Protégeons la biodiversité au Burundi : les chimpanzés et le parc de Kibira !

par Institut Jane Goodall France

Faire un don

Protégeons la biodiversité au Burundi : les chimpanzés et le parc de Kibira !

par Institut Jane Goodall France

Faire un don

Le parc National de Kibira (Burundi) est une zone riche en biodiversité : protégeons ses chimpanzés et cette foret !

IMPORTANCE DU PARC NATIONAL DE KIBIRA & DE SA PROTECTION : 

Le Parc National de Kibira est situé entre 1 550 et 2 666 mètres d'altitude, où culmine le mont Teza. D’une superficie de 40 000 hectares, chevauchant quatre provinces du Burundi, il est composé d'une forêt pluviale de montagnes.

C'est une zone riche en biodiversité à la fois animale et végétale : 644 espèces végétales ont été trouvées dans le parc, ainsi qu'environ 98 espèces de mammifères (primates, servals, civettes africaines, etc.). La vie des oiseaux y est également riche et variée, avec 43 familles et plus de 200 espèces identifiées.

Plus des trois quarts de l’eau du plus grand barrage du pays - fournissant plus de 50 pour cent de l’énergie hydroélectrique consommée - proviennent de cette forêt. Ainsi le parc, tel qu'il est sur la crête Congo-Nil, joue un rôle fondamental dans la régulation du système hydrologique et la protection contre l'érosion des sols.

Situé dans le nord-ouest du Burundi, le parc national de Kibira est contigu au parc national de la forêt de Nyungwe au Rwanda ; ensemble, ils forment un bloc forestier de montagne de 130000 hectares. 

Historiquement, certaines parties de la forêt de Kibira ont été très importantes pour la population locale, qui la considère comme sacrée et possède des qualités magiques. À partir de 1980, des efforts de conservation actifs ont commencé sur le site ; la même année, il a été déclaré parc national. Outre les chimpanzés de l’Est (Pan troglodytes), d’autres espèces de primates trouvées sur le site sont le Ruwenzori colobus (Colobus angolensis ruwenzorii), le singe doré (Cercopithecus mitis kandti) et le singe de l’Hoest (Cercopithecus l’hoesti). Le parc abrite également de nombreuses espèces d'oiseaux endémiques du Rift Albertine et est une zone importante pour les oiseaux désignée.

La forêt de Kibira couvrait à l'origine environ 900 km², mais celle-ci a été réduite à 400 km² à la suite d'un programme d'extension des plantations de thé dans les années 1970. Comme les terres entourant le parc national de Kibira étaient particulièrement adaptées à la culture du thé, une grande superficie a été déboisée pour le programme. De plus, les rebelles qui ont occupé la forêt pendant plusieurs années de conflit civil, entre 1994 et 2007, ont abattu et chassé intensivement les grands mammifères. Et scier de nombreux arbres. 

C’est donc un milieu qui fait face à la fois à la déforestation et à la fragmentation des habitats naturels des animaux sauvages. Sa protection et sa restauration sont donc particulièrement importants.



LES CHIMPANZES PRESENTS DANS LE PARC DE KIBIRA & LES MENACES QUI PESENT SUR EUX :

Les chimpanzés Pan Troglodytespartagent avec nous 98,6% de notre ADN. Malheureusement, ces chimpanzés sont menacés par la chasse ainsi que par la diminution et fragmentation de leurs habitats naturels. 

On considère qu’il y a entre 250 et 300 chimpanzés dans le parc national de Kibira au Burundi. 

Les chimpanzés jouent un rôle très important dans les forêts. Ce sont par exemple des agents pollinisateurs au rôle-clé. Par exemple certaines de ces espèces, comme le Myrianthus, sont utilisés par les populations locales pour leur nutrition et à finalité médicinale. 

Ces chimpanzés font face à de nombreuses menaces : 

-       La diminution et la fragmentation de leurs habitats naturels

-       La chasse et le trafic

C’est pour toutes ces raisons qu’il est si important de les protéger, ainsi que les forets qui constituent leur habitat naturel.



L’APPROCHE GLOBALE DU JANE GOODALL INSTITUTE ET LES IMPACTS QUE NOUS OBTIENDRONS, ENSEMBLE, SUR LE TERRAIN

 Le Jane Goodall Institute œuvre depuis toujours en protégeant les chimpanzés, leurs habitats naturels et en mettant les communautés locales au cœur de la stratégie de conservation. 

 C’est pourquoi, au Burundi, nous œuvrons sur le terrain en :

-       Protégeant les chimpanzés

-       Restaurant les forêts du parc national de Kibira et créant un corridor écologique

-       Impliquant les villageois et améliorant leurs conditions de vie

-       Sensibilisant les plus jeunes grâce à notre programme Roots & Shoots

Nous vous remercions pour votre soutien à ce projet ! 

  



LE JANE GOODALL INSTITUTE FRANCE

Le Jane Goodall Institute est une organisation mondiale de conservation fondée par le Dr. Jane Goodall en 1977. En protégeant les chimpanzés et en incitant à agir pour préserver le monde naturel, le Jane Goodall Institute a pour objectif d’améliorer la vie des personnes, des animaux et de l'environnement.

Le Jane Goodall Institute France est une ONG environnementale de premier plan faisant partie d’un réseau international disposant de 34 bureaux et déployant des projets sur plus de 60 pays.

Nous pensons que chacun compte. Que chacune de nos actions ont un impact. Même les plus petites actions peuvent collectivement participer à changer le monde et ainsi participer à influer sur le futur de notre planète.

Le Jane Goodall Institute a une double vocation :

- La recherche scientifique et la conservation dans le cadre de sanctuaires ou de biosphères, situés en Afrique ; l’approche du Jane Goodall Institute est de mettre les

communautés locales au coeur de ce travail de conservation afin d’améliorer la vie des habitants, des animaux et de leur environnement.

- La sensibilisation des plus jeunes au fragile équilibre entre les hommes, les animaux et la nature, par le biais d’un programme d’éducation ayant vocation de développer le goût de trouver par eux-mêmes les solutions aux problèmes qu’ils ont identifiés. Ce programme, nommé Roots & Shoots (« des racines et des bourgeons »), touche 700 000 jeunes dans plus de 50 pays.

Le Jane Goodall Institute fait la différence grâce à un travail de conservation centré sur les communautés et à l’utilisation novatrice de la science et de la technologie. En effet, nous sommes convaincus que la protection de la nature (conservation, recherche scientifique, projets de terrain) ne peut aller que de pair avec le développement économique et social durable, l’accès à l’éducation, la santé, l’eau et l’énergie. Le woman empowerment est logiquement une action importante pour nous, ainsi que la sécurité alimentaire.

En 2020, nos projets ont concrètement permis :

- Plantation de plus de 5 millions d’arbres

- Aide à plus de 150 000 personnes (éducation, eau, santé, développement économique, …)

- Protection de plus de 5000 chimpanzés

- Sensibilisation de plus de 700 000 jeunes

PLUS D'INFORMATIONS : WWW.JANEGOODALL.FR



Donner 20 euros

20 arbres plantés

Donner 35 euros

Fabrication et remplissage de 2 000 «sacs» de semis en écorce de banane

Donner 60 euros

Salaire mensuel pour un responsable de la pépinière

Donner 150 euros

Achat d'une "camera trap" pour la recherche scientifique et la conservation des chimpanzés sauvages de façon non intrusive

Donner 2 euros

Don libre

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Institut Jane Goodall France. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
E
EnsemblepourlaBiodiv
22/04/2021
A
Anthony
13/04/2021
g
galitt
27/03/2021
Signaler la page