50 chats en situation précaire

par L'école du Chat d'Ollioules

Faire un don

50 chats en situation précaire

par L'école du Chat d'Ollioules

Faire un don
50 chats en situation précaire - L'école du Chat d'Ollioules

Aide pour la stérilisation d'une cinquantaine de chats

Le 29/01/2017

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus chez un monsieur suite à un signalement de nombreux chats.

Nous avons fait la connaissance d’un homme dans une situation très précaire et très seul (aucune famille) qui ne vit que pour ses chats. Il ne touche que 400€ par mois et achète en priorité la nourriture pour ses félins, ils sont comme ses enfants.

Le problème : le nombre de chats.

En effet, pendant des années sa mère avait une solution bien connue pour éviter la prolifération… la noyade des nouveaux nés.

 A son décès en 2014, le monsieur n’a pas eu la force de noyer les portées et les chats se sont reproduits…… 3 ans après ce n’est plus 2 chats sur son terrain mais une cinquantaine de chats NON STÉRILISÉS (bonjour la consanguinité), certains se sont greffés à ce cheptel.  Les chats ont développé des coryza, des allergies aux puces, du nanisme….. 

Nous avons proposé d’en récupérer une partie mais le monsieur y est fortement attaché, ce sont ses seuls amis, compagnons et il pense vraiment qu’ils sont heureux avec lui, ils ont tous un nom.

Faute de moyens il leur donne des pâtes mélangées à quelques boîtes… Les céréales ne comblant pas l’appétit d’un chat ils se sont jetés sur les croquettes que nous avons porté mais nous ne pouvons nier qu’ils ne sont pas maigres du tout, il fait ce qu’il peut pour leur donner le meilleur à hauteur de ses moyens.

Ce monsieur ne veut recevoir aucune aide pour LUI mais uniquement de l’aide pour ses CHATS.

Il y a une trentaine de femelles à stériliser en priorité ce qui chiffre à 1800€ chez nos vétérinaires partenaires. 

En plus une vingtaine de mâles qui ne seront faits qu’une fois les femelles stérilisées soit 700€.

Certains chats auront certainement besoin d’une énucléation ( oeil à enlever ) une centaine d'euros.

Pour les pipettes anti puce c’est environ 10€ l’unité soit 500€ à prévoir en plus de tout cela….

C’est énorme et nous ne pourrons pas faire de miracles… 

Nous avons besoin de VOUS, nous avons besoin de dons pour stériliser ces chats. Nous ne pourrons pas faire d’avance et ne stériliserons que lorsque les dons récoltés le permettront ( pour rappel nous avons toujours une cagnotte en attente d’être atteinte pour Shirin opérée suite à un accident et Replay paralysé).

Les chattes sont déjà en chaleur ce qui nous laisse très peu de temps pour agir, c’est une URGENCE.

Nous sommes ouverts à l’aide d’autres associations.

Nous recherchons également des dons de croquettes et boites de toutes marques ainsi que de dons de pipettes anti puces au moins ( puces et vers seraient l’idéal )….

Nous faisons face ici à une grande misère féline et humaine et seule une chaîne de solidarité pourra permettre de stopper cette prolifération et apporter plus de confort aussi bien aux chats qu’à l’humain qui s’en occupe.

Nous vous tiendrons informés du nombre de chats attrapés et stérilisés.


Nous acceptons également les dons par chèque à l'ordre de l'école du Chat ( adresse donnée en MP pour les envois, nous préférons tout réunir chez la bénévole qui est allée sur place afin de tenir facilement les comptes ). Vous pouvez demander un reçu fiscal à partir de 20€ de don en joignant une enveloppe timbrée et votre adresse complète.
 
Nous vous invitons à partager massivement
 

Merci

 

Donner 1 euros

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
N
Norbert CEZANA - 75,00 €
31/05/2018
Aidez ces pauvres chats et ce refuge.Merci à tous
A
Annie PELE
10/05/2018
A
Andrée RAYNAUD
01/03/2018
Signaler la page