cirque éducatif et social en Ardèche

par L'Art d'En Faire

Faire un don

cirque éducatif et social en Ardèche

par L'Art d'En Faire

Faire un don

Cirque éducatif et social - soutien pour l'équipement du chapiteau

Présentation du projet

Le cirque, un outil éducatif

Le cirque est un outil éducatif d'une très grande richesse de par :
- la diversité des disciplines (aériens, équilibre, jonglerie et acrobatie) qui sont autant de domaines à explorer pour le corps (force, équilibre, souplesse, adresse, maîtrise du corps et du mouvement) et pour l'esprit (ténacité, maîtrise du danger, confiance en soi)
- l'association permanente du travail technique avec l'expression et la créativité qui permet de donner un sens à cette pratique (valorisation de soi, travail collectif, démarche créative, engagement).

Par ailleurs, il permet de développer des compétences d'éducation non-formelle, parmi lesquelles :

- La rigueur, la persévérance et les capacités de concentration : maîtrise des risques et des dangers, exigences liées aux disciplines circassiennes (jonglerie, équilibres, etc.) ainsi que lors de la participation à un spectacle.

- La confiance en soi : la mise en valeur dans le cadre d'une démarche artistique, la maîtrise des dangers liés aux disciplines (aériens, équilibres, techniques acrobatiques), mieux se connaître et mieux connaître les autres.

- La coopération et le vivre ensemble : savoir collaborer à tous les niveaux de la construction d'un projet collectif, compétences induites par les disciplines (portés acrobatiques, trapèze volant, etc.).

Nous nous sommes attachés à :

- La nécessité de rendre notre pratique accessible au plus grand nombre et en particulier aux publics ayant des difficultés d’accès aux pratiques culturelles.
- La nécessité, imposée par l’évolution de notre société où le vivre ensemble apparaît de plus en plus problématique, de permettre une ouverture sur le monde et sur les différentes cultures.

Notre nouveau projet

Après 10 ans d'implication dans le paysage éducatif et culturel local, aux côtés de multiples partenaires et de publics en situation de handicaps, nous optons pour un nouveau fonctionnement, avec un chapiteau récemment acquis.

Ainsi, cette année 2018 est pour nous celle de la transition et de la réorganisation, avec comme axe fort ce projet de chapiteau pour être au plus proche des territoires et leurs besoins et pour développer encore davantage les partenariats qui permettront de faire fonctionner ensemble les ressources nombreuses que compte notre département.

Une nouvelle implantation sur le territoire, avec, outre un pôle fixe au Vesseaux Mère (bureau administratif et local technique dans un tiers-lieu avec d'autres acteurs locaux qui seront autant de ressources pour de futures collaborations et une mutualisation de moyens) , nos activités auprès du public seront menées avec le chapiteau, qui constituera la partie mobile et opérationnelle de notre projet.

Notre volonté de nous installer sur des périodes de 2 à 3 mois environ sur chaque territoire nous permettra de travailler avec plusieurs partenaires, et de mettre en place une démarche de découverte de la pratique et de création, avec en fin de période des temps de restitution, qui seront l'occasion d'inviter certains publics n'ayant pu participer (personnes âgées, etc.).
Nous proposons également des ateliers de découverte (voire approfondissement) de trapèze volant, grâce à notre mini-volant, installé à chaque fois à côté du chapiteau.


Publics et partenaires concernés

Nos actions concernent tous les publics de chaque territoire avec, autant que possible, la mise en place de partenariats avec des structures locales qui se positionnent « en relais » auprès de ces habitants. Ainsi, nous envisageons de travailler avec :

  • la petite enfance : lieu de motricité pour assistantes maternelles via le RAM, centres de loisirs
  • l'enfance : projets avec les écoles, les centres de loisirs, ADSEA (aide à l'enfance)

  • les jeunes : établissements scolaires, services jeunesse, Mission locale, ADSEA (prévention spécialisée), structures spécialisées (dans le champ du handicap : ITEP, IME , ESAT), étudiants (moniteurs éducateurs, service à la personne, animateurs socioculturels), foyers de jeunes travailleurs, AMESUD

  • les adultes : structures d'insertion, centres sociaux (secteurs familles)

  • les personnes âgées : maisons de retraite, EHPAD

Nous travaillons et travaillerons avec de nombreux partenaires locaux, que ce soit pour la construction de projets, une mise à disposition de matériel, une mutualisation... En voici une liste non exhaustive : La Cascade (Pôle National des Arts du Cirque, en Ardèche), l'Entière Cie (théâtre), Théâtre en cours (handicap et spectacle vivant),  Cie des Accords de Mât (partenariat technique et pédagogique), Info RC, le Vesseaux-Mère, Mont'a la Feira / Maison de Vallée, Zangao, FOL07, Solsikke, Sam'Sap, Familles Rurales...

