Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de La Griffée pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

No Go Zone Magazine

par La Griffée

No Go Zone Magazine - La Griffée

Donner un ultime coup de pouce à un projet de média critique et pluridisciplinaire




No Go Zone, c'est quoi?

No Go Zone est né à Saint-Denis, où travaillent et/ou résident la plupart de ses contributeur·ice·s. No Go Zone ou NGZ est un magazine papier indépendant et pluridisciplinaire. Il est porté par des journalistes, des autrices, des illustratrices, des peintres et des photographes. À chaque numéro, nous croisons nos pratiques et nos points de vue pour décrire, raconter un quartier sur lequel nous choisissons de nous attarder quelques mois. Le premier exemplaire, prêt à être imprimé et pouvant être commandé, a pour objet le quartier Pleyel, bien connu (par les parisiens) pour sa station de métro sur la ligne 13.

https://www.facebook.com/NoGoZoneMag/

@nogozonemag

Pourquoi ce nom?

En 2015, la Fox News décide d'attribuer le qualificatif de ''No Go Zone" aux quartiers situés en région parisienne qu'elle estime être des zones de non droit. Nous nous sommes emparé·e·s de cette appellation car nous pensons avoir quelque chose à dire de ces "Zones" que nous avons souvent arpentées, que nous habitons et dont nous faisons partie, chacun·e à notre façon. Il y a l'idée de réinventer le journaliste localier et de croiser cette pratique à celle d'autrices, d'artistes et d'intellectuel·le·s.

Notre case départ est la Seine-Saint-Denis. Cela dit, nous nous réservons la possibilité de nous déplacer ailleurs. Notez que notre logo représente une boussole ou une rose des vents qui va de traviole, comme si nous étions en perpétuelle pérégrination. La thématique du déplacement et de la promenade d'observation est, de plus, relativement récurrente dans tous les articles du premier numéro.

Où ira mon argent ?

Le magazine No Go Zone est un nouveau projet de La Griffée, association dionysienne (de Saint-Denis) créée en 2018. Une des membres de La Griffée fait partie actuellement du comité éditorial de No Go Zone. 

Depuis l’automne 2019, nous avons investi beaucoup de temps et de l’argent pour aboutir à une maquette de 72 pages en couleur, avec deux portfolios photo et  prête à être imprimée. On peut ici en admirer des extraits choisis. En septembre 2020, soit pour la prochaine rentrée littéraire, nous voudrions en imprimer 300 exemplaires, ce qui correspond à une facture d’environ 1800 euros HT.

Aider à l’émergence d’un média indépendant et qualitatif

L’argent que nous souhaitons récolter correspond donc au montant de la prochaine facture à payer TTC. 

L’on peut aussi voir cela comme un investissement pour l’avenir. L’existence d’un magazine de qualité basé à Saint-Denis, et qui porte un regard critique sur ce territoire sans être redevable d’une institution ou d’un parti, est une nécessité démocratique.Il s’agit d’apporter un complément de point de vue sur des questions publiquement débattues, avec audace et fantaisie. Nous visons donc à publier un numéro par saison, afin de nous donner le temps d’aborder des sujets de fond tout en répondant à l’actualité.


Quelques articles du premier numéro : 


Le jour où ruisselleront les métropoles… n’est pas près d’arriver

Entretien avec Marion Tillous et Cécile Gintrac

par No Go Zone

Deux géographes engagées mettent en lumière les transformations à venir dans le quartier Pleyel, et leurs implications sur le cadre de vie des habitants actuels, et futurs. 


Le quartier À Mains nues : reportage sur une école d’ostéopathie

par Marie Willaime

Marie Willaime est allée se faire soigner à la clinique À Mains Nues. Elle profite de leur expertise pour ausculter de près la zone appelée Carrefour Pleyel. 


La fenêtre du 25 bd Ornano : récit d’ enfance 

par Stéphane Ouradou

Tranche de vie d’un ancien habitué des lieux.


Hêtreⓒ Humain

par Amélie Durand & Illustration de Vincent Croguennec 

Une entreprise qui pratique l’hybridation des êtres humains avec des arbres, des parents dépassés, des révolutionnaires du troisième type. Visions du futur.


