Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest

Développement économique
Pour développer la capacité des jeunes (18-40 ans) à créer des changements positifs

qui sommes-nous ?

En images
+1 Photo
Notre mission
Depuis plus de 60 ans et reconnue d'utilité publique, la Jeune Chambre Economique Française offre aux jeunes actifs (18-40 ans) des opportunités pour créer des changements positifs, en leur permettant de :
    • rencontrer d'autres jeunes de tous horizons (200.000 dans le monde),
    • se former et développer leurs compétences et leur leadership,
    • réaliser des projets d'intérêt général, au niveau local ou international, 
    • agir pour tous en faveur du développement économique et des solidarités, du développement durable et territorial

Créée en 2013, la Jeune Chambre de Grand Paris Seine Ouest agit sur les villes de Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Vanves.

Les actions de notre association

De nouvelles actions à venir...

... au carrefour de la Jeunesse, de la Citoyenneté, de l'Entrepreneuriat et de l'International !

Erasmus... pour les entrepreneurs & PME (17 Mars 2014)

Avec le soutien de la Ville de Vanves, la Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest en formation et le Challenger Club ont organisé le 17 Mars à l'Espace Giner de Vanves une conférence d'information sur ce dispositif (plus d'informations).

Dialogues citoyens (8 Mars 2014)

La Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest en formation a organisé des entrevues citoyennes le 8 Mars en invitant les quatre têtes de liste candidates aux élections municipales de Vanves à répondre successivement à nos questions.

Le droit d'apprendre et d'entreprendre (20 Novembre 2013)

Une soirée-débat sur la formation et l'insertion professionnelle des jeunes handicapés
 
Avec le soutien du CLAVIM et de la Ville d'Issy-les-Moulineaux, les membres de la Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest en formation ont organisé une soirée-débat le 20 Novembre à l'Espace Jeunes Anne Frank afin de mettre en lumière des dispositifs exemplaires dans le domaine de la formation, de l’insertion et de la réussite professionnelle de jeunes en situation de handicap.

Cette soirée-débat s’est inscrit dans le cadre de la Quinzaine des Droits de l'Enfant sur le thème « Handicap, même pas peur » en 2013. Elle s'est inscrit également dans le cadre de la semaine nationale pour l'emploi des personnes handicapées.

Apprendre et entreprendre est un droit pour les jeunes en situation de handicap et le point de vue du législateur sera présenté avec l’intervention de Mme Isabelle Debré (Sénateur des Hauts-de-Seine et auteur d’un rapport parlementaire).
 
Des obligations légales, un engagement moral
 
La loi du 11 février 2005 précise les obligations des entreprises en matière d’emploi de personnes handicapées. Pour les entreprises de 20 salariés ou plus, un minimum de 6% de personnes handicapées est requis ; le cas échéant, le versement d’une contribution financière à l’AGEFIPH permet une mise en conformité avec la loi. Celles n'employant aucune personne handicapée et qui n'ayant entrepris aucune action concrète en leur faveur pendant plus de 3 ans sont soumises à une sur-contribution équivalente à 1 500 fois le Smic horaire par personne handicapée manquante.

Mise en lumière d'initiatives exemplaires
 
Telle est la volonté des membres de la Jeune Chambre Economique en proposant au grand public mais aussi aux associations, aux responsables pédagogiques d’établissements de formation et aux chargés de mission handicap des entreprises de Grand Paris Seine Ouest, des témoignages sur des dispositifs exemplaires mis en œuvre afin de développer la formation et l’insertion professionnelle de jeunes en situation de handicap, favorisant ainsi leur réussite professionnelle ou entrepreneuriale.

Intervenants
 
Pour l’éclairage sur la formation
-M. Khalid Mouala, Délégué Général de l'association Starting Block
-M. Xavier Quernin, Chargé de mission Handicap, LaSalle Beauvais
Pour l’éclairage sur l’insertion professionnelle en entreprise
-M. Thierry Martin, Directeur Départemental Cap Emploi Hauts-de-Seine
-M. José Schoumaker, Directeur des Relations du Travail et Chef de Projet Diversité Handicap Monde du Groupe Valeo
Pour l’éclairage de l’entrepreneur : Mme Aliza M’Sika, Langue Turquoise
Pour l’éclairage du législateur : Mme Isabelle Debré, Sénateur des Hauts-de-Seine
Animation du fil rouge par Mme Virginie Guerin, Directrice du Développement, Accéo



Partenaires et soutiens de la soirée-débat


A l'origine de la Journée Universelle des Droits de l'Enfant, la Jeune Chambre...
 