Cette liste présente une partie des partenaires avec lesquels nous avons déjà collaboré. Notre démarche est d'être ouvert à tout autre partenaire qui sera susceptible de contribuer au projet.

Outre les partenaires précités, nous nous appuierons sur des réseaux :

  • FFEC (Fédération Française des Ecoles de Cirque) : soutien pédagogique
  • CARAVAN : pour la formation en cirque social (mutualisation d'expériences internationales), mobilité internationale (Service Volontaire Européen, échanges de jeunes)
  • le réseau départemental des pratiques cirque amateurs en Ardèche : formation et accompagnement des projets autour du cirque
  • le réseau handicap/spectacle vivant 07 : formation et accompagnement des projets dans le domaine du handicap

Dimension et dynamique territoriale

Dans un premier temps, le projet se développera sur les territoires du Sud Ardèche avec des phases d'expérimentation/évaluation car c'est un dispositif conséquent, tant par l'important travail de partenariat qu'il implique que par son aspect technique avec l'installation du chapiteau et des contraintes qui y sont liées.

Dans un second temps, le dispositif s'étendra, l'idée étant, dans le cas où il sera vérifié que cette initiative répond de manière pertinente à un besoin du territoire, de le transposer avec des acteurs plus proches des territoires concernés. Dans cette phase, un accompagnement sera envisagé avec les structures ressources. Notre rôle pourra être de participer sur une partie des projets ou d'accompagner un acteur du territoire pour qu'il puisse porter le dispositif sur les plans techniques et méthodologiques.

La dimension du projet est

- avant tout locale pour les publics bénéficiaires du projet,

- régionale ou même nationale pour certains artistes partenaires (que ce soit avec la Cascade ou Format),

- internationale dans le cadre de rencontres interculturelles avec des partenaires étrangers du réseau Caravan.

Les territoires visés pour chaque période seront les communautés de communes, ce qui permettra un maillage du territoire du sud Ardèche au fur et à mesure, à la rencontre des publics les plus «éloignés».

A travers ce projet, nous proposons une approche différente de la culture : celle-ci ne devant pas fonctionner seulement de manière descendante, avec d'un côté les artistes et de l'autre les publics, mais surtout ascendante, avec des projets qui émanent des besoins et envies des habitants, relayés en cela par les élus et les acteurs locaux. L'objectif est de co-construire des projets de territoires avec l'ambition de créer des dynamiques qui perdureront au-delà de la présence du dispositif.

Pérennité et reproductibilité

Cet investissement de chapiteau et de l'équipement / matériel qui va avec vise un projet pérenne dans le temps, reproductible dans ses grandes lignes sur chaque territoire, mais à chaque fois différent car en réponse aux besoins et demandes spécifiques de chaque territoire. Et les artistes associés seront différents sur chaque territoire, dans des champs artistiques variés autour du « nouveau cirque », ce qui permettra un renouvellement permanent des actions,

La pérennité des actions est recherchée aussi par l'accompagnement et la formation des professionnels ou futurs professionnels, afin de leur donner des outils pour poursuivre ensuite de manière autonome certaines actions. En outre, l'Art d'En Faire joue aussi un rôle de ressource au niveau des arts du cirque en louant des malles pédagogiques, constituées selon les besoins, à un tarif très abordable pour les structures (actuellement 1€/ jour).


Origine du projet

L'Ardèche est un département caractérisé par une inégalité d'accès aux pratiques culturelles, selon les territoires et selon les populations. Cela contribue, pour certains territoires, à accentuer les phénomènes de désertification ou tout au moins à réduire leur attractivité.

Parmi les principaux freins à la mise en place d'actions culturelles, il y a l'absence de lieux de pratiques et la présence inégale d'acteurs socioculturels.

Par ailleurs, dans le cadre des actions menées sur le territoire depuis plus de dix ans, nous avons répondu aux demandes de nombreuses structures et identifié les besoins récurrents :

- manque d'offres de pratiques adaptées aux personnes en situation de handicap 

- manque de ressources (matérielles, éducatives et artistiques) pour aider au développement d'événements locaux

- discontinuité des offres de ressources éducatives sur les territoires ruraux difficiles d'accès (révélé lors de la mise en place des actions périscolaires et lors du partenariat avec Familles Rurales)

Un besoin apparaît également de manière de plus en plus récurrente : en direction des jeunes ayant quitté le système scolaire avec peu de formation et précarisés, ainsi que les jeunes en situation de handicap. Plusieurs partenaires travaillant avec ces publics font appel à notre association de manière régulière, mais dans des conditions pratiques et organisationnelles peu adaptées à nos besoins pour intervenir dans de bonnes conditions.