Délivrance Makingson : pierre, feuille, ciseaux

par Nicolas Thoraval

Tailleur de pierre officiel des monuments parisiens, Délivrance peint et dessine dans son atelier du 6b. Parcours d’un combattant.


Ours


Alix Rampazzo : journaliste pour Les Nouvelles d'Auber, hebdomadaire de la ville d'Aubervilliers. En 2019, elle lance No Go Zone pour répondre à la frustration intellectuelle et sensible de devoir laisser inexprimées les réflexions critiques inspirées par les sujets traités sur la Seine Saint Denis. Grande confiance en l'exigence des lecteurs.

Houria Aomari : Passionnée par la culture et par les arts, c'est avec l'envie de faire connaître au plus grand nombre les talents du territoire dionysien qu'elle rejoint No Go Zone. 

Amélie Durand : auteure la nuit, tchatteuse le jour, Amélie utilise la littérature et l’humour pour traiter les thèmes de la rencontre, de la disparition, des images manquantes, du déplacement. Elle rencontre Alix et Marie au sein du Master de Création Littéraire de Paris 8 en 2015,  et flanque en 2019 un futur bling bling et écolo au quartier Pleyel pour le premier numéro de No Go Zone. Peint des chats dans sa chambre, héberge une araignée dans sa cuisine.

Coline Merlo : plume critique (théâtre, sémiotique plastique), rédactrice pour des revues culturelles du monde associatif (Cassandre/Horschamp, Archipels, Culture et démocratie), Coline vit à Saint-Denis, entre une coloc qui donne sur le canal et la Briche Foraine. En 2019, elle intègre un Master d’écriture à Marseille et participe activement au magazine No Go Zone. Guette l'occasion de se barrer à la campagne rejoindre les séparatistes autonomes. 

Délivrance Makingson : tailleur de pierre officiel des monuments parisiens, Délivrance est également peintre, illustrateur et très bon cuisinier. Habitué du 6b à Saint-Denis où se trouve son atelier officiel et habitant d’une péniche un peu plus loin sur le canal, Délivrance a fait émerger une galerie de personnages étonnants depuis les flots dionysiens, dont l’étonnant Nuage qui clôt ce numéro.

Frida Enciso : photographe et vidéaste arrivée à Saint-Denis depuis le Mexique, Frida fait des études d’art à Paris 8. Elle dit trouver un certain plaisir à capturer des objets banals, ceux qui sont toujours là. Pour ce premier numéro de No Go Zone, elle s’en prend directement à la tour Pleyel et en profite pour lui ajouter un horizon, comme un bord de mer. 

Jaky La Brune : peintre, peintre, et encore peintre, Jaky  grandit au milieu des toiles des pinceaux et des peintures et se voit bien vieillir en peignant. Ses thèmes de prédilection sont l’identité, mais aussi le sexe, la violence et la passion amoureuse. Alix découvre ses figures dansantes et déformées au sein d’une exposition dans une péniche, au milieu des années 2010.

Julien Rodriguez :  Locataire de la Vie Sauvage à l’Île-Saint-Denis où il dessine et volumise non loin de Yacine Gouaref, Julien observe le réel du point de vue de sa construction, de son architecture. Dans sa série Dessins de mémoire : la marche sensible, il retrace par le souvenir ses expériences de la visite d’un lieu. Pour No Go Zone, il rend compte de sa promenade autour de la Tour Pleyel.

Marie Willaime : Habitante d’une coloc à la frontière de Saint-Denis et Pierrefitte, Marie est performeuse, poète et chargée de coordination à l’Adada (une galerie à Saint-Denis). Elle rencontre Amélie et Alix au sein du Master de Création Littéraire de Paris 8 en 2015 et découvre en 2019 l'écriture journalistique comme expérience avec No Go Zone. Urbaine aux 3/4 temps, utopiste en Normandie le reste.

Michel Lascault : Star des professeurs d’arts plastiques au collège comme à la fac, Michel peint de mystérieux portraits, écrit des romans et compose des chansons de moins de deux minutes qu’il lui arrive d’illustrer par des vidéos. C’est l’inventeur officiel du running crabouillage (de l’anglais to run et du latin crabullum), qui consiste littéralement à peindre en courant, sans regarder sa feuille ou son instrument. Pour No Go Zone, Michel a crabouillé tout le quartier Pleyel, avec les applaudissements de plusieurs habitants. 

