L'Archipel du Vivant

Environnement

L'Archipel du Vivant est une ONG qui vise à développer la résilience locale et faciliter la coopération entre les initiatives alternatives afin de faire émerger une nouvelle société qui prend soin du vivant, sans aucun rapport de domination et réellement démocratique.

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

L'Archipel du Vivant est une ONG qui vise à développer la résilience locale et faciliter la coopération entre les initiatives alternatives afin de faire émerger une nouvelle société qui prend soin du vivant, sans aucun rapport de domination et réellement démocratique.

 

Notre vision

Un monde écologiquement soutenable qui prend soin du vivant, sans rapport de domination et privilégiant la coopération, dans lequel les besoins essentiels des êtres vivants – humains et non humains – sont respectés.

Dans l’état actuel de nos réflexions et connaissances, nous considérons comme meilleures pistes à suivre les inspirations suivantes :
biocentrisme, écoféminisme, biorégionalisme, permaculture, anarchisme et communalisme (municipalisme libertaire et confédéralisme démocratique), décroissance (technocritique, sobriété, lowtech), écologisme décolonial, buen vivir, communs et convivialisme.
 

Notre mission

Développer la résilience locale et faciliter la coopération entre les initiatives alternatives pour faire émerger une nouvelle société prenant soin du Vivant, libérée de tout rapport de domination et réellement démocratique.
 

Nos 3 ambitions – les 3 étapes du projet

1. PARTAGE
Site web ressources
Re´unir sur un site web toutes les informations utiles pour servir de boussole afin d’identifier, appre´hender et relever toutes et tous ensemble les immenses de´fis de notre e´poque : se former aux compe´tences cle´s du XXIe`me sie`cle (permaculture, art de vie sauvage, low-tech, gouvernance, communication bienveillante, e´ducation alternative…), comprendre les enjeux, de´couvrir les initiatives alternatives les plus inspirantes dans les territoires, changer de vie, basculer, se de´brancher du syste`me, etc.

2. RÉSILIENCE
Recherche, design et accompagnement des territoires a` l’anticipation des risques syste´miques
Organiser les conditions de la résilience systémique (hydrique, alimentaire, énergétique, sanitaire, sécuritaire, économique et financière) à l’échelle locale (celle de la biorégion) entre les acteurs alternatifs déjà présents* afin de constituer des “archipels“ territoriaux. C’est uniquement en articulant leur interdépendance et en les mettant en réseau qu’une véritable résilience est possible.

3. ÉMANCIPATION
Mise en place de piliers sociétaux alternatifs
Créer une société nouvelle, confédération de microsociétés biorégionales autogérées, sur le principe du municipalisme libertaire et du confédéralisme démocratique.

 

« L’utopie n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé. » Théodore Monod.

 

 

* : Écovillages, Écolieux, Tiers-lieux, Fermes bio, AMAP, Recycleries et Ressourceries, Coopératives, Écoles alternatives, Cafés associatifs, Accorderies, Monnaies locales, SEL, Assemblées citoyennes, ZAD, MDP et MER, Herboristes, Chamans, etc…