C’est sous l’impulsion de Jean-Marie Boyer que l'ONU a décrété le 20 novembre,  Journée mondiale de l'enfance. Avec d’autres membres de la Jeune Chambre Economique de Troyes, ils ont décidé de lutter contre les violences sur mineur et ont multiplié en ce sens lettres d'information, pétitions et manifestations.
 
Grâce à sa ténacité et à l'effet réseau des Jeunes Chambres Economiques, le gouvernement français  promulgue le 9 avril 1996, Journée nationale des droits de l'enfant.
 
Ce projet contre la maltraitance se développera aussi sur la scène internationale et connait son aboutissement environ 15 ans plus tard : le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies décida de faire figurer le 20 novembre comme date de la Journée mondiale de l'enfance dans le calendrier des manifestations internationales organisées sous les auspices des Nations unies.
 
En relatant la genèse de cette action, Jean-Marie Boyer souligne que le mouvement « Jeune Chambre Economique» constitue une pépinière d'idées.
 
Quelques dates clés :
  • 1986/1988 (JCE de Tours) : Commission Enfants Danger Maltraités
       - Mise en service téléphone d'écoute 24h/24h département de l'Aube
       - Distribution de 250.000 plaquettes d'information Conception/Édition d'un 45 tours
  • 1988/1991 (JCE de Tours) : Fête Universelle des Droits de l'Enfant
  • 1992/1994 (JCE de Romilly) : projet repris et dynamisé / 1200 enfants défilent en 1993
  • 1996 : le Gouvernement Français promulgue la Loi 96/296 du 9 avril 1996 qui fait du 20 Novembre de chaque année la Journée Nationale des droits de l'Enfant
  • 1997/2000 : "Objectif ONU", résolution JCI afin que le monde propose à l'ONU d'instituer le 20 Novembre comme Journée Universelle des Droits de l'Enfant
  • 2002 : sommet mondial de l'Enfance, le projet est porté par la délégation de Monaco, avec le soutien de la France; le secrétariat de l'Organisation des Nation Unies décide de faire figurer désormais le 20 novembre comme date de la "Journée Mondiale de l'Enfance" dans le calendrier des manifestations internationales organisées sous les auspices des Nations Unies. 
Pour en savoir plus : Jean-Marie Boyer
 

Journée de sensibilisation et de dépistage diabète (16 Novembre 2013)

La Jeune Chambre et ses partenaires mobilisés contre le diabète

La Jeune Chambre Economique et ses partenaires ont organisé une opération de sensibilisation du grand public des villes de Grand Paris Seine Ouest sur le diabète au Centre Commercial des Trois Moulins le Samedi 16 Novembre, en aval de la Journée Mondiale du Diabète le 14.

 


Le diabète, une maladie négligée aux impacts socio-économiques non négligeables
 
Maladie longue et évolutive, les complications du diabète se révèlent souvent tardivement avec des impacts graves sur la vie quotidienne. En France, le diabète est en forte progression et touche près de 4 millions de personnes. On estime que 700.000 personnes ignorent qu’elles sont diabétiques. Non dépistées elles risquent de ne l’être qu’à l’occasion d’une complication. Le diabète est la première cause de cécité avant 65 ans, d’insuffisance rénale, d’amputations hors accidents et la seconde cause de maladies cardiovasculaires.

L’impact économique est également important puisque les dernières estimations mentionnent plus de 10 milliards d’euros auxquels s’ajoutent des coûts indirects de l’ordre de 7,5 milliards d’euros. La prévention et l’accompagnement des malades sont primordiaux car traiter les complications coûte dix fois plus cher que de traiter la maladie en elle-même.
 
Le diabète, grande cause nationale
 
En marge de la Journée Mondiale de Lutte contre le Diabète le 14 Novembre, la Jeune Chambre Economique s'est mobilisée aux côtés de l’Association des Diabétiques des Hauts-de-Seine afin d’œuvrer pour l’intérêt général et apporte sa pierre à l’effort entrepris pour déclarer le diabète « grande cause nationale ».

Cette opération de sensibilisation dans un centre commercial, est rendue possible grâce aux partenaires, dont la Direction du Centre Commercial Les Trois Moulins et son Association de commerçants, la MACIF Ile-de-France, l’association PikPik Environnement (éducation à l’éco-citoyenneté et santé environnementale), le Conseil de quartier « la Ferme – les Iles » et la Ville d’Issy-les-Moulineaux.


