La Petite Graine Solidaire

Action socioculturelle

Création du restaurant associatif à Figeac

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

A LA RENCONTRE DES DIFFÉRENCES,          

A LA RENCONTRE DE L’AUTRE …

 

Ce projet est porté par des habitants de Figeac et de villages alentours qui souhaitent créer du lien social au travers d’un restaurant associatif. Nous sommes convaincus que l’Economie Sociale et Solidaire répond à des problèmes de  société essentiels tels que la cohésion sociale, l’insertion professionnelle par l’embauche et le développement durable.

Dans la conception de notre projet nous allons promouvoir une restauration familiale autour de  grandes tables afin que d’une part la mixité sociale soit présente et entraîne le partage d’idées au travers de la diversité des vies et des cultures. D’autre part, les échanges intergénérationnels  contribuent  à transmettre des savoir être, des savoir vivre.

Ses rencontres seront soutenues par des activités et des animations qui permettront à chacun d’exister dans sa particularité.

 

 

ÉLÉMENTS DE CONTEXTE :


1.     DES HABITANTS RASSEMBLES DANS UNE DÉMARCHE ASSOCIATIVE

La création d’un restaurant associatif  mobilise les habitants de Figeac et les villages alentours dans une approche participative où chacun peut être acteur avec ses talents. Le projet rassemble des habitants, des producteurs locaux, des partenaires sociaux et culturels.

2.     LE LIEU

Le  restaurant se situe dans un quartier du centre ville, 41 rue Emile Zola à Figeac, avec un accès au niveau de la cuisine sur l’impasse Tomfort. La population actuelle se caractérise par une mixité sociale et générationnelle. Des appartements d’un certain standing y côtoient des logements sociaux. Beaucoup de petits logements accueillent des personnes seules : étudiants de l’IUT, famille, personnes en activité ou non, à la retraite, au chômage…

Auparavant, de nombreux artisans et commerces y étaient installés. Aujourd’hui quelques artisans et associations s’y maintiennent :

Cette rue, bien qu’au centre ville, est vécue comme peu vivante. Elle n’a pas de lieu de rencontres. Elle est une artère qui permet d’accéder à la place Champollion qui est le cœur de la ville.

Depuis peu une des radios locale vient de s’y installer, un restaurant vient d’ouvrir. Des parkings sont proches et faciles d’accès.

 

3.     PLAN DU QUARTIER

 

   



LE PROJET


4.    NOS OBJECTIFS

Ce n’est pas un simple restaurant. Le projet est porteur de valeurs directrices :

Il s’inscrit à un niveau social, solidaire et culturel.

Pour lutter contre l’isolement, il favorise la cohésion sociale par un partage inter générationnel de toutes origines sociales et culturelles.

Il contribue à l’activité économique de Figeac et ses environs.

Il est un lieu d’information, d’échanges et d’animation du quartier.

Il dynamise le tissu des acteurs locaux.

Le but est de contribuer à l’activité sociale, économique et culturelle de Figeac.

 

Le concept du restaurant

Le concept du restaurant s’efforcera à favoriser la rencontre avec l’autre. Les repas se prendront sur de grandes tables. Nous visons une restauration « fait maison », accessible à tous. La cuisine y sera traditionnelle. Un plat unique par repas affiché à l’avance. Nous ne prétendons pas à une cuisine gastronomique, mais les repas seront équilibrés à base denrées de saisons.  Ils seront préparés avec des produits locaux et autant que faire se peut, bio. Pour cela nous sommes en lien avec des producteurs de la région, issus de l’agriculture biologique ou raisonnée. Dans tous les cas nous nous attacherons à un circuit court.

 

5.    UN ÉQUIPEMENT SOCIAL ET CULTUREL.


·         Un lieu convivial ouvert à tous

Le restaurant proposera aux habitants de Figeac et de ses alentours un lieu convivial ouvert à tous. Un panneau d’information diffusera les nouvelles, les activités programmées, les besoins et demandes de chacun dans un esprit d’échanges.

L’objectif principal est de lutter contre l’exclusion et l’isolement. Nous cherchons à faire de ce restaurant un lieu de mixité sociale et inter générationnelle, qui soit attractif aussi bien pour les familles, enfants, adolescents ; pour les étudiants, les retraités, les chômeurs, les actifs, les inactifs ; ou les pèlerins de Saint jacques (puisque Figeac est sur la route de Compostelle)

Des partenariats seront mis en place pour permettre aux personnes les plus isolées de se rendre sur place.

