La billetterie en ligne est fermée ! Pour plus d'informations, rapprochez-vous de l'association organisatrice.

Voir la page

Murder "Gros gourdins et chapeaux mous"

par L'Arene de l'Oubli

Le 27 octobre 2018

Murder "Gros gourdins et chapeaux mous" - L'Arene de l'Oubli

Murder organisée par l'association l'Arène de l'Oubli et hébergée par les Maguin

Pont-sur-Rivière est un petit village situé dans les plaines de l'est du duché de Fer.
Il est peuplé de braves travailleurs de la terre et cultivateurs de légumes possédant le bon sens de ceux qui savent reconnaître l'essentiel.
Évidemment, la vie est un peu rude parfois, d'autant qu'ils ne possèdent ni leurs champs ni même leurs maisons.
Mais les courants d'air pur et glacé qui traversent les masures vivifient le sang et donnent à chacun le teint rose des bien-portants.
À moins que ce ne soit l'alcool...

Pont-sur-Rivière a connu des changements majeurs dans l'année qui vient de s'écouler.
Tout d'abord, le village a changé de nom. Il s'appelait encore Gué-sur-rivière il y quelques mois.
Un pont a en effet été construit sur la rivière et est la propriété du Grand André, figure respectée du village pour ce qu'il gueule souvent le plus fort. Cette nouveauté a entraîné un changement de nom immédiat afin de faire savoir aux habitants des villages alentours que Gué-sur-Rivière prospérait plus qu'eux.

L'autre changement a eu lieu il y a deux mois.
Le village a un nouveau maire.
Dans les faits, ça ne change rien mais l'ancien maire était maire depuis aussi longtemps qu'on s'en souvienne, alors ça a fait causer au village.
Il a même fallu inventer un système pour choisir entre les deux candidats.
Car c'était la première fois qu'il y en avait deux.
Après une longue soirée de réflexion à la taverne, les deux hommes encore debout à 3 heures du matin décidèrent que le mieux, c'était de mettre un panier de carottes et un panier de navets devant l'étable d'Alphonse Picodon et que celui qui voulait voter n'avait qu'à prendre soit une carotte soit un navet, entrer dans l'étable, jeter le légume de son choix dans un panier et donner l'autre aux chèvres.
Ainsi fut fait et, lorsque le contenu de panier fut vérifié, il y fut trouvé une quasi-totalité de carottes.
Et les carottes, c'était Cécil.
C'est comme ça qu'il a été élu et que l'ancien maire a fait une attaque trois jours plus tard.

Et puis il y a des choses immuables.
La haine pour le village d'à côté, par exemple.
Ça fait bien longtemps qu'on ne se parle plus entre Pont-sur-Rivière et Rivière-sans-Pont.
Les anciens disent souvent : « C'est à cause qu'un jour l'père d'l'un a pas voulu marier son fils à la fille d'l'autre, pis y a c't'histoire d'vol pis de l'égorgement, aussi. J'y ai pas vu mais mon père, lui, il y savait bien, allez. »
Et depuis, pas de parlottes, pas d'échanges, on s'ignore. Parfois on se jette des pierres.
Une tradition de haine, ça s'respecte !

Quoiqu'il en soit, aujourd'hui est un jour particulier car ce soir, sur l'appel du Grand André, des habitants du village vont se réunir pour créer une Confédération paysanne.
C'est pour chacun la possibilité de gagner plus d'argent, assez même pour acheter des choses jusqu'alors inaccessibles, comme un édredon pour remplacer la paille ou même, même, une bouteille d'alcool de Délici.
Cette occasion ne se présentera peut-être qu'une fois dans la vie du village car seuls les propriétaires peuvent, une fois l'an, déposer de telles requêtes auprès du seigneur de leurs contrées.
Et pour la première fois dans l'histoire de Pont-sur-Rivière, un homme possède un bien en bonne et due forme... le Grand André possède son pont.

La réunion se déroulera ce soir à la taverne.
Demain, le Grand André est attendu au château dès le matin et alors, tout commencera...

Chez les Maguin à

Hameau de Montager
43130 Saint-André-de-Chalencon

Une question ?
Contactez l'association :

Votre contact Marion Colombier

Email

Signaler la page