Les résultats de cette action seront communiqués en Décembre, sachant que les 130 autres implantations locales de la Jeune Chambre Economique Française pourront réaliser à leur tour cette opération en 2014.

Les bénévoles de l'AFD92, de la Jeune Chambre et du Lions Club Meudon Issy Clamart

Une troisième opération de sensibilisation à Vanves en 2014
 
Une première opération de sensibilisation avait été organisée en Juin 2013 par la Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest avec ses partenaires, l’Association Française des Diabétiques des Hauts-de-Seine, la CPAM des Hauts-de-Seine et l’association PikPik Environnement (éducation à l’éco-citoyenneté et santé environnementale), et le soutien de la Ville d’Issy-les-Moulineaux.

Une troisième opération sera réalisée à Vanves en 2014.

Cycle de formations 2013/2014

Sur le thème « L’Art de Convaincre », le cycle de formations 2013/2014 de la Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest explorera l’utilisation des outils de communication et d’efficacité personnelle, les techniques de prise de paroles en public ainsi que les démarches de leadership vertueux, de dynamique de groupe et de développement personnel. 
 

Ces formations sont organisées tous les mois avec le soutien du groupe d’affaires Multiburo, réseau international de solutions immobilières flexibles pour entreprise, implanté depuis plusieurs années à Boulogne-Billancourt et qui accueille de nombreuses entreprises en ses locaux situés au 117 Avenue Victor Hugo, à proximité immédiate de Marcel Sembat.  

Conférence d'information sur le diabète (18 Juin 2013)

Diabète : quels impacts sur la santé et l'économie

 
Tel fut le thème de la conférence organisée le 18 Juin 2013 à l'Espace Agora par l'antenne d'Issy-les-Moulineaux de la Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest et ses partenaires. 
 
Maladie longue et évolutive, ses complications se révèlent souvent tardivement avec des impacts graves sur la vie quotidienne. En forte progression et touchant plus de 3 millions de personnes, on estime que 700 000 personnes ignorent qu’elles sont diabétiques. L’impact économique est également important puisque traiter les complications est beaucoup plus coûteux (8 milliards d’€/an) que traiter le diabète en lui-même (600 millions).
 
Accessible pour le plus grand nombre, cette opération de sensibilisation a réuni plus de 80 personnes. 
 
Ouverte par Mme Claire Guichard, maire-adjoint d’Issy, sont intervenus l’Association Française des Diabétiques 92, la CPAM 92 ainsi que le Professeur Bernard Bauduceau, spécialiste de renommée mondiale.
 
Ce succès a été possible grâce à l'implication des membres ainsi qu’au concours de l’Association PikPik Environnement
 
En prolongement, une autre opération de sensibilisation a été réalisée le Samedi 16 Novembre avec dépistage gratuit au CC des 3 Moulins d'Issy-les-Moulineaux. 

Diner-débat sur les solidarités francophones (20 Mars 2013)

 

La Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest en formation a organisé le 20 Mars 2013 une diner-débat sur le thème des solidarités à l'ocassion de la Journée Internationale de la Francophonie. 

 

Paulette Gernot (Association Pasek Togo 92) et Jean-François Communier (Soleil et Développement) ont témoigné de leurs trajectoires bénévoles au Togo et au Burkina. 

 
Puis Jean-Pierre Chiaverini (Cercle des Solidarités Francophones) nous a présenté les origines de la Francophonie, sa portée humaniste et universelle, son organisation et ses réalisations. 
 
De nombreux défis sont à relever, notamment auprès de la jeunesse, le CSF œuvrant en ce sens. 

Commission Le Tapis Volant (25 janvier 2016)

A la une, la commission LE TAPIS VOLANT en reunion le 25 janvier 2016 pour lancer le projet pédagogique.
Au total, 198 enfants sont impliqués dans le projet dont un grand nombre scolarisés sur le territoire des Hauts-de-Seine avec Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Neuilly-sur Seine et Garches. D'autres villes sont impliquées : Paris 15ème et Bondy.

<img src="https://scontent-ams3-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xft1/v/t1.0-9/12592764_978580075550195_2251965358624275560_n.jpg?oh=1242418b9c4f98ac4c6bc104f92c0863&oe=5775426E" />

Galette des Rois (8 janvier 2017)

Nous nous sommes retrouvés autour de la galette des Rois, pour un moment convivial afin de bien démarrer l'année 2017.
Plusieurs membres sont venus avec leurs enfants.


