Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de La compagnie Rêve d'AbsoluS pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

L'ACCIDENT, un film post-effondrement

par La compagnie Rêve d'AbsoluS

  L'ACCIDENT, un film post-effondrement  - La compagnie Rêve d'AbsoluS

L'ACCIDENT, un film de fiction post-effondrement dont l'ambition est de contribuer à questionner l'imaginaire collectif de la fin du monde  

"Si le climat économique, politique et social se dégrade rapidement, notre imaginaire, lui, gavé de cette monoculture de la compétition, produira toujours la même histoire: la guerre de tous contre tous et l'agressivité préventive. Par une prophétie auto-réalisatrice, les “croyants“ se prépareront à la violence dans un climat de peur et créeront les conditions parfaites pour que naissent de vraies tensions. Alors qu'un autre scénario, celui de la coopération, pourrait tout aussi bien émerger... si tant est que nous l'incluions dans le champs des possibles."                                                           

                                                      introduction de "L'entraide, l'autre loi de la jungle"                                                                                      Pablo Servigne et Gauthier Chapelle

  Si nous ignorons ce à quoi nous seront confrontés dans un avenir proche , les effets d’un effondrement systémique (écologie, économie, politique etc.) s’inscriront dans le temps et changeront considérablement nos modes de vie, remettant en question ce que nous prenions pour acquis (accès à la nourriture, à l’eau, aux soins, aux énergies etc.).

  La plupart des fictions dites post-apocalyptiques, enclines aux effets spectaculaires, développent un imaginaire nourrit des pires fantasmes, mêlant fin du libéralisme et chaos, exacerbant les craintes et les névroses de manière irrationnelle et disproportionnée. Une catastrophe mondiale révélerait la prétendue nature égoïste des êtres humains, un monde où l’individualisme parsèmerait dans l’immensité enflammée les derniers restes d’une société en miettes. Certes, un effondrement systémique ne sera pas de tout repos, mais tentons de proposer autre chose que l’apocalypse pour succéder au libéralisme et aux énergies fossiles bon marché : dans une situation extrême, l'entraide est une question de survie.

Ce moyen métrage a pour objectif de proposer une vision non libérale d’un effondrement du système thermo-industriel (système économique et industriel dont le fonctionnement repose sur l'usage des énergies fossiles). Ce n’est donc pas un film post-apocalypse, mais post-effondrement!

Et alors, de quel évènement le titre est-il l’objet ? De quel accident parle t-on ? Un accident bio-chimique ? Nucléaire ? La collision d’une météorite sur terre ? Une catastrophe naturelle ayant causé de graves dégâts sur des infrastructures polluantes ? Tout cela à la fois ? On ne sait pas de quel(s) traumatisme(s) les survivant-e-s sont les sujets mais tou-te-s partagent un bout de cette histoire. Comment chacun et chacune est-il-elle atteint-e dans son corps ? Qu’est ce que cet évènement peut venir ouvrir ou fermer dans la psychologie des individu-e-s et des groupes ? Quels bouleversement politiques, culturels et sociologiques ?

Voici notre histoire:


Il s'est passé quelque chose, on ne sait pas quoi, on en parle sans le

dire. Le pétrole n'est plus abordable aux particuliers et bientôt plus autorisé,

les terres saines sont introuvables et les semences hors de prix. Beaucoup de maisons

sont inoccupées et on entend parler de zombies à la radio…


Giorgiou vit seul dans une grande maison. Il bricole, visite les maisons

abandonnées, joue de l'accordéon. Il est aussi harcelé par deux contrôleurs

de l'État-Région qui lui demandent de justifier son absence au rationnement

deux fois en un mois.

Bientôt, il va rencontrer des personnes, dont Sam, Lou et Amarante, qui

s'organisent en réseau et s’entraident, ouvrant à Giorgiou les portes pour une

existence moins solitaire et surtout plus joyeuse!


Alors que l'État réclame à chaque citoyen-ne-s de ramener les dernières

gouttes de pétrole pour participer à l'effort de reconstruction, les nouvels

ami-e-s de Giorgiou l'invitent à fêter la fin du pétrole ce même jour et à

cramer ensemble leur essence dans un groupe électrogène pour un dernier

concert amplifiée, pour une dernière soirée électrique ! le tout sous la menace

d'une attaque zombie…





Pourquoi des zombies quand on parle d'entraide?

"L’humanité ne s’est pas
contentée de poursuivre son
auto-destruction, elle a ruiné la
nature en la nommant environnement.
L’Ordre Zombie, rachetant les
atrocités de ses ancêtres, est
l’ultime espoir de libérer la
planète des guerres et des
conquêtes humaines, de la venger de
l’écocide massif de l’ère
industrielle."

