FR EN

Faire un don à Info Birmanie

Mon don

Je donne une fois

  • 20 €
  • 50 €
  • 100 €
  • 150 €

Je donne tous les mois

  • 10 €
  • 20 €
  • 30 €
  • 40 €
Fiscalité

Réduction fiscale

Le don à Info Birmanie ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Votre don ne vous coûtera que 0 € après réduction fiscale.

Particulier
Organisme
  • Particulier : Vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Pourquoi nous soutenir

1996-2021 : Info Birmanie, c’est 25 ans  de mobilisation sur la situation des droits humains et de relai des luttes pro-démocratie en Birmanie

Info Birmanie commémore ses 25 ans cette année, avec une actualité tragique qui nous replonge dans le passé de la lutte contre la dictature tout en augurant de dynamiques nouvelles. Depuis le coup d’Etat militaire du 1er février, la population birmane est mobilisée avec une détermination et un courage inégalés pour faire tomber la junte.

Faire un don à Info Birmanie :

* C’est appuyer notre plaidoyer ciblant les entreprises françaises en lien avec l’armée birmane

* C’est soutenir notre action de relai des voix de la société civile birmane visant à restaurer la démocratie

>>> 25 % de votre don sera alloué à Burma Campaign UK, une organisation partenaire basée à Londres qui fournit de l’aide directe aux populations déplacées et aux activistes en danger

Depuis le coup d’Etat du 1er février, Info Birmanie a réalisé plus de 40 interviews dans la presse, mettant en relation de nombreux médias français avec des activistes birmans. Info Birmanie poursuit son action de plaidoyer qui cible des entreprises françaises en lien avec l'armée, dans le cadre de la campagne Justice For Myanmar.

L'association se mobilise pour interpeller Total sur son financement de la junte, à travers des campagnes inter-associatives, des manifestations, la publication d’informations dans la presse et sur les réseaux sociaux, des contacts avec des élus.

Info Birmanie participe à plusieurs réseaux de coordination pour identifier des actions communes et s’inscrit dans des initiatives visant à restaurer la démocratie en Birmanie, solidaire du mouvement de désobéissance civile et de la mobilisation sans précédent du peuple birman contre la junte.


Mes coordonnées

* Champs obligatoires

Info Birmanie : un peu d'histoire

Fondée en 1996 par des Français soucieux de se mobiliser autour de la situation en Birmanie, l’association s’est d’abord concentrée sur le soutien à Aung San Suu Kyi, et la dénonciation de la présence de Total dans le pays, mise en cause pour des violations des droits humains sur le chantier du gazoduc de Yadana. Info Birmanie s’est placée au carrefour des actions des autres associations en France et a fédéré la mobilisation en faveur de la démocratie, tout en devenant l’interlocuteur des autorités françaises. Ses activités se sont réalisées avec le soutien et l’expertise de ses homologues européens et des organisations d’opposition en exil.

A partir de 2010, le semblant d’ouverture initié par la junte puis l’arrivée au pouvoir de la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) d’Aung San Suu Kyi en 2016 ont fait espérer le début d’une transition démocratique. Info Birmanie a recentré ses activités autour du soutien à la société civile naissante, en se faisant son relai auprès des autorités françaises, tout en pointant la persistance du poids de l’armée. La période 2016-2020 a été particulièrement marquée par la crise Rohingya, allant jusqu’à la mise en cause de l’Etat birman pour génocide. La persistance du pouvoir politique et économique de l’armée birmane - qui commet des violations massives des droits humains dans l’état d’Arakan mais aussi dans les états Shan et Kachin - a plombé le processus de transition démocratique amorcé. Dans le même temps, la politique menée par la LND s’est traduite par une restriction des libertés publiques, en particulier de la liberté d’expression, et un rétrécissement continu de « l’espace démocratique ».   

En lien avec la société civile birmane engagée dans la défense des Rohingya et dans la lutte contre l’impunité - aussi courageuse qu’isolée - Info Birmanie a mené des actions d’information et de plaidoyer sur la situation des Rohingya, tout en conservant une approche transversale et globale : Info Birmanie a aussi relayé la situation des autres minorités persécutées et partagé les préoccupations de la société civile birmane portant sur la dégradation de la situation des droits humains et le rétrécissement de l’espace démocratique depuis 2016. La priorité d’Info Birmanie a été de construire un plaidoyer fort et constant, accompagné de la publication de rapports et d’analyses thématiques. 


 

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Votre contribution au fonctionnement de HelloAsso. Pourquoi ? - Modifier

Total

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Info Birmanie. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous est proposée avant la validation de votre paiement.

Depuis le coup d'Etat du 1er février 2021...

Le coup d’Etat mené par l’armée le 1er février 2021 replonge brutalement la Birmanie dans la dictature : interpellations massives (+ de 6000), meurtres de manifestants (+ de 900), torture et mauvais traitements, lois liberticides, suppression de toute liberté publique, notamment de la liberté d’informer et de la liberté d’expression, extension des conflits actifs et nouvelle crise des réfugiés… Depuis le 1er février, la répression et les combats ont entraîné la fuite de près de 230 000 birmans à l’intérieur du pays et des milliers de nouveaux réfugiés aux frontières.


Face à cette situation dramatique, une mobilisation continue et coordonnée est nécessaire, à l’image du courage du peuple birman, prêt à tout sacrifier pour la démocratie. Info Birmanie se mobilise avec ses partenaires pour mener des actions de plaidoyer ciblées et s’inscrit dans plusieurs réseaux de coordination au niveau national, européen et international.

Depuis 2020, Info Birmanie a mené un travail de plaidoyer spécifique sur le thème des intérêts économiques de l’armée. Ce travail s’inscrit dans le cadre de la campagne internationale d’activistes birmans « Justice For Myanmar » lancée en mai 2020, qui cible les intérêts économiques de l’armée. Il s’agit d’assurer la mise en oeuvre d’une des recommandations des experts de l’ONU qui demande à toute entreprise nationale ou internationale de mettre un terme à ses relations d’affaires avec des entreprises détenues ou contrôlées par l’armée birmane, car a minima cela alimente sa capacité financière, au pire cela revient à se rendre complice de ses crimes…


Info Birmanie est partie prenante de cette campagne et fait de son relai en France un axe fort de son action : relai de la campagne sur les réseaux sociaux et à travers des articles, interpellations d’entreprises françaises, sensibilisation des autorités et des élus à cet enjeu. Depuis mai 2020, Info Birmanie, Sherpa et Reporters Sans Frontières ont interpellé l’entreprise Voltalia sur ses liens avec Mytel, l’opérateur de télécommunications lié à l’armée. En mars 2021, après près d’un an d’interpellation, l’entreprise a annoncé sa décision de se retirer de Birmanie. 


Le coup d’Etat du 1er février ne fait que souligner l’importance de cet axe de plaidoyer ciblant les entreprises françaises : les intérêts économiques de l’armée sont un puissant levier et les birmans appellent notamment au boycott des produits des entreprises militaires. Le secteur gazier et pétrolier redevient emblématique en raison de l’apport en devises étrangères (50 %) qu’il représente pour la junte. Depuis le coup d’Etat, Info Birmanie se mobilise sur l’interpellation de Total, en lien avec ses partenaires en France et à l’étranger, tout en continuant son action en lien avec Justice For Myanmar.


Info Birmanie s’inscrit aussi dans des initiatives visant à restaurer la démocratie en Birmanie, solidaire du mouvement de désobéissance civile et de la mobilisation sans précédent du peuple birman contre la junte.