Un toit pour "Trio en solitaire" !

par Icart sur les chemins

Cette collecte est terminée.

Un toit pour "Trio en solitaire" !

par Icart sur les chemins

Cette collecte est terminée.

Aidez-nous à financer la scénographie de la création "Trio en solitaire", spectacle théâtral tout public.

Trio en solitaire en chantier : Aidez-nous à réaliser la scénographie du projet !


Trio en solitaire... késako ?


Trio en solitaire est une création théâtrale tout public, imaginée par Mathilde Barthélémy.


Ce spectacle est porté par la Plateforme artistique pluridisciplinaire itinérante Icart sur les chemins, basée à Tours. Cette association loi 1901 œuvre à monter des projets artistiques, spectacles ou activités pédagogiques, des événements culturels, dans un soucis d'accès à la culture pour tous. Ainsi, en milieu rural ou urbain, l'association va à la rencontre des publics, travaille au décloisonnement et à l'ouverture, favorisant l'échange, l'entraide, la découverte de pratiques artistiques et de spectacles vivants.


Pour plus d'informations, allez visiter notre site :

http://icartsurleschemins.com/


La page du projet Trio en solitaire :

http://www.icartsurleschemins.com/index.php/les-spectacles


Ou encore la page facebook pour suivre les étapes de création pas à pas :

https://www.facebook.com/TrioEnSolitaire


De quoi ça parle ?


Terrain-vague. Deux jeunes en errance se croisent sur un territoire à conquérir. Se jaugent, roulent des mécaniques, jouent au plus fort. Puis baissent les armes, cherchent à échanger et passer le temps ensemble.

Que faire à partir de rien ? Des journaux voletant au gré du vent dans ce no man's land leur donnent le ton : improviser des histoires à partir des gros titres.

Une ombre semble se glisser derrière chacun de leurs pas. Personnage imaginaire, elle devient l'élément indispensable à une bonne histoire, le troisième joueur essentiel pour rendre ces moments de jeu plus vrais que vrais.

Les deux jeunes vont sans cesse se confronter au monde, jusqu'à frôler le danger de près.


Zoner, traîner, vagabonder, paresser, fainéanter, musarder, glander...

Ici, on conjugue l'ennui à tous les temps et on le met à l'épreuve sans cesse. Face à la solitude et l'abandon, s'abreuver d'air frais et de rêves à foison, voilà la solution.


L'histoire du projet


Déjà 2 ans que le projet mûrit dans les esprits.

Mathilde en a d'abord modelé une trame initiale, sur laquelle les comédiens ont travaillé en improvisation. Sous sa direction, l'histoire a vagabondé pour revenir plusieurs fois sous sa plume, et de répétition en répétition, le texte a cheminé pour devenir une pièce de théâtre.


L'équipe a déjà bien avancé dans le travail de création et a parcouru du chemin en région Centre pour des résidences :

  • au Plessis Théâtre à La Riche (37) en avril 2014 et avril 2016

  • à la Grange de Vaugarni à Pont de Ruan (37) en juin 2015

  • à l'Echalier à Saint-Agil (41) en septembre 2015, co-production de l'Echalier

  • à la salle des fêtes de la ville de Bourgueil (37) en novembre 2015 et janvier 2016

  • à l'espace Jacques Villeret à Tours (37) en janvier 2016


Et nous allons encore prendre un peu la route pour finaliser la création :

  • au Plessis Théâtre à la Riche (37) du 20 au 24 juin 2016

  • à la salle Armand Moisant à Neuvy-le-Roi (37) en août-septembre et octobre 2016


Les sous, pour quoi faire ?


Soucieux de faire voyager au mieux les spectateurs dans l'antre de Trio en solitaire, nous sommes en train d'en imaginer l'environnement, l'univers visuel.

L'argent récolté servira à l'achat de matériel, objets divers et surtout à rémunérer la scénographe, qui va concevoir l'espace, réunir les matériaux (récup' et achat de matériel) et réaliser les décors.


Si notre objectif financier est dépassé, nous pourrons investir également dans la conception des costumes et de supports de communication autour du projet (graphiste, matériel papier, vidéo...).


La scénographie


Trio en solitaire se passe dans un no man's land, une sorte de déchetterie, un terrain vague où on pourrait trouver tout ou rien. Un néant symbolique avec quelques objets.

Ce spectacle traitant de l'imagination et souhaitant laisser la place au spectateur pour s'imaginer des choses, nous ne voulons pas imposer un lieu réaliste à travers la scénographie, mais laisser développer un univers poétique.


On pourra y voir tantôt une cabane d'enfant, tantôt une installation précaire de bidonville, une réminiscence de la « Jungle » à Calais, un clin d’œil à un tipi...


Ainsi, le travail de scénographie va s'orienter principalement sur l'habitat précaire : la cabane. Pour respecter le fil de l'histoire et l'aspect « chantier en cours », elle doit être conçue pour se dresser au fur et à mesure de la pièce, avec des manipulations des comédiens.

Bâches de différentes matières et couleurs, coutures en ficelle, branches pour dresser le sommet et cordes et pierres pour tendre les parois, autant de matériaux que les personnages viendront manipuler pour bâtir leur cabane.

Un grillage troué viendra boucler un côté du plateau, comme dernier vestige d'un vieux terrain en friche.



Dans Trio en solitaire, qui fait quoi ?


Mathilde Barthelemy, est comédienne, chanteuse, metteure en scène et auteure. Elle est à l'origine du spectacle et le construit pas à pas. Elle joue le rôle de Morphoz.

Laurène Nouvellon et Yoann Daunay jouent dans le spectacle, elle La Petite, lui Le Gars. Laurène Nouvellon est aussi photographe et notre reporter de terrain.

Linda Bocquel, artiste plasticienne et costumière a rejoint le Trio pour concevoir et réaliser la scénographie.


Nos soutiens


Trio en solitaire est une co-production de l’Échalier la Grange de St Agil.


Icart sur les chemins est soutenu par la DRAC-Centre, de la Région Centre et de l'Agglomération Tours Plus.

Icart sur le chemins reçoit également le soutien de la SNCF.



Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association Icart sur les chemins

Icart sur les chemins

Plateforme pluridisciplinaire artistique