Monologue de Ludith dans L'ACCIDENT

Les zombies de L'ACCIDENT ne sont pas des morts-vivants, ils ne sont pas infectés par le virus de la rage et ne sont pas génétiquement modifiés, nos zombies sont les plus bio possible (mais pas labelisés... :-) !

Les zombies sont, traditionnellement, depuis les mythes vaudous jusqu’aux productions d’exploitation, une projection de l’humanité : projection de ses souffrances, de sa culpabilité, de sa folie meurtrière, de ses névroses. 

Sillonnant en meute les chemin pollués et les terres arides, leur mission est de précipiter la chute de l'humanité, responsable de trop de méfaits sur terre. Ils sont, encore une fois, une représentation symbolique de notre civilisation actuelle, aveugle et destructrice. Ils servent à explorer ou ré-explorer des champs de réflexion sur la condition humaine et de notre responsabilité au regard du vivant, de nos modes de vie, d'une culture consumériste, d'un monde absurde ou il semble qu'on n'ai plus prise sur l'histoire. Ils forment une opposition, sans manichéisme entre leur action et celle de celleux auquel-le-s ils s'attaquent.

Les zombies nous posent ces questions: Que fait-on aujourd'hui? Que veut-on maintenant?

Un tournage non conventionnel

Au sein de l'équipe, nous ne voulons pas resté-e-s figé-e-s dans le schéma classique de sur-spécialisation et de hiérarchisation du cinéma. Il y a des référent-e-s à différentes fonctions (image, lumière, décors etc.) mais nous travaillons et nous organisons de manière à pouvoir tourner , en prenant le temps nécessaire à de l'auto-formation en fonction des envies de chacun-e et du temps imparti. Par ailleurs, tout le monde participe à la tenue de la vie quotidienne et est amené à faire les courses, la cantine, le ménage etc. Le temps du tournage, on vit ensemble, on s'organise ensemble!

Par ailleurs, l'un des moments phare du tournage sera la "fête de fin du pétrole", organisé dans le scénario par les personnes que Giorgiou rencontre. Il s'agira d'une véritable fête à laquelle vous êtes les bienvenues si vous le souhaitez, même si vous ne pouvez contribuer financièrement! Cette fête aura lieu autour d'un étang près de Châteaubriant.

undefined

Une journée précédant la fête sera consacrée à une auto-formation zombies (contextualisation de la culture populaire zombie depuis les vaudous jusqu'à L'ACCIDENT, discussions, essais costumes, construction commune de leur type particulier, puis tournage d'une marche zombies dans un décors naturel aux mines d'Abbaretz.

Pour la fête au bord de l'étang, il y aura à boire et à manger (gratuit), des concerts, des jeux type pétanques, molki ou autres, et des caméras fixes et mobiles qui tourneront à plusieurs moments tout au long de la journée, jusqu'à la fin de la soirée. Cette journée sera aussi l'occasion pour les volontaires d'apprendre à faire des cascades et des combats de cinéma ainsi que de s'exercer aux mouvements de groupe! Si vous êtes intéressé pour y participer, vous pouvez écrire à laccident@riseup.net.

A quoi servira l'argent collecté ?

Sur ce projet, tout le monde est bénévole, mais tout le monde ne touche pas le chômage! Ainsi en premier lieu, l'argent récolté servira à défrayer les participant-e-s pour les déplacements (900€) et la nourriture (1000€) ainsi que les ami-e-s qui nous accueillent chez elleux pour le tournage et les préparatifs (on dort où on tourne) pour les frais cola compagnie S'en revienturants, l'eau, l’électricité etc. (200€) !

Ensuite, nous avons besoin de construire des décors (500€), des accessoires (200€), de faire des costumes (200€), bien sûr aussi de l'hémoglobine (faux sang, 70€) des maquillages FX (effets spéciaux, sinon c'est plus un film de zombies :-) (200€)  Nous nous efforçons au maximum de récupérer des matériaux jetés, de recycler des objets et d'acheter le moins possible afin de montrer également qu'il est possible de faire un film de qualité professionnelle avec des moyens réduits.

Néanmoins, certaines choses ont un coût indéniable comme par exemple la caméra, les lumières et le son.         

Nous avons fait le choix d'une image de qualité cinéma 4K de façon à avoir un rendu d'image avec de grandes possibilités de traitement en post-production. Cette caméra, ainsi que du matériel indispensable comme le pied de caméra et une partie de la lumière, sont loués à l'association Synaps. Le coût de la location s'élève à 5000€ pour un mois (et c'est pas cher!). Nous recevons aussi le soutien, à prix libre, d'une association et d'un collectif, il s'agit de Chahut et de la MUTMAT, pour la logistique, des lumières et bien sûr pour les groupes électrogènes qui alimenteront la fête de la fin du pétrole (100€)!

