NOUS SOMMES QUELQUES-UNS...

par La Biche est d'Accord

Soutenir un projet de film documentaire de 52' sur une association de vignerons qui prônent l'entraide et la solidarité.


BRAVO ET MERCI
Nous avons atteint les 100 % et c'est grâce à vous.
Nous avons passer la barre des 2800 €, avec cette somme, nous bouclons notre budget de production du film.. Mille mercis et plus encore..

Nous pensons maintenant à sa diffusion, plus il sera vu, plus le message qu'il porte sera étendu.
L'inscription aux festivals (Escales documentaires de La Rochelle, Résistances à Foix, le FID de Marseille...) n'est pas toujours gratuite.
Nous avons donc encore besoin de vous...
N'hésitez pas à nous aider si vous ne l'avez pas encore fait.
Vos dons sont déductibles des impôts et Helloasso ne prend aucune commission, tout va au projet.
Merci de partager.

Présentation du projet

Nous présentons bien souvent les Pyrénées Orientales comme un département touristique de premier ordre, avec ses stations balnéaires, ses monuments historiques, ses montagnes ; Tout cela est très bien et rend notre territoire très attrayant…

Ceci dit, il existe dans l’arrière pays une bande de vignerons qui essaient d’apporter un sens à leur vie en redonnant un souffle au terroir. C’est ainsi que, mêlant savoir-faire et savoir-être, le travail de la terre se mute peu à peu en Agri-Culture, laissant ainsi paraître une certaine musicalité haute en couleurs dans la manière d’aborder le travail du sol et tout ce qui gravite autour…

Nous souhaitons faire un film documentaire sociétal, environnemental et à vocation pédagogique.  L’objectif étant de se plonger en temps réel au cœur de ces vies, par des portraits singuliers, des témoignages intimistes, relater les parcours atypiques, originaux, et inattendus des hommes et femmes qui composent « La Bande de Latour ».


Depuis 20 ans, ils ont décidé de changer de vie pour tenter une nouvelle aventure, « Faire du vin », à Latour de France dans les Pyrénées Orientales. Aujourd’hui, 18 vignerons composent « La Bande de Latour », une association de vignerons issus de régions, de milieux différents. 

Le film raconte leur histoire, leur choix de vie, des reconversions professionnelles et la solidarité qu’ils pratiquent, ciment de cette association. Ce film devient alors le paysage identitaire de ceux qui font parti de cette bande de copains vignerons nichée dans ce village des Pyrénées Orientales. 

 
Pour illustrer notre propos, nous avons choisi le village de Latour de France, au cœur du Pays de la Vallée de l’Agly et plus particulièrement, de focaliser l’attention de notre objectif sur « la Bande de Latour », une association locale composée de vignerons. 
 
Chaque année La bande de Latour organise autour du 13 novembre « Une fête des vignerons » dont le but est de faire découvrir les vins du terroir et d’ouvrir leurs portes, de parler intimement de leur vin. Chaque domaine invite un vigneron extérieur à « La Bande de Latour »  afin d’échanger leur expérience et faire découvrir leurs cuvées. Théâtre, musique, expositions donnant un côté festif à cet événement.


Le travail de la vigne croisera les différents points de vue, réflexions de personnes extérieures de «La Bande de Latour».
Notre caméra a été le témoin du travail des hommes et des femmes de ce terroir.
Nous avons suivi certains en déplacement dans des événements de dégustations sur Paris et lors d’un salon à Arles.


    Les coulisses de tournage en compagnie de Aline Hock et ses oies (Alex, Marguerite et Marine).


    


   EXTRAIT DU FILM (Les coulisses...)    


"Nous sommes quelques uns".

Le titre, d'où vient-il ? 
Une discussion autour du projet avec l'ami de Laurent, Ben, il lui cite une phrase de Raoul Vaneigem, écrivain, philosophe situationniste belge, la phrase est la suivante :
            

 " Nous voici quelques-uns épris du plaisir d'aimer sans réserve, assez passionnément pour offrir à l'amour le lit somptueux de la Révolution.."

Cette phrase est tirée du "Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations". de 1967.
Ce livre marque l'émergence, au sein d'un monde en déclin, d'une ère radicalement nouvelle.

Chacun peut faire sa Révolution, non violente, et avec intelligence.
Pour nous, "LA BANDE DE LATOUR", est un mouvement précurseur d'une agriculture "moderne", prenant en compte l'homme et son environnement.