Les Jeunes Chambres présentes étaient :
  • Neuilly-Levallois, notre JCE marraine
  • Grand Paris Seine Ouest (nous !)

Assemblée générale 2017 (21 janvier 2017)


Guillaume Benhamou a été élu Président de la Jeune Chambre Économique de Grand Paris Seine Ouest

C’est Guillaume Benhamou qui a été élu pour succéder à Souleymane Sylla dont le mandat de Président de la Jeune Chambre Économique locale est arrivé à son terme, au 31 décembre 2016. Guillaume Benhamou, 32 ans, Conseiller de quartier à Vanves, est depuis 4 années actif à la Jeune Chambre Économique de Grand Paris Seine Ouest.


 

Cette association a organisé en 2016 l’étape francilienne du projet Rêves de Gosse. Cela a permis à 230 enfants d'établissements du territoire de se rencontrer et d'échanger au-delà de leurs différences liées au handicap moteur. En récompense de leur participation active à ce projet pédagogique, les enfants se sont retrouvés pour une journée festive à l’aérodrome des Mureaux où ils ont pu notamment, bénéficier d’un baptême de l’air.

 

En 2017, la Jeune Chambre Économique de Grand Paris Seine Ouest va lancer un projet de Carte sonore auprès des restaurateurs du territoire, afin de permettre à des personnes malvoyantes de commander leurs plats en toute autonomie.

Jeunes de 18 à 40 ans, vous êtes invités pour le lancement, le 21 février à 19h00 au restaurant La Girafe, 6 rue de la République, 92170, Vanves.

Inscriptions auprès de Serge Prod’homme, Secrétaire Général.

A propos de la Jeune Chambre Économique de Grand Paris Seine Ouest

La Jeune Chambre Économique de Grand Paris Seine Ouest est une des organisations locales créée en 2012, de la Jeune Chambre Économique Française (JCEF), association Reconnue d’Utilité Publique fondée en 1952 par Yvon Chotard. La JCEF est un mouvement composé d’hommes et de femmes âgés de 18 à 40 ans. Ces derniers s’engagent afin de contribuer à l’évolution de la société et de ses individus par la mise en place de projets d’ordre économique, social, et communautaire. Cette organisation forme donc le premier réseau de jeunes citoyens qui offre une démarche active pour contribuer au progrès de la société. En France, la JCEF compte plus de 3 000 jeunes citoyens actifs, d’horizons socio-professionnels variés. La Jeune Chambre Économique de Grand Paris Seine Ouest est constituée d’une vingtaine de membres. Elle était présidée en 2016 par Souleymane SYLLA, Doctorant en Sciences du langage et Formateur Jeune Chambre Economique.

ww.jce-gpso.org

Lancement de l'action "Carte Sonore" (21 février 2017)

L'action "Carte Sonore 2017" est lancée !


Le 21 février, la Jeune Chambre Economique de Grand Paris Seine Ouest s'est réunie à la crêperie La Girafe, à Vanves, pour lancer l'action "Carte Sonore" sur le territoire.

Le directeur de commission est Serge Prod'homme :


Qu'est-ce que la Carte Sonore ?

Il s'agit de fournir à chaque restaurateur un dictaphone sur lequel il pourra enregistrer sa carte et permettre ainsi aux personnes mal-voyantes de commander ses délicieux plats en toute autonomie.
Le dispositif a d’abord été déployé à Saint-Omer, par la Jeune Chambre Economique locale, et c’est maintenant dans toute la France que le projet est mis en place en cette année 2017. Les Jeunes Chambres Economiques emboîtent le pas à celle de Saint-Omer.

Concrètement de quoi se compose le kit ?

Il s’agit d’un dictaphone. Le restaurateur y enregistre sa carte en français, en anglais ou d’autres langues. Le client déficient visuel, muni de l’appareil, peut faire défiler le menu et retient le numéro qui correspond au plat choisi.

Et pourquoi pas une carte en braille, nous direz-vous ? Le braille étant lu par seulement 5% des personnes déficientes visuelles, les cartes sonores sont plus appropriées.
L’opération a déjà rencontré un franc succès et aurait même fait progresser le chiffre d’affaires des restaurateurs, d'après le site .

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public

Notre communauté

Nos supporters

contact 352629

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association La Chouette monnaie
La Chouette monnaie
Association Présent d'Avenir
Présent d'Avenir
Association Une Abeille Chez Moi
Une Abeille Chez Moi
Association Elles Réussissent
Elles Réussissent
;