Insertion par l'Emploi des Jeunes des quartiers sensibles

par International Art of Living France

Cette collecte est terminée.

Insertion par l'Emploi des Jeunes des quartiers sensibles

par International Art of Living France

Cette collecte est terminée.

Insertion par l'Emploi des Jeunes des quartiers sensibles  - International Art of Living France

Ce programme a pour objectif de développer les compétences des jeunes et augmenter leur employabilité sur le marché du travail.

Présentation du projet

Le parcours proposé constitue une progression logique qui commence par une consolidation personnelle, puis un renforcement des acquis scolaires, de la formation professionnelle et enfin un emploi. Chaque élément du parcours est mis en œuvre par un acteur expert :

 

- Phase 1 : un accompagnement personnalisé, assuré par des professionnels de la gestion des comportements auprès des jeunes sans emploi des quartiers sensibles. L'objectif est de catalyser un processus de changement, de sécuriser l'orientation de chaque jeune et d'initier leur détermination personnelle nécessaire pour les remettre en posture d'apprentissage ;

 

- Phase 2 : une réinsertion par l’emploi, après validation des savoir-faire professionnels à travers des structures spécialisés (CFA, AFPA, etc) pour les former aux métiers proposés par les différentes branches économiques (secteur du bâtiment, restauration, informatique et métiers du tertiaire). Les profils détectés puis sélectionnés pour ce programme « pour une jeunesse entreprenante » sont orientés et accompagnés dans leur parcours de formation professionnelle « sur-mesure ».



Origine du projet

Ce projet intervient dans un contexte où l’employabilité des jeunes de moins de 30 ans dans les quartiers sensibles est réduite, avec un taux de chômage de 30 % et des conséquences indéniables sur le plan de la qualité de la vie sociale. Le chômage est évidemment lié au parcours scolaire des habitants : 40 % des jeunes de plus de 15 ans vivant dans les quartiers sensibles sortent du système scolaire sans bagage, contre 17.7 % pour la moyenne nationale. Dans certains quartiers, leur "employabilité" est quasi nulle, ce qui signifie que le retour de la croissance économique ne suffirait pas à leur assurer une insertion professionnelle correcte.


Après 20 ans d’expérience sur le terrain, notre association – International Art of Living Foundation (IALF) - considère que l'insertion ou la réinsertion d'une personne dépend évidemment d'une situation extérieure (conditions sociales, état du marché du travail, employabilité de la personne -qualification et expérience professionnelle) mais aussi fortement d'un facteur intérieur, d'un équilibre personnel. Comment nourrir cet épanouissement quand la situation extérieure est dégradée? Comment s'intégrer quand la détermination personnelle et l'équilibre individuel ne sont pas stables? Pour donner toutes les chances de réussite au processus de réinsertion, ces réalités doivent être prises en compte et des solutions proposées. Le projet est donc un parcours d'insertion par l'emploi en direction d'un public fragile. Son caractère innovant réside dans le fait de consacrer une partie significative des moyens alloués à préparer les esprits afin de tirer le meilleur parti du processus. Cette démarche ne peut exister sans l’appui et l’expertise des mairies et/ou des acteurs locaux dont la connaissance du terrain est irremplaçable.


A quoi servira l'argent collecté ?

Logement, nourriture, transport lors de la formation initiale.


Notre équipe

Serge Michenaud – Formateur au sein d'IALF.

Dès l'âge de 19 ans, il explore et se forme à des techniques traditionnelles de respiration qu'il enseigne depuis plus de 15 ans au sein d'IALF. Après des études supérieures dans le secteur de l'environnement, il passe 6 ans dans la gestion forestière pour l'administration et le secteur privé.

Aujourd'hui, il intervient aussi bien pour les employés de la Commission Européenne à Bruxelles que pour le personnel soignant en milieu hospitalier en passant par les personnes en difficultés en accueil de jour psychiatrique. Faire le pont entre le facteur humain personnel et l'aspect collectif du projet fait partie de son quotidien.


Camille Abgrall – Formateur au sein d'IALF.

 

Diplômé de l’enseignement supérieur (Finance et Management à l’ESLSCA Paris, École Supérieur Libre des Sciences Commerciales Appliquées), il crée une société de communication. Il travaille à New York, Baku, Dubaï.

En 2007, il se forme aux techniques de Yoga et respiration auprès de la Fondation Internationale de l’Art de Vivre. Depuis 2009 il enseigne les stages de respiration et méditation au sein de la Fondation Internationale de l’Art de Vivre. Il a eu l’occasion d’enseigner des stages en Allemagne, Ukraine, Portugal, France et Togo. En parallèle de cet enseignement sur le développement personnel et la gestion du stress, il est co-gérant d’une société dans le secteur du bien-être et de l’Ayurveda. La société commercialise des produits pour le Yoga et la méditation ainsi que des produits d’alimentation biologique.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Donner 500 euros

Donner 1000 euros

Donner 2000 euros

Donner 5000 euros

Donner 10000 euros

International Art of Living France

Organisation dont le but est 1) d'enseigner des techniques de bien-être et gestion du stress 2) mettre en place des projets socio-humanitaire