     

      Lundi 29 janvier 2018 - Au delà de l'objectif atteint

       Grand merci pour nos nouveaux contributeurs, 97% s'affiche dans cet élan collectif.
       Ne baissons pas les bras, regardons plus loin que la ligne d'arrivée...
       L'argent collecté au-delà des 2 800 € prévu, nous permettra d'inscrire ce documentaire à des festivals 
       (la plupart  sont payants). 
      
        Cette démarche est essentielle pour faire connaître Nous sommes quelques-uns... En dehors du département.
       

       

       Vendredi 26 janvier 2018 - que de chemin parcouru....

          Nous vous remercions avec tout notre cœur, de votre participation , de votre engagement  personnel. 
          94 % s'affiche au compteur. 

          Allez, ne nous arrêtons pas si près du but. 
          Reprenons des forces, comme après ce repas improvisé chez Loïc Roure Domaine du possible.




       

        Mercredi 17 janvier  2018 - L'aventure continue

           La biche est d'accord s'associe à Florence Moëgling & Laurent Giacalone pour vous remercier de votre participation.

           Suite à la projection du court-métrage "La bande de Latour" vu par Pierre-Paul Giocanti, nous atteignons 76 % 

           de notre objectif.

           Vous trouverez ci dessous un extrait 



Des nouvelles du film...

           Nous travaillons sur la musique du film avec probablement des titres d'un compositeur local que nous allons intégrés au film.

           Une projection privée aura lieu dimanche 14 janvier à 17h30 à Planèzes, un court-métrage tiré du film "La Bande de Latour,

            vu par Pierre-Paul Giocanti".

Techniquement, le montage suit son cours avec Clémentine et Thomas Basty, de Force de l'Image.

L'appel à dons est toujours en vigueur et un grand merci à toutes celles et ceux qui ont déjà participé.

Nous avons atteints les 50 %, la moitié du chemin est parcourue, nous comptons sur vous pour poursuivre notre objectif.

Après l'effort, le réconfort. Les coulisses des vendanges sur la parcelle commune. Grand moment de partage, "Le casse-croûte"


   Nous souhaitons créer un support de diffusion (DVD) dont chaque acteur du film bénéficiera. Ce DVD pourrait être en vente dans des offices de tourisme, salons viticoles... Les vignerons pourront aussi le diffuser dans les salons auxquels       ils participent afin de promouvoir de manière originale leurs produits.


·        5 projections/débats publiques dans le département seront organisées dans différents lieux (Vallée de l’Agly en partenariat avec « Cinémaginaire », Théâtre « La Fabrica » à Ille sur Têt, les « 9 caves » à Banyuls, « Le théâtre de l’Etang » à Saint Estève, le Domaine « Le Riberach » à Bélesta), mais aussi au CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) de Rivesaltes afin de faire naître des vocations plus humanistes et respectueux de la nature au sein des vignerons en herbe…


·        De notre côté, la finalité du film est de le diffuser dans des festivals de films documentaires (Festival Oenovidéo, festival de Lussas en Ardèche…) et le proposer à des chaînes de télévision (France 3, Arte, TV5 Monde…).


Origine du projet


Florence et moi, nous nous sommes rencontrés alors que nous travaillions tout deux au sein de la compagnie Théâtre d'Art, elle comme chargée de production, moi comme comédien. Lors d’une assemblée générale de la compagnie, nous avons échangé sur le souhait de travailler ensemble sur un projet. Elle me parlait de son premier métier de sommelière, de son goût pour la photographie et la vidéo, je lui parlais des mes expériences dans l’humanitaire, l’environnement, le social…Très vite, l’idée d’un film documentaire fut une évidence.


"La Bande de Latour", pourquoi ?


Laurent connait Olivier Cros depuis plus de 15 ans, ils ont travaillé ensemble dans l’éducation à l’environnement. Son père était vigneron à côté de Bédarieux dans l’Hérault, Olivier a souvent hésité à le rejoindre pour reprendre l’exploitation mais n’a jamais franchi le premier pas, la crainte sans doute d’être enfermé dans une viticulture conventionnelle dont il ne partageait ni l’ambiance, ni l’esprit… Attaché au Pyrénées Orientales et plus particulièrement à Latour de France où il s’installe en 2012, il côtoie une bande de vignerons atypiques, plus proche de ses convictions et plus en accord avec sa manière d’être, c’est la Bande de Latour, il s’associe en 2015 avec Sylvain Respaut, un « apiqueron » (contraction d’apiculteur et de vigneron). Laurent a donc proposé à Florence de les rencontrer (Olivier et sa Bande…) et de leur proposer ce projet de film documentaire.


Dispositif du tournage






Nous avons accompagné ces vignerons sur plusieurs mois, d’avril 2016 à novembre 2017. 


Chez eux, pour des portraits intimistes, dans leurs caves, leurs vignes, lors de salon de vins natures à Arles, pendant une tournée de dégustations dans des bars à vins et restaurants à Paris. Nous les avons filmés lors des vendanges de la parcelle collective ("la Couillade") et enfin pendant les portes ouvertes des caves des vignerons de la Bande de Latour en novembre 2016. 


Notre caméra ne s’est pas seulement focalisé sur ces vignerons mais aussi sur des personnes extérieures à la Bande de Latour, il était important pour nous d’avoir des points de vue contradictoires, ainsi, nous avons recueilli les témoignages de Michel Guallar(Président de la chambre d’agriculture), de Mr. Michel Pigeon, (Maire du village), Mr Pierre Estève (président de la vallée de l'Agly)...mais aussi Morgan Van Der Host (un restaurateur caviste), Robert Rabasse dit "Rabassou" (un laboureur de vigne à cheval), Xavier Saint-Dizier (commercial imprimerie Faraill), Stéphanie Tahon (Délicart'S).


Ce film ne souhaite pas créer des oppositions. Il y a la viticulture conventionnelle qui a prouvé son efficacité et a participé à la renommée du terroir viticole local, et celle qui est l'objet de notre film, alternative, qui met en évidence une certaine évolution des mentalités...le souhait nécessaire de tendre vers plus de solidarité, plus de respect de l’environnement, vers plus d’humanité…


   Portraits


                                          ALINE HOCK - DOMAINE LES MATHOUANS

ALINE



                                         JEAN-LOUIS TRIBOULEY - DOMAINE TRIBOULEY



                                          DIDIER FABRESSE DOMAINE FABRESSE


                                          


                                           PIERRE-PAUL GIOCANTI - DOMAINE GIOCANTI



                                          
                                               JACQUES DE CHANCEL - DOMAINE DE L'AUSSEIL




                                           LOÏC ROURE - DOMAINE DU POSSIBLE



                                           RENAUD NICOLAS - DOMAINE LES MATHOUANS




                                           EDOUARD LAFFITTE - DOMAINE LE BOUT DU MONDE




                                           MANUEL GIOCANTI - DOMAINE GIOCANTI




                                           LAURENT MARQUIER - DOMAINE DE LA BALMIERE




                                           PATRICE DELTHIL - DOMAINE CALIMAS




                                           FREDERIC RIVATON - DOMAINE RIVATON




                                           SYLVAIN RESPAUT - LA CAVE APICOLE




                                           OLIVIER CROS - LA CAVE APICOLE




                                           FLORENT CHATEAU - DOMAINE DES DEUX CHATEAU (MARAÎCHER)




                                           CECILIA & CARMEN ETCHEVERRY - DOMAINE ETXE


                                                                   



                                           SYLVAIN LEJEUNE - DOMAINE DE SABBAT




                                           YANN BOUVIER - DOMAINE DE L'IMMORTELLE



                                                             

 

A quoi servira l'argent collecté ?

Depuis un an, nous avons mis toute notre énergie et notre temps au tournage du film pour qu’il prenne forme. A ce jour, nous avons reçu des subventions du Conseil Départemental des Pyrénées Orientales, de la Communauté de communes Agly-Fenouillèdes, du Crédit Agricole d’Estagel et la mairie de Latour de France. Afin de finaliser un dossier de financement européen (LEADER), nous avons besoin de 20% d’autofinancement et cette demande de financement participatif répondra à ce besoin.

Répartition des recettes


 





 Répartition des dépenses



Ce dernier camembert ne présente pas de poste « Réalisation », et pour cause, nous avons décidé de ne pas nous rémunérer afin que ce film ait toutes les chances de voir le jour.

Depuis plus d’un an, nous avons assuré personnellement toutes les dépenses liées à nos déplacements, à la création, à la réalisation, ainsi que les dépenses de matériels fongibles.

Votre aide précieuse nous permettra donc de concrétiser ce beau projet empreint d’humanisme et d’espoir.





Qui sommes-nous ?

                                                

Les auteurs réalisateurs 




FLORENCE MOËGLING







Sommelière de profession et caviste pendant plus de 15 ans, Florence Moëgling a choisi de suivre un autre chemin avec pour maître-mot « la Passion ».  

Autodidacte, elle devient photographe officielle d’une compagnie professionnelle de théâtre musical "Théâtre d'Art". Sa sensibilité, son coup d’œil, et sa capacité à capter l’inattendu, au-delà du paraître, l’emmènent sur les routes de France. 