A quoi servira l'argent collecté ?

Nous ne voulons pas que le prix de nos interventions soit un frein à la fréquentation de notre action éducative. Nous souhaitons rester accessibles tant pour les structures que pour les individuels.

Le développement du pôle handicirque de l'Art d'en Faire, par exemple, répond à une forte demande et nécessite du matériel adapté ainsi qu'une installation adéquate. De la même façon, accueillir des groupes de jeunes, des groupes scolaires, recevoir des artistes en résidence ou proposer des formations implique d'avoir du matériel en quantité suffisante et régulièrement renouvelé (pour des questions de sécurité) à notre disposition.

L'argent récolté nous permettra d'équiper le chapiteau, récemment acquis, avec des équipements techniques et pédagogiques :

- morceaux de toile de chapiteau pour réparations (on a acquis un chapiteau à un prix correct, mais il nécessite quelques investissements)
- parquet (nous "échangeons" pour l'instant contre du temps de travail le parquet d'une structure partenaire, mais cela ne sera plus possible à court terme au niveau des calendriers respectifs
- gradins : nous utilisions jusqu'ici nos gradins "faits maison", mais les commissions de sécurité exigent du matériel homologué, nous sommes contrains d'investir (en outre, le nôtre est trop petit)
- matériel technique de cirque, ainsi que matériel spécifique pour la pratique du cirque de personnes en situation de handicap (onéreux car spécifique, conçu sur mesure par des ferronniers spécialisés)
- lumières : nous empruntons jusqu'à maintenant à des associations locales (merci!!), mais cela ne sera plus possible à court terme au niveau des calendriers respectifs
- attelage remorque sur notre Iveco, qui est très onéreux, nous avons un devis mais pas les moyens pour l'instant...

Ainsi, l'argent récolté nous permettra d'être autonomes au niveau du matériel, et de ne plus dépendre des multiples emprunts et locations qui pèsent autant sur le budget que sur l'énergie déployée par l'équipe. Nous serons ainsi en mesure de mettre à disposition des partenaires un lieu de qualité adapté à de multiples pratiques "périphériques" et complémentaires aux arts du cirque. Nous n'avons pas du tout comme intention de louer le chapiteau à n'importe quel interlocuteur et rentabiliser au mieux, mais de le partager dans le cadre de projets qui porteraient les mêmes valeurs que les nôtres.

Pour être plus précis, voici quelques étapes :
- nous avons démarré ce projet de manière expérimentale en juillet 2018 à Burzet (retours très positifs de la mairie et des habitants)
- nous sommes en activité à Aubenas du 1er octobre au 1er décembre 2018 (projet Passerelle cirque)
- nous avons prévu de nous implanter à Lablachère au printemps 2019 (détails non encore finalisés, démarches en cours)
- puis de nouveau à Burzet en juin-juillet 2019 (accord officiel de la mairie, avec pour 2019 un projet plus ambitieux et mieux anticipé au niveau du territoire).

chapiteau à Aubenas - octobre 2018

Notre équipe

Nous sommes une équipe composée d'un noyau dur (qui représente moins de 2,5 ETP en 2017) :
 
- Chevallaz Sébastien : Direction, formations, encadrement activités

- Vincent Isabelle : coordinatrice du projet handicirque, encadrement, communication

- Cholme Marie : coordinatrice des projets Jeunesse, encadrement (elle prend un aller simple pour l'Afrique en novembre 2018, mais sera la bienvenue à son retour!)

- Nabile Karima : encadrement, référente projets à caractère social

- Léger Nora : encadrement, référente projets scolaires

- Régnier Olivier : suivi administratif, référent mobilité internationale

Nous accueillons dans l'équipe quelques intervenants ponctuellement, sur des projets spécifiques, et surtout nous nous appuyons pour notre projet Chap'en Ardèche sur des bénévoles indispensables et formidables, un grand merci à eux!!!

équipe de (super) bénévoles lors du démontage à Burzet, juillet 2018




Donner 5 euros

petit soutien

nos remerciemements

Donner 10 euros

niveau 1

badge de l'association (fait maison) ou autocollant

Donner 20 euros

niveau 2

t-shirt (de récup en friperie avec sérigraphie maison)

Donner 50 euros

niveau 3

participation à une séance arts du cirque ou trapèze volant

Donner 80 euros

niveau 4

contreparties 1, 2 et 3, + un bisou!!

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
R
Renaud Pradon
12/11/2018
E
Elise MATHIEU
06/11/2018
M
Marie Laure Alliot Lugaz
31/10/2018
Signaler la page