-ouest de Madagascar.

Toutes les actions humanitaires de protection, de formations et de développement des habitants : sanitaires, médicales, formations, sportives, artistiques, artisanales, droit de l’homme, de la femme, des enfants, accès à l’énergie et à l’eau potable.

Toutes les actions de protection et de développement de la région: création de parcs naturels, de réserves marines ou terriennes, plantations, sauvegardes des espèces animales ou végétales locales.

>> Notre site 

 

Les actions de notre association

2013 | Construction d'un collège à Tsifota [Projet réalisé]

Lors du passage d’Eric Chartier, notre Président en décembre 2011, la population de Tsifota, un village de pêcheurs, nous a sollicités pour la création d’un collège sur le littoral.

Après étude, nous avons pu constater qu’à Tsifota,  70 % des élèves qui ont la capacité scolaire pour aller au collège ne peuvent pas y aller par manque de moyens ou faute de transport. Nous avons cependant également constaté une très forte implication de l’association des parents d’élèves et une fréquentation importante de l’école primaire dans ce village, les résultats de cette école sont très au dessus de la moyenne régionale.

Pour ces raisons et en accord avec la mairie de Manombo, nous avons pris la décision de répondre favorablement à cette demande. La création de ce nouveau collège servira aussi les autres villages du littoral, soit plus de 6 villages pour une population de plus de 15.000 habitants.

Le chantier s’est achevé pour la rentrée scolaire d’octobre 2013. La nouvelle école comprend 4 classes, un bureau pour le directeur et des latrines scolaires. Les tables et les chaises sont également fournies par Humada ainsi que du matériel scolaire. L’ensemble de l’édifice fait plus de 220m2.

2012 | Réhabilitation et équipement de puits [Projet en cours]

Catastrophe en 2012: toutes les récoltes sont brûlées par la sécheresse et il n'y a de ce fait plus aucune réserve alimentaire. Sans ressources financières, la situation des paysans du Sud de Madagascar devient très préoccupante: la population rurale est en état de disette, réduits pour la plupart à un seul repas par jour jusqu’aux premières récoltes de 2013.

Nous lançons immédiatement un programme de réhabilitation de puits destinés à l'arrosage de cultures maraîchères afin d'assurer la nourriture de la population de façon pérenne. Coût de réhabilitation et d'équipement d'un puits : environ 100 €, financés grâce aux dons privés.

Nous démarrons rapidement la réhabilitation de 9 puits.

2011 | Construction d'un lycée à Manombo [Projet réalisé]

Humada et l'association Eraik’ISA construisent un lycée à Manombo en 3 semaines seulement. Un magnifique exploit qui a permis à 2 classes de seconde générale de faire leur rentrée en septembre 2011.

Chaque année, la promotion sortante de l'école d'ingénieurs en bâtiment d'Anglet - l'ISA BTP- s'associe à une ONG pour réaliser leur projet de fin d'année qui consiste en la conception, le financement, et la construction d'un chantier à but humanitaire.

En 2011, c'est Humada qui a été choisi pour la construction du lycée de Manombo. Cette région rurale est dépourvue de tout enseignement secondaire, le lycée le plus proche étant à 3h de route, dans la ville de Tuléar. Le projet répond ainsi à un réel besoin de la population locale et du gouvernement malgache qui s’engage à recruter les futurs enseignants.

Le défi est donc de construire le lycée, composé de 5 salles de cours, de bureaux, rangements et sanitaires (environ 300m²) pour un budget  de 130 000 €.

De part leur formation d’ingénieur, les étudiants ont mis en œuvre leurs connaissances pour concevoir entièrement le bâtiment en accord avec l’architecture malgache et les moyens de construction locaux. La  population  participe à ce projet en fournissant les cailloux, le sable, l'eau, le transport des matériaux et la transformation des cailloux en graviers.

Le jeudi 31 mars 2011, l'inauguration se fait en présence des autorités locales, des étudiants et leurs responsables et du président d'Humada, Eric Chartier. Suivant la tradition malgache, un zébu sera sacrifié et consommé sur place, hymnes nationaux, danses folkloriques, nombreux discours des autorités pour remercier les associations Humada et Eraik'ISA.

2011 | Mise en culture de terres agricoles [Projet réalisé]

Des surfaces importantes de terres agricoles, dans la commune de Manombo, restaient inexploitées faute de moyens financiers et matériels.

Une forte demande de la population émane pour tirer profit de ces terres. Humada se mobilise pour répondre à l'urgence de mettre un projet sur pied dû à des pluies exceptionnellement abondantes (pas d'équivalence depuis quatre ans).

2010 | Réparation du pont sur la route de Marofoty [Projet réalisé]

Il y avait un problème de circulation entre Manombo et Marofoty car le vieux pont en bois s'était écroulé.

La population a demandé à Humada de l'aider pour refaire le pont entre Manombo et Morofoty car il n'était plus utilisable et empêchait l'eau du canal de circuler. Les charrettes devaient faire un détour pour circuler. Le pont a été réalisé en 2 semaines grâce à la motivation de la population.

