Musiciens en exil

par Jamira

Faire un don

Musiciens en exil

par Jamira

Faire un don
Musiciens en exil  - Jamira

Soutenez le projet, et contribuez à bâtir des ponts entre des personnes d'ici et d'ailleurs


--- Notre vision : La diversité est une richesse à partager ---


Parce que nous sommes convaincus que des rencontres interculturelles et de la diversité émergent les plus belles initiatives, nos projets contribuent à construire une société dans laquelle chaque personne, d’où qu’elle vienne, puisse développer son potentiel et partager son histoire. Unis autour de "Jamira", inspirée d'un mot arabe qui signifie "tous ensembles", nous mettons notre énergie et nos compétences au profit du vivre-ensemble

À l'heure du repli sur soi et de la méfiance envers l'inconnu, l'association Jamira porte haut et fort un message d'ouverture et de paix ; fondé sur la volonté de créer du lien entre des personnes d'horizons différents, en s'appuyant sur la culture comme un langage commun et universel  🌎

Ouverte à toutes et à tous, Jamira défend les valeurs d’équité, de respect et de dignité de chacun, en promouvant le dialogue et la bienveillance pour favoriser le rapprochement entre populations en exil et populations locales. Nos actions facilitent la compréhension et les interactions entre des personnes qui coexistent tous les jours, parfois sans jamais se rencontrer 🤜🏾🤛🏽


Crédit photo : Ken Wongyoukhong


--- Notre projet : Musiciens en exil ---


De nombreux musiciens professionnels en situation d’exil ont trouvé refuge à Bordeaux. Originaires d’Afghanistan, d’Iran, de Syrie, de Géorgie ou encore d’Albanie, ils ont apporté avec eux leurs instruments et leur répertoire. Malgré leur expérience professionnelle et leur situation régulière les autorisant à travailler, il leur est difficile d’exercer leur métier de musicien en France : la méconnaissance du milieu artistique français, le manque de réseau et de visibilité ainsi que la barrière de la langue, sont autant de freins à leur insertion

Ebrahim, Ninar, Yamen, Bayan et tant d’autres, sont compositeurs, producteurs, chefs d’orchestre, chefs de chœur, chanteurs, pianistes, violoncellistes… ils jouent du daf, du setar ou encore du saz. Tous jouissent d'une profonde connaissance de la musique traditionnelle de leur région natale; qu’ils souhaitent partager et transmettre. Ne trouvant ni de lieu où exercer leur profession de musicien, ni de lieu où enseigner, ils sont contraints de mettre de côté leur vie professionnelle, pour subvenir à leurs besoins 🥁 🎺 🎻

Parallèlement, une grande partie de la population locale cherche à mieux connaître les nouveaux arrivants et à s’enrichir de la diversité culturelle qu’ils apportent. La musique représentant un formidable vecteur d’ouverture à l’autre ; via la transmission de leurs répertoires musicaux respectifs, ces artistes rendent accessible toute une partie de leur culture, à différents publics.

          

          👉 Cliquez ici pour découvrir l'histoire des artistes accompagnés


Via le projet Musiciens en exil, Jamira favorise l'insertion professionnelle des artistes en exil, en les accompagnant, sur le plan individuel et collectif, afin de leur faciliter l'accès aux ressources dont ils ont besoin.

Sur le plan individuel, nous facilitons les démarches administratives pour les musiciens que nous accompagnons, contribuons à résoudre leurs problématiques et les mettons en lien avec des réseaux professionnels locaux.

Sur le plan collectif, nous encourageons la rencontre entre les musiciens accompagnés, leur fournissant l'espace et le temps pour favoriser l'émergence de projets artistiques communs, vitrines de leurs talents. Ces rencontres ont donné lieu à la création de deux groupes : le Meso Ensemble et AWAZ.

Le Meso Ensemble est né de la rencontre entre six musiciens venus d’Albanie, de Syrie, du Kurdistan syrien et du Kurdistan iranien. Ils s’amusent à revisiter et à fusionner les traditionnels de leurs pays. Les percussions perses d’Ebrahim Ahmadi rythment le saz mélodieux d’Aras Agir, l’accordéon d’Arben Zela, le violon légendaire d’Artur Zeqiri et le violoncelle de Yamen Al Yamani. Les voix chaudes et enchanteresses de Bayan Mohammadi et d’Aras Agir résonnent comme une douce musique de paix et d’espoir.

Avec déjà une vingtaine de concerts à leur actif et plus de 1 800 spectateurs, ils n'ont pas fini de nous faire voyager !

           👉 Cliquez ici pour découvrir un extrait du Meso Ensemble


Crédit photo : Iyad Kallas


--- A quoi servira l'argent collecté ? ---


Nous sollicitons votre soutien, pour développer nos actions de médiation culturelle, mises en œuvre par des artistes en exil, pour sensibiliser les publics sur la situation de l’exil, favoriser les découvertes culturelles, et créer du lien social


☝️ La médiation, c'est quoi ? 

