Oratorio Alan Seeger: Instrument du destin

by La Compagnie Extra

On 07 juin 2017, from 20h to 21h45

Pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, un oratorio franco-américain entre musique classique et jazz

Event is over! For more information, please contact the organizing association View the page
Il y a un peu plus d'un siècle, l'Amérique regardait, de loin, l'Europe s'enfoncer dans la Première Guerre mondiale. Les États-Unis finiront par y jouer un rôle décisif, mais un certain nombre de jeunes Américains n'attendent pas que leur pays rentre officiellement en guerre en avril 1917. Mûs par une admiration sans borne pour la culture française et les valeurs de liberté qu'elle promeut, une cinquantaine d'Américains se portent volontaires dès les premiers jours du conflit. Parmi eux, le poète Alan Seeger.

Né le 22 juin 1888 à New York et élevé dans une famille férue d'art et de musique, Alan Seeger fait ses études à Harvard, d'où il sort diplômé en 1910. Après deux ans dans le milieu artistique de Greenwich Village à New York, puis deux ans dans le milieu bohème des expatriés américains vivant à Paris, il s'engage dans la Légion étrangère en août 1914. Pour le jeune idéaliste de 26 ans, se battre pour la liberté et mourir au front est la plus haute destinée qu'un être humain puisse atteindre.

Au cours de ses deux ans de service en Champagne, dans l'Aisne, et en Alsace, il écrit ses plus beaux poèmes, ainsi que des lettres et un journal intime à la fois minutieusement détaillés et lucides sur les atrocités de la guerre, et passionnément exaltés quant aux idéaux qu'elle défend. Seeger est tué lors des premiers jours de la bataille de la Somme, le 4 juillet 1916, jour de la fête de l'indépendance américaine.

La destinée de Seeger tire un trait d'union politique et artistique entre l'Ancien et le Nouveau Monde. Dans cet esprit, Alan Seeger, instrument du destinrassemble des artistes français et américains dans un oratorio mêlant les deux traditions musicales emblématiques des deux mondes: l'opéra européen et le jazz américain. Conçu par la metteur en scène française Mirabelle Ordinaire, sur une musique du compositeur américain Patrick Zimmerli, l'oratorio s'appuie sur les poèmes, lettres, et extraits de journal du légionnaire Alan Seeger.

Le 4 juillet 1916, Seeger se rendit au rendez-vous qu'il avait pris dans le plus connu de ses poèmes, "J'ai rendez-vous avec la mort". En 2017, à l'occasion du centenaire de l'entrée dans la Grande Guerre des États-Unis, nous rendrons hommage à l'œuvre et au destin de cet artiste inspiré mais injustement oublié, de cet idéaliste chevronné qui sacrifia sa vie pour la liberté des générations à venir.


Avec le soutien de:

La Mission Centenaire

Le gouverneur militaire de Paris

L'ambassade des États-Unis d'Amérique de France

La Florence Gould Foundation

La Fondation des États-Unis

L'Église américaine de Paris

The American Library in Paris

The Mona Bismarck American Center

The United States World War I Centennial Commission

La SPEDIDAM - LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en

matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.

Share the event

Cathédrale Saint Louis des Invalides

129 Rue de Grenelle

75007 Paris

France

A question?
Contact the association:

100% secure payment platform

All banking information to process this payment is completely secure. Thanks to SSL encryption of your banking data, you are assured of the reliability of your transactions on HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS