JCE-Beauvais

Développement économique
Le mouvement des Jeunes Citoyens Entreprenants

qui sommes-nous ?

En images
Notre mission


La JCE, qu’est-ce que c’est ?

La Jeune Chambre Économique, c’est un mouvement unique qui propose à des jeunes adultes d'être actifs et de grandir…


     …grandir c’est s’ouvrir aux autres, mettre ses compétences au service d’un collectif, élargir ses réseaux, oser la prise de responsabilités, tout cela par l’action.
     …grandir c’est aussi être entreprenant et imaginatif dans ses actions.

Jamais à cours d’idées, la Jeune Chambre Economique de Beauvais travaille activement sur plusieurs nouveaux projets pour Beauvais et ses alentours. Un programme riche et motivant pour des bénévoles qui aiment se retrouver et travailler en équipe selon le temps dont ils disposent.
 

Qui peut être membre ?

Les membres Jeune Chambre se définissent comme des citoyens responsables avec la volonté d'agir pour leur territoire. Ils sont âgés de 18 à 40 ans, proviennent de tout secteur professionnel, ils peuvent être étudiants, fonctionnaires, employés, auto-entrepreneurs, en recherche d’emploi ... ce sont avant tout des jeunes qui ont envie de faire bouger les lignes. 

Ils se retrouvent dans la bonne humeur pour imaginer et réaliser, dans tous les domaines (économique, culturel, social, communautaire…) des projets au service de leurs cités.
Pour mener à bien nos actions, nos membres sont formés (au travers plus de 70 modules de formation) à la gestion de projet et au développement personnel pour développer leur potentiel de citoyens actifs.


La Jeune Chambre Economique de Beauvais est tournée vers l’action, avec l’ambition d’être au cœur des réalités et des projets du territoire beauvaisien. 


N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus d’informations sur notre mouvement, nous serons ravis de vous faire partager nos actions et d'écouter vos propositions. 


Audrey Carpentier, 
présidente 2017.


jce-beauvais.fr


Les actions de notre association

BAP-Mobile, l’auto-partage

Le projet Beauvais Auto-Partage est né du besoin de se déplacer de manière autonome même sans avoir de véhicule personnel, d’où l’idée de créer une commission de réflexion sur l’Auto-partage appelé « BAP-Mobile ».

Plus de 50 villes en France ont déjà adopté l’auto-partage, et pourquoi pas Beauvais?

Après enquête sur les besoins de notre territoires, étude du plan de développement urbain, analyse de la demande, nous nous sommes lancé dans la rédaction d’unlivret blanc à ce sujet.

Les objectifs de cette action sont d’accompagner l’agglomération du Beauvaisis dans la mise en place d’un système de véhicule propre en libre service :

  • Avoir accès à des véhicules en centre-ville et en dehors à moindre coût
  • Promouvoir l’éco-mobilité
  • Respect de l’environnement à travers l’utilisation raisonnable d’un parc électrique non nucléaire : zéro bruit, zéro odeur, zéro émission de gaz d’échappement de véhicules
  • Créer des emplois dans la région pour entretenir et gérer le parc

 

Cette action est aussi au cœur de l’économie circulaire, qui peut se décliner en 7 principes clés.

L’un d’entre eux est l’Économie de Fonctionnalité : privilégier l’usage à la possession. Le rapport des consommateurs aux produits qu’ils achètent doit évoluer.

L’institut de l’économie circulaire parle ainsi du « passage de la vente d’un bien à la vente de son usage ». C’est le cas avec l’auto-partage, où un véhicule est mis à la disposition de plusieurs personnes.

« L’autopartage est déjà un phénomène de masse, et une étude  menée par l’Université de Californie en 2011 estime qu’un véhicule partagé correspond à une dizaine de voitures particulières. La solution aux embouteillages infernaux, aux places de parking introuvables et à la pollution dans les villes ? »

Extrait de l’article Peers : consommateurs collaboratifs de tous les pays, unissez-vous ! Publié sur consocollaborative.com


CrossCréa

L’objectif du projet est de présenter la création d’entreprise à une population qui est à la fois  l’un des plus important viviers d’entrepreneurs, mais aussi l’une de celles les moins bien informées sur le sujet : les jeunes lycéens des filières professionnelles.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : d’ici 4 ans, de nombreux départs à la retraite sont prévus, et seulement 2 postes sur 3 seront remplacés. La création/reprise d’entreprise va prendre une place de plus en plus importante. Un tiers des élèves en lycées professionnel sera chef d’entreprise d’ici 10 à 15 ans.

Pourtant, de nombreux étudiants ignorent qu’ils ont la possibilité de créer leur entreprise, ou craignent de se lancer dans une activité indépendante. Souvent par peur de ne pas disposer des qualifications nécessaires. L’enjeu est de les convaincre qu’ils peuvent créer leur propre entreprise avec leur baccalauréat en poche.

Le but principal de l’action est d’essaimer l’idée de création  et l’envie de devenir entrepreneur. Dans les 10 prochaines années, plus de 450 000 entreprises artisanales et commerciales se retrouveront sans entrepreneur à cause des départs en retraites. Pour éviter une déperdition des savoirs et des valeurs, des jeunes entrepreneurs devront prendre la relève. Les bacheliers des lycées professionnels sont un vivier important à prendre en compte. Mais il est nécessaire de les orienter et de les préparer dès leur entrée en formation. Ainsi cette déperdition pourra être évitée si la présentation est réussie.


CV Citoyen


Cartes Sonores


L'art s'expose


Le trésor des Bellovaques


Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public
"

Notre communauté

Nos supporters

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Le mug 2
Le mug 2
Association Ninive Horizon
Ninive Horizon
Association majorettes du roucas
majorettes du roucas
Association La Trottineuse
La Trottineuse
;