LE RECYCLAGE DES COEURS

par L'envers de l'art

Cette collecte est terminée.

LE RECYCLAGE DES COEURS

par L'envers de l'art

Cette collecte est terminée.

LE RECYCLAGE DES COEURS - L'envers de l'art

SOUTENEZ NOTRE PIECE JEUNE PUBLIC A VISEE SOCIALE ET EDUCATIVE, UNE CREATION DYNAMIQUE, DROLE ET TOUCHANTE!

Présentation du projet

Notre compagnie L'Envers de l'Art a écrit une pièce de théâtre jeune public s'intitulant "Le recyclage des coeurs". Cette pièce est à la fois pétillante, drôle, touchante et profonde. Sans jugement ni critique, elle traite de la question de la séparation d'un couple et ses répercussions sur un enfant. Elle transmet également un message éducatif autour des notions de tri et de recyclage des déchets.


Les auteurs ont mis en avant, dans l'écriture, le point de vue d'un enfant sur les relations humaines. Petits et grands pourront aborder des sujets importants tout en se divertissant.

La création de ce spectacle répond à l’envie :

 

· de transmettre le message éducatif du tri et du recyclage par le biais de la voie artistique,

· d’appliquer aux relations humaines, la notion de tri et de recyclage,

· d’aborder et de réfléchir à la place des enfants dans une séparation ou un divorce,

· de mettre en lumière le ressenti des enfants dépendants affectivement des décisions des adultes,

· de s’interroger sur la notion de lien social et familial.

 

Nous souhaiterions pouvoir jouer notre création dans les théâtres parisiens et d'Ile de France et également la proposer au sein des écoles, des foyers éducatifs, des centres de médiation parentales, des associations de prévention, des associations de quartiers et dans toutes structures éducatives et sociales.

 

Nous souhaiterions proposer deux formules à ces structures, à savoir  : une présentation simple de la pièce ou une présentation de la pièce suivie  d’un ou plusieurs ateliers théâtre avec le public ayant pour socle les notions abordées dans le spectacle (un travail autour du recyclage, du tri et du lien entre les hommes). Nous allons tenter de venir réveiller chez les enfants une créativité, venir stimuler un jugement critique sur la question du développement durable. Cela va dans le sens de l’objectif de la fiche 14 “Le parcours d’éducation artistique et culturel” du socle commun de l’éducation national, à savoir favoriser « le développement de la créativité, de la sensibilité, l’engagement et l’implication personnelle, le plaisir à travailler ensemble ». Nous pensons que cette méthode peut les aider par la suite à avoir un avis critique et une implication sur d’autres sujets.



 


Origine du projet

 

L’année 2015 a été marquée par la mise en place de la COP21. Cet événement a amené plein de débats autour de la notion de développement durable. Notre compagnie est très sensible à la question de l’environnement c’est pourquoi elle s’est alors penchée sur ce sujet.

Nous sommes partis d’une définition très simple du développement durable à savoir : Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Le développement durable vient poser la question de ce qui est important de sauvegarder pour que l’humanité puisse se perpétrer et que la planète soit sauvegardée. Nous avons alors compris que la notion de développement durable ne s’arrête pas à la notion d’environnement mais qu’elle recouvrait toutes les sphères de la vie des hommes (sociales, économiques et environnementales). 

 

Nous nous sommes alors demandés si les notions de tri et de recyclage utilisées dans l’environnement pourraient s’appliquer à l’homme dans le cadre de sa sphère affective.  De nombreuses questions ont alors émergées  :

 

Comment pérenniser un lien qui nous fait du bien ? Comment se dépêtrer d’un lien qui nous fait souffrir ? Comment faire le tri dans ses relations ? Comment transformer/ recycler certains de nos liens ?

 

Ce projet rejoint l’objectif fixé dans la fiche 42 “L’éducation au développement durable à l’heure de la COP21” du socle commun de l’éducation nationale à savoir: « Donner les moyens aux élèves d’apprendre à respecter leur environnement, c’est leur apprendre à se respecter eux-mêmes et à respecter les autres.  C’est faire vivre de manière concrète les valeurs de la république».

 

Notre compagnie est intervenue plusieurs années au sein d’une école primaire dans le cadre d’ateliers de théâtre social à visée éducative en zone d’éducation prioritaire. Elle intervient également depuis de nombreuses années au sein de la Fondation des Apprentis d’Auteuil pour les enfants et adolescents des établissements scolaires. De plus, une des intervenantes a travaillé plus de dix ans auprès du Juge des Enfants dans le cadre de Mesures d’Aide Educative en Milieu Ouvert. Ces nombreuses expériences nous ont permis de travailler avec des familles et des enfants connaissant de nombreuses difficultés, notamment des séparations douloureuses où l’enfant peut-être l’enjeu du conflit, ou l’enfant peut se retrouver dans la position infernale d’avoir à choisir entre ses deux parents ou encore il peut-être privé du lien à l’un de ses parents.

Il nous a paru intéressant d’aborder ces problématiques avec l’écriture de ce spectacle jeune public.

 

A quoi servira l'argent collecté ?

 

L'argent récolté va nous servir pour la création du spectacle: création du décors, des costumes et frais de communication




Notre compagnie a fait le choix d’utiliser pour cette création uniquement des matières naturelles et/ou recyclables.


- Les costumes seront fabriqués avec du liège, du coton, du carton, du plastique, du sable, de la toile de jute et du papier journal.

 

- Les décors seront fabriqués avec des éléments de récupération. Nous avons établis des partenariats avec des centres de tri et de recyclage qui soutiennent notre projet par le prêt d’éléments recyclés, notamment une poubelle de tri.

 

- La communication du spectacle respectera également les valeurs soutenues par notre création. Les flyers et les affiches seront imprimés sur du papier recyclé.

