Défaite des Maîtres et Possesseurs

par La Ferme du Bonheur

Du 07 avril 2017 à 20:30 au 09 avril 2017 à 22:00

Spectacle de théâtre, mis en scène par Nicolas Kerszenbaum

Vendredi 7, samedi 8 et dimanche 9 avril

Nicolas était encore étudiant quand il a commencé à fréquenter la Ferme. Après y avoir créé avec d’autres étudiants « l’Epreuve d’O » d’après Marivaux et Jackie Kennedy et « de l’huile » d’Eugène O’Neil, il a fait son chemin sans trop s’éloigner de nous puisque les infos de nos activités s’échangent encore…

Le sujet de « Défaite des maîtres et possesseurs » participe d’une réflexion profonde et originelle de la Ferme du Bonheur : d’aucuns le nient encore mais nous l’affirmons : l’animal, qu’il nous soit de compagnie, nourriture, outil de travail… fait donc partie de l’Homme, donc de la Culture et, comme on l’entend de plus en plus, pose question Politique… Ce n’est pas décoratif si nous tuons le cochon en Hiver à Nanterre, si nos moutons broutent le campus de l’Université, si nos oies « interprètent » Jean Genet… La proposition de Nicolas est bienvenue…

Nous accueillons donc au lendemain même de sa création à la Scène Conventionnée de Noyon en avril, quelques dates de représentations avant lesquelles nous réfléchirons à d’autres séjours, peut-être cette semaine de répétitions avant sa reprise au festival d’Avignon cet été, ou les répétitions d’un autre spectacle de Nicolas « Swann s’inclina poliment » avant ses soixante représentations à l’Automne au Théâtre de Belleville…

Le propos de « La Défaite des maîtres et possesseurs » bien prégnant à la Ferme du Bonheur, le spectacle trouvera une bonne place dans notre programme, façon de proposer aux publics une nécessaire réflexion sur le partage de « l’écosystème mondial » entre TOUS les vivants.


D’après le roman de Vincent Message publié aux éditions du Seuil
Adaptation et mise en scène Nicolas Kerszenbaum
Avec: Nicolas Martel et Marik Renner
Musique : Guillaume Léglise d’après Maurice Ravel
Scénographie : Louise Sari
Création lumière : Nicolas Galland
Production: Compagnie franchement, tu / Les indépendances
Coproduction : Théâtre du Chevalet - Scène Conventionnée de Noyon
Avec le soutien de la Maison de la Poésie.

La compagnie franchement, tu est implantée en Hauts-de-France et reçoit le soutien de la DRAC Hauts-de-France, de la Région Hauts-de-France, du conseil départemental de l’Oise au titre de sa résidence d’implantation au Théâtre du Chevalet - Scène Conventionnée de Noyon.


Ouverture des portes et du bar à 19h30.

La Ferme du Bonheur

220 Avenue de la République
92000 Nanterre
France

La Ferme du Bonheur

Lieu de culture transdisciplinaire