Il y a encore la post-production qui nécessite des moyens informatiques tels que de la mémoire (disques dure externe, 200€) et une tour de montage capable de lire et de supporter des fichiers en format 4K (disque dure SSD et 8Go de RAM, 200€).

Concernant le montage et la diffusion, nous nous efforçons d'utiliser tous les outils disponibles dans les logiciels libres qui sont meilleurs d'années en années.

Notre équipe


Tou-te-s les participan-te-s de ce film sont, d'une manière ou d'une autre, de près ou de loin, des ami-e-s. C'est ainsi que l'équipe s'est constituée. De fil en aiguilles, nous nous sommes toutes et tous réuni-e-s autour du scénario pour le réaliser. La majeur partie des technicien-ne-s sont des professionnel-le-s de l'audiovisuel, passionné-e-s de cinéma ou souhaitant en faire leur activité principale dans différents domaines. L'équipe technique (image, son, lumière, décors, costumes, maquillages, organisation logistique et plannings) est donc composé de 15 personnes.


Concernant les acterices, la majeurs partie ne sont pas professionel-le-s, mais nous avons la conviction qu'une scène bien jouée tient à la qualité d'écoute et d'attention entre nous tou-te-s et à la confiance au sein du groupe davantage qu'aux connaissances techniques et à l’expérience individuelle. De plus, c'est la responsabilité du meneur de projet de créer les conditions propices à un tel déroulement du processus. De plus, les ami-e-s qui accueillent le tournage jouent dans le film ou participent à la préparation et l'organisation du tournage!

Le réalisateur, instigateur du projet

Jérémie Bergerac est sorti de l'école du Théâtre National de Strasbourg en 2011, en section jeu. Après plusieurs années d'actorat pour différentes compagnie (Moukden théâtre, les Irréguliers etc.), il mettra en scène notamment deux spectacles, dont "Ce qui m'est dû" avec la Débordante Compagnie ou "Titre Provisoire" en co-mise en scène au sein de la compagnie S'en revient. Passionné par l'image depuis de nombreuses années, il est passé de la photo à la vidéo au printemps dernier suite à une formation appelé "nouveaux réalisateurs" proposé par la production Artworx. Il en est reparti avec deux courts métrages et la volonté de se consacrer à la réalisation cinéma. "L'ACCIDENT" sera son 4ème film et son premier moyen métrage!

Pour quelle diffusion?



Nous inscrirons le film ainsi que les musiques du film aux creatives commons, en licences libres ! C'est à dire que sa diffusion sera gratuite et libre, dans les conditions mentionnées par les droits d'auteurs défini par nous dans la licence.

Nous envisageons ainsi de diffuser le film sur notre futur site internet via Peertube ou framatube (et pas yout...) ainsi que lors de festivals non concurrentiels et dans des salles d'arts et essais ou encore lors d’événements auxquelles nous souhaiterons/pourrons participer ou que nous organiserons.

Maintenant que vous savez tout (ou presque) de l'aventure, sachez que votre aide nous est indispensable pour mener à bien ce film et dans de bonnes conditions, alors, merci de votre soutien!!!

Donner 5 euros

UN BRAS

Vous aurez, si vous en faites la demande, votre nom au générique, une photo du tournage et une invitation VIP pour la première du film

Donner 10 euros

UNE JAMBE

Vous aurez, si vous en faites la demande, votre nom au générique, une photo du tournage et une invitation VIP pour la première du film

Donner 20 euros

LES VISCÈRES

Vous aurez, si vous en faites la demande, votre nom au générique, une photo du tournage et une invitation VIP pour la première du film

Donner 50 euros

UN COEUR ET UN CERVEAU

Vous aurez, si vous en faites la demande, votre nom au générique, une photo du tournage et une invitation VIP pour la première du film

Donner 100 euros

UN CORPS COMPLET

Vous aurez, si vous en faites la demande, votre nom au générique, une photo du tournage et une invitation VIP pour la première du film

Donner 200 euros

UN CORPS COMPLET RESERVÉ AU FRAIS

Vous aurez, si vous en faites la demande, votre nom au générique, une photo du tournage et une invitation VIP pour la première du film

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme La compagnie Rêve d'AbsoluS. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
F
Florent cheippe
09/09/2018
P
Philippe Reynaud Cane
28/08/2018
Anonyme
19/08/2018
Signaler la page