Korinav

L'association "Les Vikings, an 911" a pour but la valorisation des liens entre la population normande et ses ancêtres, les vikings.

qui sommes-nous ?

En images
+9 Photos
Notre mission

L'association "Les vikings, an 911"

Notre association a pour but la valorisation des liens entre la population normande et ses ancêtres, les vikings.

En 2011, celle-ci décide de lancer la construction du parc historique Ornavik afin de mettre en pratique ses ambitions. 

En seulement quelques années, Ornavik a réussi à mobiliser autour de lui de nombreux bénévoles ainsi qu'à se créer un réeau d'entreprises partenaire.


L'ADN Ornavik

Ornavik est, depuis son origine, portée par l'esprit associatif. Outre ses nombreux bénévoles, il associe les populations locales et régionales : fabrication des costumes, montage d'un spectacle son et lumières de plein air avec d'une façon générale, un large recours au bénévolat d'initiative régionale.

Ornavik est structuré en « commissions » et compte aujourd'hui plus de 60 membres et un comité de soutien de 500 personnes. Il peut aussi compter sur des liens tissés avec des « ambassadeurs » en Europe (Danemark, Norvège, Ecosse, Angleterre, Sicile).

Ornavik associe aussi des personnes en insertion en partenariat avec des structures sociales locales. Ces emplois en insertion concrétisent une aventure à la fois historique et humaine.


Des vikings aux Normands, un siècle de partage culturel à vivre

En 2011, au moment de célébrer le 1100ème anniversaire de la création de la Normandie, commence une formidable aventure sur les berges de l’Orne en Normandie.

Dans le parc de Beauregard à Hérouville-Saint-Clair près de Caen, l’association "Les vikings, an 911" va reconstituer un territoire viking et franc sur une durée de près de 10 ans de chantier.

Dans ce vallon près de l’eau -un espace naturel de 10 hectares-, les chantiers se succéderont sur 10 ans pour faire revivre la Normandie des vikings et des francs de 911 jusqu’à l’an 1066, année du départ de la flotte de Guillaume le Conquérant vers l’Angleterre.

Ornavik témoigne de l’échange des cultures des peuples viking et franc. Un voyage dans le temps pour remonter aux origines de la culture normande qui s’est, par la suite, largement déployée en Europe.

En  reconstituant un habitat franc du Xe siècle et un camp viking, l’association Les Vikings an 911 entend s’inscrire dans un programme scientifique et pédagogique qui visera à faire connaître au plus grand nombre la naissance de la Normandie, la rencontre entre Francs et Vikings, les échanges entre deux peuples.

On ne peut que saluer une telle entreprise qui associe savoir et culture, savoir-faire et réinsertion, nature et environnement, car Ornavik est aussi et surtout un projet généreux. La mise en place de ce futur chantier d’archéologie expérimentale pourrait paraître ambitieux, mais si ambition il y a, elle n’est nullement au service d’une quelconque idéologie ou d’un « fond de commerce viking », elle est au contraire au service de l’histoire et des hommes.


L’histoire : un village médiéval à vivre - Bâtir, forger, tisser, cultiver...

Ornavik est un chantier de reconstitution historique pour bâtir, forger, tisser, cultiver... selon les techniques et avec les matériaux utilisés aux Xème et XIème siècles. Sa première ambition est de favoriser, de façon vivante, la connaissance de l’histoire normande.

Il s’agit, comme à Guédelon dans l’Yonne, de recréer les processus d’organisation d’un chantier et de construire des édifices de toutes pièces (lire En Europe/Guédelon). Des reconstitutions fidèles seront réalisées avec les techniques, les matériaux du moyen-âge et avec le conseil éclairé d’archéologues et d’historiens. Cette « archéologie à l’envers » aboutira, concrètement à partir de 2012 et sur 10 ans, à la reconstitution de constructions carolingiennes et de la période ducale ayant réellement existé en Normandie.

Ornavik propose aux visiteurs, le temps d’une journée, de vivre en pleine nature en immersion la Normandie à l’époque de sa création, de vivre en viking dans le campement scandinave installé près de l’eau en 2011 (animations, artisans...), de participer à la Grande épopée... tout cela dans un lieu préservé au cœur de l’agglomération de Caen.


Tourisme historique, nature et culture, transmettre, partager...

Ornavik est aussi un village médiéval avec des artisans, des agriculteurs et des habitants, des animaux et des cultures pour transmettre et réapprendre des métiers ancestraux. Ornavik se présente comme un conservatoire des métiers traditionnels avec les artisans de France et d’Europe qui y seront à l’œuvre, dépositaires et transmetteurs de leurs savoir-faire. Accueillant tous les publics, et particulièrement les familles et les scolaires, il se fait démonstratif pour une pédagogie vivante au travers d’animations.

Ornavik ouvre grand la porte à un tourisme citoyen, de nature et de culture, très fortement orienté vers la pédagogie, la transmission des savoirs, les échanges avec d’autres pays européens. L’association a tissé des liens avec le Danemark (musée de Roskild, village viking de Ribe), l’Ecosse, la Norvège, l’Angleterre et la France pour réaliser des échanges fructueux de compétences mais aussi d’étudiants dans le cadre de projets européens.


Associer, vivre ensemble...

Cette belle aventure associe des archéologues, des œuvriers, des passionnés mais aussi des personnes en insertion. L’association réunira un personnel d’encadrement qualifié ayant des compétences pédagogiques. Ces emplois en insertion concrétisent une aventure à la fois historique et humaine, en partenariat avec des structures sociales locales.


Genèse du projet

Le projet «ORNAVIK a été imaginé dès 2001 par Christian SEBIRE suite à la visite du Chantier médiéval de Guédelon dans l'Yonne.

À Guédelon, on construit pour comprendre, pour partager. Ce chantier de reconstruction médiévale est un véritable chantier d'archéologie expérimentale. Dans une ancienne carrière boisée, une cinquantaine d'œuvriers passionnés, des personnes en insertion répartis en 11 corps de métiers, bâtissent un château fort avec de la pierre et du bois, dans le respect des techniques du XIIIème siècle. Ensemble, ils reconstruisent un paysage de l'An Mil.

Fort de son patrimoine monumental lié à l'histoire de Guillaume le Conquérant, la région Normandie compte un large public mobilisé par les manifestations à caractère historique médiéval. Les monuments et les sites régionaux (le Château de Falaise, la Tapisserie de Bayeux, les deux abbatiales et le château de Caen, ...) n'attirent pas seulement un tourisme national ou international, ils ont également révélé la fidélité d'un public familial départemental en quête d'identité patrimoniale et d'authenticité culturelle.

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public

Notre communauté

Nos supporters

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Les Cavaliers d'Hérouville
Les Cavaliers d'Hérouville
Association Groupement Régional des Associations de Protection de l'Environnement
Groupement Régional des Associations de Protection de l'Environnement
Association EMR LABEL
EMR LABEL
Association Mandarine
Mandarine
;