C'est un temps pour créer du lien. Un temps dédié aux échanges, entre les publics girondins et les artistes en exil.
C'est aussi un moyen pour faire découvrir des musiques et des cultures d'ailleurs, apporter de la visibilité à des répertoires musicaux et à des instruments peu connus en France. C'est un moment consacré à la transmission d'une vision différente de l'émigration, qui permet de sensibiliser les publics à la question de l'exil.
Rencontres conviviales, ateliers, masterclass... nous imaginons différents types d'actions de médiation, toujours composées d'un temps musical.
Les musiciens sont accompagnés pour la construction et l'animation de ces actions, par un.e médiateur.trice culturel.le.
Ils peuvent faire participer le public, le faire jouer, le faire chanter... Et ce public peut être constitué d'une multitude de personnes, jeunes ou moins jeunes.
Nous travaillons ces actions en collaboration avec des structures locales, associatives et/ou institutionnelles, intervenant notamment dans les champs de la culture, de la médiation ou de l'interculturalité.


Ces actions permettent :

👉 Aux musiciens de rencontrer, d’échanger et d’apprendre à connaître différents publics. Ces actions représentent aussi pour eux une source de revenus complémentaire

👉 Aux publics, un accès à la culture au sens large, et en particulier au répertoire musical des populations en exil sur leur territoire. Ces actions permettent aussi de sensibiliser les publics à la situation de l’exil ;

👉 Aux lieux de culture de faciliter l’accès à des cultures et à des musiques peu représentées ;

👉 À la société, la création de nouveaux liens entre les personnes en situation d’exil et la population locale.

Depuis décembre 2018, nous avons accompagné les musiciens à la réalisation d'actions de médiation qui ont réuni plus de 275 personnes. En 2020, nos souhaitons intervenir avec les musiciens auprès de 100 personnes par mois, soit 1 200 personnes !



☝️ Combien je peux donner ?

Une action de médiation avec 3 musiciens intervenant auprès de 50 personnes, coûte environ 500€. Tous les 10€, vos dons permettent à Jamira d'accueillir un nouveau participant sur une action de médiation !
L'association Jamira étant reconnue d'intérêt général, vos dons ouvrent droit à une déduction fiscale. Un don de 50€, ne vous coûtera que 17€ après déduction fiscale. Vous pouvez donner le montant que vous souhaitez - vous trouverez entre parenthèses, le montant après déduction.

☝️ Quels sont les objectifs de la campagne ?

En 2020, Jamira souhaite faire participer 1 200 personnes à ses actions de médiation. L'objectif de cette campagne est de permettre le financement des 300 premières participations. Si vos contributions le permettent, nous pourrons augmenter l'objectif à 600 participants !
En parallèle, nous travaillons avec nos partenaires pour financer les participations restantes et atteindre les 1 200 bénéficiaires.

☝️ Comment vont être utilisés les dons ?

Vos dons seront principalement dédiés au règlement des artistes; qui sont rémunérés pour toutes les actions qu'ils réalisent. Ils contribuent également à l'accompagnement des artistes, par un.e mediateur.trice cutlurel.le, qui les suit dans la préparation, la construction et la réalisation des actions. Enfin, ils permettent de participer au financement de l'association Jamira.





Crédit photo : Olivier Barrau

--- Notre équipe ---


  • Axel GUIBERT, Cofondateur et président
Son moteur :Favoriser l’insertion professionnelle des personnes réfugiées et sensibiliser la population locale à l’accueil des personnes en situation d'exil, pour construire une société où le vivre ensemble est au cœur de la cité.

  • Iyad KALLAS, Cofondateur et vice-président
Son moteur :L'empowerment des populations réfugiées et le plaidoyer pour favoriser sur le long terme, une politique inclusive, durable et efficace.

  • Stella PESCHEL, Cofondatrice, trésorière, coordinatrice du projet Accès aux lieux de culture
Son moteur :Développer des initiatives à fort impact social, qui mettent l'Humain au coeur des projets.

  • Pauline ROUDET, Cofondatrice et administratrice
Son moteur : Le pouvoir et la nécessité de la culture et de l'interculturalité dans notre société. 

  • Bastian LIZUT : Administrateur

Son moteur : Mettre la musique et la production audiovisuelle au service d'actions porteuses de sens.


  • Alice GICQUEL : Médiatrice culturelle

Son moteur : Mettre en place des actions culturelles, vecteur essentiel de lien social, pour contribuer à améliorer le bien-être individuel et collectif.


Iyad, Stella, Axel et Pauline, les cofondateurs de Jamira :


Crédit photo : Bastian Lizut

Bastian et Alice, nos renforts :



--- Ils nous font confiance ---


Jamira travaille main dans la main avec ses partenaires. Impliqués dans la gouvernance même du projet, ils participent au Comité de pilotage, et contribuent de par leurs compétences et leur expérience, à l'avancée de nos actions. En voici quelques uns :



--- Ils nous soutiennent ---




Suivez-nous sur : Facebook - Instagram - Twitter

Donner 10 euros

Je permets à 1 personne de bénéficier d'une action de médiation

Donner 25 euros

Je permets à 2 personnes de bénéficier d'une action de médiation

Donner 50 euros

Je permets à 5 personnes de bénéficier d'une action de médiation

Donner 100 euros

Je permets à 10 personnes de bénéficier d'une action de médiation

Donner 500 euros

Je permets à 50 personnes de bénéficier d'une action de médiation

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Jamira. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
N
Nicolas Mann
19/11/2019
A
Anna Faucher
19/11/2019
L
Leslie Rialhe
19/11/2019
Signaler la page