2010 | Création d’une école à Ankaramifoka [Projet réalisé]

La population d’Ankaramifoka, un village de pêcheurs Vezo nous a sollicité lors du passage de notre Président en décembre 2009 afin de construire une école pour 60 élèves...

Ankaramifoka est un village de pécheurs Vezo particulièrement pauvre et isolé et 60 enfants en âge scolaire ne vont pas à l'école. Le village est à 70 kilomètres de Tuléar en pleine brousse, seulement accessible par la piste de sable.

Une des vraies difficultés est d'arriver à faire venir les instituteurs mais le chef Cisco (l'éducation nationale malgache) attribut un directeur et une institutrice pour cette école.

Nous fabriquons une école de 3 classes, avec une maison séparée pour le directeur et des latrines pour les enfants. La réalisation se fait en pierre que l'on trouve en quantité localement. La population participe à ce projet en fournissant les cailloux, le sable, l'eau et le transport des matériaux.

2009 | Construction d’un internat scolaire à Manombo [Projet réalisé]

Les enfants du littoral qui souhaitent aller au collège de Manombo ne le pouvaient pas car ils n’avaient pas de familles pour les accueillir sur place. Humada se lance dans la construction d'un internat.

Humada lance la construction d'un internat de 140m2 sur le site de la mairie, gardienné, avec un puits d’eau douce de bonne qualité sur place. L'internat est un bâtiment en dur (briques et tôles) composé de 6 chambres de 8 personnes, d'une chambre de surveillant, de sanitaires carrelés et séparés garçons et filles, un réfectoire et une cuisine.

2009 | Construction d’une école à Andranamavo [Projet réalisé]

La population d’Andranamavo, un village de chasseurs/cueilleurs proche de la Forêt des Mikea nous a sollicité lors du passage de notre Président en Mai 2008 pour remplacer leur "école" construite en terre séchée...

Andranamavo est un village particulièrement pauvre et isolé, seuls 70 enfants en âge scolaire sont scolarisés et Les conditions de travail y sont très difficiles: une case en terre de 25m2 partagée en 2 "classes" fait office d'école, pas de bureau, pas de chaises, les enfant sont entassés par terre. Bien que 3 instituteurs soient affectés à ce village, ils viennent rarement, peu motivés pour travailler dans ces conditions.

En échange de l’engagement du maire à ramener les instituteurs à l’école, Humada s'engage à construire une école en dur pour résister aux intempéries. La réalisation se fera en briques fabriquées par une entreprise locale. L'école comportera 3 classes pour les 70 élèves du village. Humada prévoit que chaque classe soit équipée de tables, de chaises et de matériel scolaire.

La population participe à ce projet en fournissant le bois de la charpente,  les cailloux, le sable, l'eau et le transport des matériaux.

2008 | Protection de la Forêt des Mikea [Projet en cours]

Il est urgent d’agir pour la protection de cette Forêt, dont la disparition est prévue à très court terme si rien n'est fait. Humada étudie les conditions pour créer une réserve forestière.

Nous nous renseignons sur les conditions pour l’obtention d’une concession pour créer une réserve forestière. L'objectif à court terme: empêcher tout projet immobilier et protéger la forêt,  cet écosystème très complet abritant une tribu des ‘Mikeas’ que nul n’approche.

2007 | Équipement du dispensaire à Salary [Projet réalisé et toujours suivi]

Salary était équipé d’une case en bois insalubre de 25m2, appelée dispensaire. Les conditions d’hygiène ne pouvaient pas y être respectées, l’équipement y était très sommaire et les malades ne pouvaient pas être accueillis, ne serait-ce qu’une nuit...

Objectif du nouveau dispensaire: traiter sur place les cas qui aujourd’hui nécessiteraient une évacuation à l’hôpital de Tuléar, situé à 80 kilomètres.

L’évacuation est toujours choisie en dernier recours car elle implique d’être coupé de sa famille, 10 heures secoué et entassé dans un taxi brousse (et seulement les jours où il passe !), ce qui entraîne souvent l’aggravation, voire le décès des malades.

Le nouveau dispensaire bénéficie d’une construction en béton de 82m2, d’un raccordement à l’eau et l’électricité (solaire + éolien), d’une salle d’auscultation, d’une salle d’accouchement, d’un dortoir homme, d’un dortoir femme et d’une pharmacie.

Au mois d’octobre 2007, Stéphanie a remis au nom d’Humada le matériel de base venant de France indispensable à son ouverture: stéthoscope, otoscope, balance, équipement complet, pansements, équipement abcès-sutures, boîte chirurgie de base, matériel de gynécologie et matériel de stérilisation ainsi qu’un acompte pour l’équipement en mobilier local (lit, tables, armoires…).

Cependant du « matériel lourd » restent encore à fournir tels que qu'un cardiographe-échographie, fauteuil de dentiste… Humada suit cela de près !