Michaël Sadoun, ou Mickey : journaliste pour Les Nouvelles d'Auber, hebdomadaire de la ville d'Aubervilliers, Mickey est aussi photographe et père de famille. Il grandit en Côte d’Ivoire et habite depuis plusieurs années un appartement du quinzième arrondissement qui a survécu à la hausse des loyers.  Au début des années 2014-2015, Mickey s’illustre dans le récit de ses déboires amoureux dans un blog intitulé “Chronique d'un trentenaire célibataire parisien. Juge avec malice, dénonce avec tendresse depuis lors. 

Nicolas Thoraval : Habitant d’une coloc à la frontière de Pierrefitte et de Saint-Denis, Nicolas étudie le cinéma à l’Université de Paris 8 et met ses connaissances en pratique dans des courts métrages à forte valeur ajoutée philosophique. Humaniste moderne, il s’intéresse à plein de trucs comme l’histoire, l’actualité et l’art dionysien. Buveur de maté convaincu et dessinateur à ses heures.

Olivier Rosenthal : paisible chamane veillant officiellement sur les habitants du centre de Saint-Denis, Olivier peint et dessine partout et tout le temps. Parfois il peut lui arriver de photographier. Son sujet de prédilection sont les dionysiens dans leur ensemble, qu’il grave au stylo et au pinceau en train de s’amuser, manifester jouer de la musique, dans un état de joie et de promiscuité exaltante. 

Stéphane Ouradou : dionysien de souche, photographe et médiathécaire à La Plaine St-Denis, Stéphane travaille aussi la photographie argentique. Il développe ses paysages sobres et cinématographiques dans l'enceinte de l'ancienne orfèvrerie Christofle, où il a son laboratoire et son studio. Stéphane suit de près l’éclosion de la nature en ville, et sait en révéler la présence dans des recoins insoupçonnés. Il entretient des relations familiales et personnelles avec le quartier Pleyel qu’il a capturé de multiples façon pour ce premier numéro. 

Vincent Croguennec : illustrateur, plasticien, partie prenante du collectif dionysien La Briche Foraine, Vincent flirte avec le Rajganawak (un chapiteau à Saint-Denis), vénère le Kroult (Monstre-esprit d'un cours d’eau à Saint-Denis) et collabore avec le journal CQFD. Ses scalpels et fusains le mènent sur des terrains variés : presse, spectacle vivant, documentaire, résidences, édition, expos. En automne 2019, il trouve le temps d’interpréter à sa façon la fiction d’Amélie Durand et l’analyse de Coline dans No Go Zone.



Hyacinthus (Yacine Gouaref à l’état civil) :
Yacine dessine et perfectionne son niveau de latin non loin de Julien Rodriguez, à La vie sauvage sur l'île Saint-Denis. Artiste-graveur et  illustrateur à la ville, on lui connaît cependant une carrière secrète d’explorateur temporel et spatial ; expérience dont il rend compte dans Les Cosmogoniales : un chant de Silène, récit en bande dessinée des origines du monde. En automne de cette même année, il adopte le rôle de cartographe, mêlant ainsi son goût pour l’Histoire et l’étymologie au dessin personnel d’un nouveau coin de l’univers : Pleyel.



Donner 20 euros

Coup de pouce

Le premier numéro du magazine

Donner 40 euros

Coup de coude

Une visite guidée du quartier Pleyel par Alix Rampazzo, directrice de publication du mag'

Donner 60 euros

Coup de genou

Un exemplaire dédicacé du premier numéro, accompagné d'une lettre d'amour mi humaine mi végétale, signée d'Amélie Durand.

Donner 150 euros

Coup de tête

Un dessin de presse original de Vincent Croguennec

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme La Griffée. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
L
Laura
11/08/2020
N
nadine
10/08/2020
M
Mathilde
06/08/2020

A propos de l'organisme

Création, recherche, formation et diffusion théâtrale. Édition du magazine "No Go Zone".

RNA : W931018177

Signaler la page