 

 Notre équipe

 

Notre équipe comprend deux auteures/comédiennes, Gwenaëlle LE PEUC'H et Lauriane LACAZE, un comédien, Birama Deme, un metteur en scène, Estelle Kitzis, un compositeur, Henri Barry, une costumière, Céline LANTEZ et une graphiste, Alexandra SIMON DE GONCOURT.

 

Cette pièce a été co-écrite par Lauriane LACAZE et Gwénaëlle LE PEUC’H. Celles-ci se sont connues en 2009 lors de leur Diplôme Universitaire d’Art-thérapie à l’université Paris DESCARTES.

 

                        

                 

 

Quatre ans après cette formation, elle fonde l’association “L’envers de l’art”. Elles interviennent dans plusieurs institutions sociales et éducatives où elles réalisent des ateliers d’art-thérapie en théâtre. Bien souvent, elles concluent leur intervention par un spectacle vivant écrit en fonction des personnes rencontrées dans l’institution. Ces deux auteurs conçoivent ainsi des personnages sur mesure de manière à aider les personnes à dépasser leurs entraves. Ainsi, quatre spectacles ont déjà vu le jour : “Bas les Maques”, “Un passé pas si simple”, “Interstell’art, Roméo + Juliette, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout…”.

La rencontre de ces deux auteurs n’est pas liée au hasard. Elles se rejoignent au travers de l’art-thérapie mais viennent de deux univers différents. Lauriane LACAZE est 

comédienne professionnelle et administratrice de structures artistiques et culturelles et Gwénaëlle LE PEUC’H est assistante sociale auprès du Juge des Enfants. Au fil de leur carrière, elles se sont spécialisées dans les domaines suivants : Art-thérapie,  Théâtre-forum, Théâtre d’improvisation, Écriture de pièces de théâtre et de contes. Cette pluralité d’intervention donne une valeur ajoutée à leurs créations.



                                                                               

Metteur en scène : Estelle KITZIS



Elle est comédienne et a été formée aux Ateliers du Sudden dirigés par Raymond Acquaviva. Elle a ensuite créé sa compagnie “Les Grues Maux” et a joué dans plusieurs spectacles, notamment dans “La demande en mariage” de Tcheckhov, mis en scène par Benoît Lavigne. Elle a également joué dans “la Rose tatouée” de Tenessee Williams mis en scène par Benoit Lavigne au théâtre de l’Atelier.

Elle a mis en scène la pièce jeune public “Les chats et la mouette”  d’après Luis Sepulveda et a déjà collaboré à plusieurs reprises avec Lauriane Lacaze.



Comédien : Birama DEME



Passionné par les arts de la scènes, Birama est un comédien de vingt-sept ans ayant pratiqué diverses formes d'expression. Le chant, le clown, le théâtre au sein de la Compagnie Kinescopage, et l'improvisation au sein de la troupe des Imprévus. C'est d'ailleurs grâce à cette dernière discipline que Birama a fait la connaissance de l'association L'Envers de l'Art et de son activité. Il a depuis participé à plusieurs de ses projets, dont des théâtres forums et des vidéos. Il participe au projet "Le recyclage des cœurs" en tant que comédien et incarnera plusieurs personnages de la pièce.

 

Compositeur: Henri BARRY

                                                                         

Henri Barry est un auteur-compositeur-interprète de Folk Blues francophone. Après avoir affiné sa plume aux  29e "Rencontres d'Astaffort" (Francis Cabrel), il a sorti deux albums qu'il a défendu sur scène pendant près de 5 ans. Il travaille actuellement sur son prochain album en collaboration avec le réalisateur-bassiste Hacen Djeghbal (Mano Solo). Ancien membre d'une troupe d'improvisation, il composa la musique de la pièce pour enfant "Les chats et la mouette" de la compagnie  “les 3 Echos”.

 

Costumière : Céline LANTEZ  

 

Diplômée de l’école supérieure des arts appliqués Duperré en stylisme de mode, Céline Lantez a aussi suivi des cours d’art dramatique pendant un an au Théâtre de l’Eponyme, puis quatre ans au Sudden Théâtre, actuel théâtre des Béliers Parisiens.

 

Depuis, elle réalise les costumes au cinéma comme au théâtre : Costumière pour les Fourberies de Scapin mis en scène par Roch-Antoine ALABALADEJO, couturière au sein de la troupe des enfoirés, sur le tournage de l’Immortel réalisé par Richard BERRY  et sur le tournage de The Silver Goat dirigé par Aaron BROOKNER…. Elle dessine et confectionne les costumes d’un spectacle pour enfants commandé par le Musée Picasso de Paris : Picasso Si Picasso La, mis en scène par Anne Jeanvoine et interprété par la chanteuse Noëmi Waysfeld et son groupe Blik. 

 

 

 

 

 

 

Donner 10 euros

un scoubidou à l'éffigie du Recyclage des coeurs

Donner 20 euros

Un marque page à l'éffigie du Recyclage des coeurs

Donner 30 euros

Une invitation pour le Recyclage des coeurs

Donner 50 euros

Un cd des musiques du Recyclage des coeurs

Donner 100 euros

Un cd des musiques du Recyclage des coeurs + une invitation à une représentation

Association L'envers de l'art

L'envers de l'art

Notre association, loi 1901, a pour vocation de promouvoir toutes activités culturelles, artistiques, sociales, citoyennes et thérapeutiques

pascal le perdu
31/07/2016
toute la petite famille a sa place. Nous sommes prêts pour voir ce spectacle. a bientôt sur scène.
Jean paul LE PEUCH
30/07/2016
------Nous vous souhaitons une pleine réussite de votre projet. Bisous
Rébecca Millan
30/07/2016
Très beau projet que l'on a hâte de voir sur scène