2007 | Accès à l’eau potable [Projet en cours]

Les diarrhées dues à une eau non potable sont la cause de 50% de la mortalité infantile. Suite à ce lourd bilan dressé par le Dr Jean Marie Raotozafindramarofotsy, membre d’une association de médecins de brousse, Humada étudie les points sur lesquels l’association peut apporter des solutions concrètes: nous choisissons d’assainir l’eau dans les années à venir.

Nous prévoyons une action de recensement de tous les puits de la commune (asséchés ou en eau) et de test de la qualité de l’eau afin de concentrer nos efforts sur les sites prioritaires.

Objectifs: installations de pompes, fermeture des puits ouverts, approfondissement de puits asséchés, mise en place d’un système d’entretien et maintenance des puits.

Le véritable problème de fond demeure l’absence d’eau potable de qualité. Dans la totalité des puits recensés, l’eau est plus ou moins saumâtre du fait de l’infiltration de l’eau de mer. Cette mauvaise qualité de l’eau a un impact terrible sur la santé publique, c’est donc pour Humada une de nos priorités.

Budget estimé : 200 000 euros: Voir le dossier de recherche de fond

Bonne nouvelle, la nappe phréatique est bien là mais elle se trouve entre 70 à 100m de profondeur, un forage est donc nécessaire. Humada commande une étude terrain de faisabilité de puits grande profondeur, premier pas sur un chemin ardu mais passionnant, qui nous amènera à travailler avec les nombreuses administrations locales, qui nous obligera à être inventifs dans nos recherches de financement et qui permettra à des milliers de villageois d’avoir accès à une eau potable.

2006 | Construction d’un canal Vezo de 17 kilomètres [Projet réalisé et toujours suivi]

Humada, toujours à l’écoute des besoins de la population, décide de se lancer dès 2006 dans un projet de grande envergure: le canal Vezo.

L'objectif est l’irrigation de 5.000 hectares de terre asséchées 10 mois sur 12 de la région de Manombo. Le 20 juillet 2006, le chantier ouvre en présence des autorités locales et la télévision. Plus de 800 personnes participent et travaillent jour et nuit.

La motivation populaire est énorme et bien plus forte encore qu’on ne l’imaginait, ce qui permet à la première partie du canal d’être finie en 3 semaines au lieu de 10 !

Le 12 octobre 2006, une première mise en eau permet de former et de stabiliser les rives du canal mais aussi de faire ressortir les roches et vérifier la pente.

2005 | Équipement informatique pour la mairie de Manombo [Projet réalisé]

Un système informatique portable, généreusement donné par un parrain, a été remis aux habitants de la commune de Manombo pour permettre à la population de toute la commune un libre accès dans les locaux de la mairie pour les aider dans leurs démarches administratives, pour créer un dossier de subvention ou pour faire une recherche d’emploi.

Lors de cette remise, il y a eu plus de 800 personnes de toute la commune qui se sont déplacées.

 

2005 | Construction d’un puit à Ankaramifouk

En octobre 2005, un petit village de pêcheurs d’Ankaramifouk nous fait la demande d’un puits. Jusqu’à présent, ils emmenaient l’eau avec eux à partir d’autres villages et faisaient un réapprovisionnement à un puits privé situé à 2 kilomètres du village.

Plusieurs emplacements sont testés et après 2 échecs, les travaux du puit commencent. Nous leur apportons la matière première et en 1 mois (preuve de leur motivation), le puit est construit avec l’aide de l’ensemble du village. Le village s’est déjà agrandi de 4 nouvelles cases depuis cette installation.

2005 | Construction d’un marché couvert à Salary [Projet réalisé]

Salary était le seul village de la commune à ne pas posséder de vrai marché: une grande partie de leurs produits de pêche ne se vendait ainsi pas...

L'objectif d'Humada: construire un marché couvert pour favoriser les échanges marchands entre tous les habitants et permettre de vendre les produits frais dans des conditions d’hygiène plus favorables qu’auparavant (à même le sable ou exposés au soleil).

Le chantier commence en août 2005 et à peine un mois et demi après le marché sort de terre, prêt à être inauguré. Ce délai de construction est exceptionnellement court pour Madagascar !

À ce jour, le marché de Salary joue toujours pleinement son rôle socio-économique et est devenu une place d’échange entre pêcheurs de la côte et agriculteurs des terres (un mini-Rungis !).

Siège social

38 rue des 5 diamants 75013 Paris

Site internet

http://www.humada.org

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?
Votre message
Tony Chapelle
07 avril 2014
HelloAsso c'est l'endroit idéal pour venir soutenir Humada.. Soutenir Humada c'est aider concrètement les habitants de Manombo, une région du sud-ouest de Madagascar qui est l'un des pays les plus pauvres du monde. Faites un don du montant de votre choix à Humada et ce en quelques clics. Le paiement est sécurisé et l’intégralité du montant sera reversé à l’association. RV sur http://www.helloasso.com/associations/humada
Notre communauté

Nos supporters

tonychapelle-357884 humadacommunication-353487 eric-353013
Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
LES AMIS DES JARDINS DU RUISSEAU
Touraine-Berry-Patrimoine
Entrepreneurs de la Cité
Club des Partenaires du RCT
;