La collecte est terminée ! Pour plus d’informations, rapprochez-vous de l’association organisatrice Voir la page

Présentation du projet

Le plateau de Phnom Kulen («Montagne des lychees»), également appelé montagne Kulen, est situé à 40 kilomètres au nord-est du site du patrimoine mondial d'Angkor et de la ville de Siem Reap, au nord-ouest du Cambodge. Le plateau s'étend sur une superficie de 25 x 10 kilomètres. Il est couvert par une série de collines d'une altitude allant de 300 à 500 mètres.

Le parc abrite un total de 779 espèces de plantes, 139 espèces d’orchidées, 267 espèces d’oiseaux, 25 espèces d’amphibiens, 61 espèces de reptiles et 51 espèces de mammifères (dont 27 de chauves-souris). Parmi ces dernières, 28 espèces sont répertoriées par l'IUCN comme préoccupantes pour la conservation. Celles-ci incluent les espèces menacées d'extinction du Loris lent du Bengale (Nycticebus bengalensis), du gibbon à bonnet (Hylobates pileatus) et du Langur argenté d'Indochine (Trachypithecus germaini).

Du fait de ses propriétés hydrologiques, la zone fait également office de château d’eau pour la région et alimente ainsi la rivière Siem Reap qui traverse le complexe des temples d’Angkor.

En plus de son importance environnementale, le Phnom Kulen est considéré comme la montagne la plus sacrée du Cambodge et d'une immense valeur spirituelle, culturelle et historique. La zone est considérée comme le berceau de l'empire angkorien il y a plus de 1200 ans. C’est un lieu de pèlerinage important pour la population cambodgienne qui vient principalement y visiter la cascade aux 1 000 lingas et le bouddha couché.

Du fait de son emplacement et de sa difficulté d’accès, la zone a été investie par les khmers rouges entre 1970 et 1996 et fut l’un des derniers bastions de la résistance. En conséquence, les munitions non explosées et les mines terrestres contaminent de nombreux endroits et demeurent une menace imminente pour la population locale.

Le parc national de 37 370 hectares est aujourd’hui peuplé par 4 600 habitants répartis dans 10 villages. La plupart des villageois sont des agriculteurs de subsistance. Ils cultivent du riz de montagne, du manioc, des patates douces, des haricots, etc. Ils pratiquent traditionnellement la culture sur brûlis et alternent les années de culture avec des années de jachère.

Depuis 2005 cependant ces derniers ont développé une culture intensive de la noix de cajou et on détruit ainsi une part importante de la forêt. Il est aujourd’hui estimé que moins de 20% de la forêt est préservée et les pressions humaines sont toujours importantes sur cette dernière. Les arbres de grande à moyenne taille en forêt profonde sont également soumis à l'exploitation forestière illégale du fait de leur rareté et de leur forte valeur.

A quoi servira l'argent collecté ?

Le projet vise à la création d’une pépinière d’arbres sur le plateau du Phnom Kulen au Cambodge, au sein de l’école de Popel. La pépinière permettra de cultiver à minima 21 espèces d’arbres endémiques du parc.

Les objectifs sont multiples :

  • Environnemental : La pépinière devrait fournir à terme 20 000 arbres par an qui seront plantés dans le parc national
  • Éducatif : la gestion des pépinières servira d'apprentissage des enjeux environnementaux pour les élèves et professeurs
  • Sanitaire : les réservoirs d'irrigation installés pour la pépinière permettront aussi d'améliorer les installations sanitaires de l'école
  • Durable : les arbres produits par la pépinière sont achetés par le ministère de l'environnement du Cambodge qui organise les campagnes de plantation. Les revenus de ces ventes sont répartis dans le financement d'infrastructures pour l'école (40%), en compléments de salaires pour les professeurs (40%) et pour l'entretien de la pépinière (20%)

Objectifs du projet :

  • Planter 20 000 arbres par an
  • Contribuer à l’amélioration des moyens d’éducation
  • Améliorer les ressources sanitaires de l’école

Notre équipe

Équipe ADF

Archeology & Development Foundation (ADF) : ADF est le partenaire local qui implémentera le projet. Installée au Cambodge sur le Phnom Kulen depuis 2008, ADF a d'abord œuvré principalement pour la protection des sites archéologiques majeurs de la zone avant d'élargir son activité à la protection de l'environnement tout en cherchant toujours à améliorer les conditions de vie des habitants du Phnom Kulen.

HUMY : Créée en 2006, l'association HUMY promeut une approche globale et intégrée plaçant les problématiques environnementales au coeur des enjeux de développement humain sur des sites naturels reconnus comme des hotspots de biodiversité mondiale. HUMY travaille avec un nombre limité de partenaires dans 6 pays (Bénin, Madagascar, Cambodge, Indonésie, Colombie, Nicaragua) et les accompagne durant plusieurs années jusque l'acquisition de l’autonomie financière et technique des populations locales.

Crédit photos ADF
3 520 € collectés
Objectif : 24 411 € Contribuer au projet
5 contributeurs

Partager la collecte

Construisons une pépinière dans l'école de Popel au Cambodge

par HUMY

Financé à 14% - 3 520€ / 24 411€
Contribuer au projet

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS