Soutenir DIEU EST MORT. Et moi non plus j'me sens pas très bien !

par La Compagnie du Grand Soir

Soutenir DIEU EST MORT. Et moi non plus j'me sens pas très bien !

par La Compagnie du Grand Soir

Permettre à un spectacle populaire et d'utilité publique de rayonner en France et dans le monde !

L'origine du projet c'est

après Charlie, après le 13 novembre : il nous a semblé qu'il fallait pour le théâtre un éclat de rire et de colère pour en finir avec Dieu ; dans le rire et l'intelligence. Régis Vlachos s'est donc chargé de cette provocation joyeuse. Il a écrit plusieurs textes engagés et drôles qui connaissent beaucoup de succès à Paris et en tournée ( PARTISANS sur la Résistance, LITTLE BOYqu'il a joué avec Christophe Alévêque sur la bombe atomique, et une adaptation en une heure et quart de LA VIE DE GALILÉE de Brecht, etc...)
Il est donc auteur, mais aussi comédien ; et son passé de prof de philo enrichit ses spectacles de considérations métaphysiques jubilatoires. Et c'est parfait pour ce spectacle dont le titre était tout trouvé ! 
Le texte en 2015 fut plusieurs fois primé et ça en était décidé : il fallait le monter pour le théâtre !
Une première version fut joué de janvier à juin 2016 avec Régis Vlachos comme seul interprète.
Dès novembre 2016 le spectacle et le texte furent enrichis pour deux comédiens ; Charlotte Zotto, complice depuis 2008 rejoignit Régis Vlachos sur scène. Le résultat est probant et la presse unanime !
Même les croyants, malgré la provocation, adorent ; même des élèves musulmans qui s'enthousiasment malgré les caricatures de prophète. Des juifs aux musulmans en passant par les catholiques, ce sont les trois religions monothéistes qui en prennent pour leur grade ! Mais rien n'est méchant et injurieux : c'est un rire intelligent, d'histoire, de métaphysique qui se conjugue à un parcours de vie tout en poésie ; tout en finesse ; et c'est France catholique qui le dit !
le Renault 4 ancestrale de la maman !

Pourquoi soutenir ce projet ? (A quoi servira l'argent collecté ?)


La presse et le public sont unanimes ; les professionnels du spectacle aussi qui ne manquent pas de souligner la qualité du texte, le spectaculaire et l'originalité de la mise en scène, l'implication et la complicité des comédiens...
Mais un spectacle de théâtre pour vivre doit se diffuser dans l'un des 4500 lieux de France ( villes, village, festivals, pôle culturel...) où l'on achète des spectacles pour une programmation culturelle ; avec des fonds publics. C'est ce qui fait la culture dans le domaine de l'art vivant. Et les programmateurs sont ceux qui achètent les spectacles.
Or l'autocensure existe dès qu'on s'en prend à la religion de cette manière - même intelligente et subtile, mais frontale ; et le titre fait peur ! Peur de choquer le maire et les habitants d'une ville en ayant programmé un tel titre. Mais quoi de plus beau et honnête que ce titre ! Autocensure car même les plus croyants ne se sentent pas offusqué par le spectacle : ils réfléchissent et ils rient, comme les autres !
Alors nous avons besoin de soutiens pour faire exister ce spectacle au festival d'Avignon où quasiment tous les programmateurs de France, de Navarre et d'ailleurs viennent acheter des spectacles. Par l'intermédiaire d'un chargé de diffusion - qui est la personne faisant connaitre le spectacle aux programmateurs et les convainquant de venir le voir - ainsi que par l'intermédiaire d'un chargé de communication promouvant plus généralement le spectacle au public et aux comités d'entreprise.
Ces 2 postes nous ne pouvons les financer que par une collecte.
En effet ce spectacle ne peut se diffuser tout seul, il ne s'agit pas d'un classique ou d'un spectacle inoffensif ! Alors à tous les partisans de la liberté d'expression , de l'éducation, du théâtre : donnez ! et Dieu vous le rendra !

La compagnie bénéficie de l'agrément des impôts comme association à but culturel d'intérêt général :  66% du don est directement déductible des impôts à payer !

J'y crois lorsque j'en ai besoin !


Présentation du projet   

C'est l'histoire réjouissante de la mort de Dieu par un petit garçon qui grandit et qui n'est pas content ; un souvenir féminin à la guitare électrique qui le hante, le perturbe. Alors c'est une genèse qui foire, des souvenirs d'enfance poétiques et décalés, des règlements de compte, un cours de philo qui dégénère, une séance chez le psy qui ne sert à rien...Et du rire, des prophètes, un aquarium... !

On croise Michel Sardou qui veut absolument y croire, Zorra et l’Arabie Saoudite, l’élection de Mitterrand avec une baguette magique, un poisson rouge moqueur, la première blague juive …!

C’est une histoire attachante et folle, qui donne à penser, rire, pleurer, mais surtout envie de rire parce que c’est une jubilation épidermique indispensable après Charlie et le 13 novembre.


Les dates

THÉÂTRE ESSAÏON, Paris du 27 novembre 2016 au 21 février 2017 ; SUCCÈS PROLONGATIONS à l’ESSAÏON LES LUNDIS à 21h30 du 27 février au 27 mars

 THÉÂTRE DE LA CONTRESCARPE  Du 2 AVRIL au 25 JUIN 2017    LES DIMANCHES 19H   5 Rue Blainville, 75005 Paris 

LE QUAI DU RIRE     MARSEILLE     30, 31 juin ; 1er juillet

FESTIVAL OFF AVIGNON  19H30   du 7 au  30 JUILLET     THÉÂTRE DES BARRIQUES

SEPTEMBRE 2017     LE POINT VIRGULE  ( Paris)

 TOURNÉES ( en cours)   - GRENOBLE LE 3 NOVEMBRE 2017   THÉÂTRE DE CLAIX  

 - FRÉJUS, THEATRE DE POCHE   VENDREDI 25, SAMEDI 26 FÉVRIER À 20H30   DIMANCHE 27 FÉVRIER 17H     

 - METZ, CAFÉ THÉÂTRE LE BURLESQUE   VENDREDI 17 ET SAMEDI 18 MARS 20H30

LA PRESSE

PRESSE (suite)

Les comédiens

RÉGIS VLACHOS (auteur, comédien)

  Comédien, auteur, agrégé de philosophie. Il a notamment écrit Partisansdrame sur la première réunion du Conseil National de la Résistance - (2013-2017 -150 représentations). Avec Christophe Alévêque, il interprète Little Boy dont il est l’auteur comédie dramatique entre un des responsables du largage sur Hiroshima et le philosophe Gunther Anders ( Avignon 2014, tournée 2015-2016 ; fonds SACD et Beaumarchais 2014). Il interprète le rôle titre de La Vie de Galilée de Brecht durant 250 représentations ( 2012-2015) ainsi que celui du Marchand de Venise de Shakespeare (Avignon 2015, 2016 ; tournée 2017-2018).

Il est à l’affiche de Dieu est mortdont il est l’auteur, au théâtre de l’Essaïon puis au théâtre de la Contrescarpe avec Charlotte Zotto dès le 7 novembre 2016 jusqu’au 25 juin 2017. Le spectacle sera ensuite au Festival d’’Avignon du 7 au 30 juillet 2017.Il a aussi assuré l’écriture et la mise en scène de L’enfer c’est l’amour, tragicomédie pour 3 comédiennes au théâtre de la Contrescarpe à Paris de août à octobre 2016.  

Il intervient depuis 2010 au lycée Alfred Nobel de Clichy sous Bois dans la formation théâtrale et culturelle des lycéens.

CHARLOTTE ZOTTO ( comédienne)

29 ans, diplômée du Cours Florent a joué notamment en 2010 et 2011 dans le SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ de Shakespeare mis en scène par Ève-Marie Savelli et dans RASHOMON MONOGATARI, création de Fanny Chaumet. Elle se lance ensuite dans un duo comique sur diverses scènes de café-théâtres parisiens, tout en animant des ateliers théâtre à Clichy-sous-Bois avec la compagnie du Grand Soir. Depuis 2012, outre quelques doublages de voix et courts métrages, elle joue dans LA VIE DE GALILÉE de Bertolt Brecht, mise en scene de Christophe Luthringer, où elle interprète six personnages. Le spectacle est resté à l’affiche du Lucernaire à Paris pendant sept mois et est parti en tournée pour 250 représentations. Elle joue aussi dans LE MARCHAND DE VENISE de Shakespeare, mise en scene de Pascal Faber, LITTLE BOY, de Regis Vlachos avec Christophe Aleveque, mise en scène de Christophe Luthringer et DIEU EST MORT de Regis Vlachos. En ce moment, Charlotte Zotto tourne dans plusieurs court métrages pour divers festivals. 

La compagnie du Grand Soir

Créée à Clichy sous Bois en 2010, la Compagnie du Grand Soir poursuit le double enjeu de production de spectacles vivants et de développement d’activités théâtrales avec les jeunes clichois. Dans ces deux démarches la compagnie revendique la pratique et la diffusion d’un théâtre populaire, joyeux et engagé.

 FORMATION

 La compagnie s’engage en effet depuis 2010 en Seine Saint Denis par le biais de l’animation d’ateliers théâtre autour de thématiques sociales en direction des jeunes (l’autorité, la religion, le sexisme, le racisme, les inégalités…)

Grâce au développement d’ateliers théâtre animés par La Compagnie du Grand Soir, le lycée Alfred Nobel (Clichy sous Bois) a ainsi pu ouvrir en 2012 une option théâtre avec l’accord du ministère de l’Education Nationale. Aujourd’hui, près de 50 lycéens sont impliqués dans les ateliers et l’option théâtre, encadrés par Régis Vlachos leur professeur, avec l'intervention de comédiens professionnels.

Pour cette activité la compagnie est soutenue par la Région Ile de France et par la Fondation RATP. Ce qui lui permet d’amener régulièrement les élèves de Clichy sous Bois dans de grands théâtres parisiens.

PRODUCTION

 La compagnie a produit et diffusé en 2012 La vie de Galilée de Bertolt Brecht. Actuellement le spectacle s’oriente vers sa 250è représentation en tournée en France en mars 2015. Ce spectacle fut ainsi à l’affiche du théâtre du Lucernaire à Paris pendant près de huit mois de février à octobre 2013 suite à de nombreuses prolongations.

Parallèlement la compagnie a coproduit Partisans avec la compagnie des Barriques. Ce texte écrit par Régis Vlachos et mis en scène par François Bourcier déploie théâtralement le drame historique de la première réunion du Conseil National de la Résistance le 27 mai 1943. Théâtre populaire et engagé qui se fit remarquer au Festival Off d’Avignon 2013 et qui fut à l’affiche du théâtre du Lucernaire à Paris de mars à juin 2014 pour près de 80 représentations. Actuellement en tournée et au Festival d’Avignon 2015.

Actuellement en tournée, Little Boy, est un texte de Régis Vlachos inspiré de la rencontre épistolaire entre Claude Eatherly, le pilote de l’avion météo de l’escadrille qui largua la bombe sur Hiroshima, et Gunther Anders, philosophe autrichien, ancien mari d’Hannah Arendt. Le spectacle, interprété par Régis Vlachos et l’humoriste Christophe Alévêque, a été un des succès du festival d’Avignon 2014.

 Dieu est mort, Chronique d’un petit garçon, de Régis Vlachos est créé en février 2016 au théâtre des Feux de la Rampe, Festival d’Avignon 2016 en duo avec Charlotte Zotto, et au théâtre de l’Essaïon à Paris dès novembre 2016, Contrescarpe…

 Dernière création, L’enfer c’est l’amour est une commande de trois jeunes comédiennes passée à Régis Vlachos pour l’écriture et la mise en scène. Le spectacle fut joué tous les jours en septembre 2016 au théâtre de la Contrescarpe. Actuellement en re-création

Donner 10 euros - Jésus

Une hostie et une bise à la sortie du spectacle

Donner 20 euros - Mathieu

Une mini affiche dédicacée

Donner 30 euros - Joseph

Une grande affiche dédicacée

Donner 50 euros - Mahomet

Une invitation à Paris, Marseille ou Avignon

Donner 100 euros - Moïse

Toutes les autres plus un verre de vin de messe

Donner 200 euros - Aïcha

Tout plus une mini bible et un mini Coran

Donner 500 euros - Abraham

Tout plus un repas vegan

Donner 1000 euros - DIEU !

Tout plus une représentation dans votre appartement

La Compagnie du Grand Soir

Régis Vlachos
20/06/2017
Drama-Drama
20/06/2017
Une réflexion sur Dieu qui ne manque pas de piquant, Régis Vlachos et sa complice son formidables...
Anonyme
13/06/2017