Après une formation de technicien audiovisuel à L’Idem (66) et une expérience hors du commun au Fort d’Ivry (ministère de la Défense), son regard change. 
La caméra lui sert de stylo afin de mettre en lumière ces Hommes et ces Femmes de terrains. 

Après une traversée en pirogue pour rencontrer les enfants amérindiens en pleine Amazonie, son premier court-métrage "Les écoles du fleuve" entièrement réalisé seule, germe au fond d'elle une envie de continuer ce long chemin qu'est la réalisation. 

Reportages et documentaires deviennent une évidence. Éveiller les consciences par nos sens… 
L'écriture et La réalisation de ces films sont les clefs pour aller vers l'Autre...


LAURENT GIACALONE





Formation initiale en agriculture et viticulture, Laurent Giacalone a aiguisé sa curiosité par le voyage, il a travaillé notamment comme coordinateur de projets humanitaires en République Démocratique du Congo et en Haïti.

 Il a pris conscience à ce moment-là que la rencontre, l’échange sont des valeurs nécessaires à la compréhension du monde. Très investi dans le monde associatif depuis 20 ans, il a défendu à travers ses expériences l’idée d’un monde meilleur, un monde à échelle humaine. 

Son parcours s’oriente aujourd’hui autour d’une pédagogie de projets, dont le but est de sensibiliser le grand public, l’informer, l’émouvoir, à travers la production de films documentaires où L’homme et l’intérêt général priment sur toute considération économique.

Comédien professionnel, producteur, Laurent Giacalone se lance un nouveau défi : filmer au plus près les hommes, leurs passions, leurs vies tout simplement…

La Post-production

FORCE DE L'IMAGE PRODUCTION (Montage, étalonnage)


Clémentine & Thomas BASTY ont commencé leurs parcours par des circuits indépendants.

Tous deux diplômés dans des spécialisations différentes (Réalisation et Montage), leur vision de l’Art les rapproche très vite, et les amène à créer en commun. 

Après plusieurs années de travail dans l’Audiovisuel en Freelance, ils ne peuvent s’empêcher d’investir le milieu du Cinéma. L’Image est, pour eux, plus qu’une passion. Un film doit raconter une histoire. Leur cinéma, du Documentaire à la Fiction en passant par l’Animation raconte l’histoire humaine et pousse à la réflexion sur les sujets du respect et de la solidarité.


JULIEN LEBART (Mixage, mastering Son)


Originaire de perpignan, pianiste de Cali depuis le début de l'aventure, en 2002, avant la sortie du premier album, « l'amour parfait ».

Le son l'attire tout autant que la pratique de l'instrument: un ordinateur, un micro et une petite console formaient son premier "home studio" en 1995. Cette passion l'amène à monter un studio d'enregistrement pour Cali en 2007, le studio BCBA, avec Bruno Buzan, manager et partenaire de toujours du chanteur. Julien Lebart y occupe depuis sa création le rôle de régisseur technique et ingénieur du son.



Donner 5 euros

• NOM AU GÉNÉRIQUE

Pour vous remercier de votre participation, vous êtes inscris au générique de fin.

Donner 10 euros

• REMERCIEMENTS PERSONNALISÉS

Contribution précédente + un mail de remerciement

Donner 25 euros

• DVD DU FILM ET REMERCIEMENT PERSONNALISÉ

Contributions précédentes + envoi du DVD du film avec un mot de remerciement personnalisé

Donner 40 euros

• AVANT-PREMIÈRE DU FILM ET DVD

Contributions précédentes + invitation à une projection du film (pour deux personnes, hors frais de déplacement et d'hébergement).

Donner 60 euros

• PROJECTION DU FILM, DVD, AFFICHE DEDICACEE

Contributions précédentes + une affiche dédicacée par les réalisateurs

Donner 150 euros

• RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR / DVD

Contributions précédentes + Entretien privé avec les réalisateurs et un vigneron de La Bande de Latour

Donner 500 euros

• MÉCÉNE - PROJECTION/DÉBAT

Invitation personnalisée à l'avant-première et votre nom ou celui de votre entreprise apparaît au générique de début + DVD dédicacé du film en avant-premiere Vous apparaissez comme mécène du film, et votre nom et/ou logo sont intégrés au générique de fin.

Donner 1000 euros

• GRAND MÉCÈNE / DVD

Invitation personnalisée à l'avant-première et vous êtes cité comme Grand Mécène du film, avec l'intégration de votre logo ou votre nom au générique de fin, et sur tous les supports de communication (affiche, DVD...) DVD offert.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
M

Marie et Patrick Blanchot

22/02/2018
C

Catherine Le Corre

17/02/2018
M

Marie Guidot

15/02/2018
Signaler la page