Une boîte « Pour manger », permettra à ceux qui le souhaitent d’offrir des repas « suspendus ». Chaque fin de mois les dons seront transformés en tickets repas. Ils seront confiés aux services sociaux qui les distribueront à des personnes en grande précarité.

 

·               Une planification basée sur les initiatives

Le café restaurant sera ouvert aux initiatives des habitants et des partenaires locaux. Une programmation mensuelle d’activités et d’animations sera proposée par des intervenants bénévoles. L’activité est pensée comme support pour favoriser le lien entre les personnes pour faciliter la parole et les échanges. Ces rencontres se tiendront autour de plusieurs axes :

Comment se nourrir : atelier cuisine, débats divers…

Temps culturel : Lectures, contes, sorties culturelle…

Temps pour les enfants : gouters, mercredi après-midi découvertes

Echanges : échanges de biens, de services, de savoirs, de compétences, de conseils.

Etc…


6.    UN ACTEUR DE L’ÉCONOMIE LOCALE


·         Un projet créateur d’emploi

Le restaurant fonctionnera avec deux types d’emploi. 

- D’une part nous proposerons un emploi en Contrat Unique d’Insertion (CUI) et en Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi (CAE) à deux personnes de plus de 50 ans.

- D’autre part un contrat en Service Civique destiné à deux jeunes  de moins de 25 ans. 

Ces deux types de contrat répondent à notre objectif de réinsertion professionnelle.

Le restaurant va générer des recettes par les prestations de service que représentent les repas servis, les activités et animations proposées et la vente de boissons. Ces recettes permettront un revenu propre au restaurant associatif ainsi que la pérennisation du projet dont les emplois créés.

Cette dimension économique permettra à cet équipement de proximité de devenir de plus en plus autonome.

 

·         Un projet d’économie sociale et solidaire

Notre projet répond aux grands principes de base de l’économie sociale et solidaire :

<     Primauté des personnes et du projet social sur le capital. Notre projet privilégie l’humain et son bien être sans  rechercher de profits. Sa vocation : être utile à l’Homme et au projet.

<     Utilité collective ou sociale : Le projet d’économie sociale et solidaire est au service du projet qui se veut collectif. Notre démarche associe de multiples partenaires : les habitants, les adhérents : habitants bénévoles, salariés, producteurs et acteurs locaux ainsi que les pouvoirs publics… La notion d’utilité sociale se base sur les services qui doivent être produits.

<     Un but non lucratif : Dans un souci de mesure et d’affirmation de la primauté de l’homme sur le capital, le profit individuel est proscrit. Les résultats seront réinvestis au service du projet social et solidaire.

<     Gestion démocratique : Les décisions importantes se prendront par vote en assemblée générale selon le principe « 1 personne = 1 voix ». Chaque adhérent de l’association compte pour une voix quel que soit son investissement au sein du restaurant associatif.


·         Le choix de l’économie locale

Pour ses approvisionnements en denrées (agriculture et élevage local, biologique et raisonnée, commerce équitable) le restaurant souhaite favoriser le circuit court. Afin de dynamiser le tissu commercial local il entend valoriser les ressources et savoirs faire locaux.

En conciliant objectifs sociaux, économiques et écologiques et en s’appuyant sur une démarche participative le restaurant associatif est un projet de développement durable

 

7.    UNE CONDUITE ÉCOLOGIQUE APPROPRIÉE


Nous souhaitons faire du restaurant un équipement collectif « modèle »dans la mise en pratique du développement durable à différents niveaux :

<     Gestion des consommations d’énergie.

<     Approvisionnement en produits issues principalement de circuits courts, promotion de l’agriculture locale

<     Proposition de repas équilibrés préparés avec des produits frais et de saison.

<     Achat et utilisation de matériels d’occasion.

<     Tri des déchets et gestion d’un compost partagé avec le voisinage de l’impasse Tomfort.

Cette gestion écologique nous permettra de sensibiliser les habitants par l’action et de participer à un changement progressif de leurs pratiques au niveau des économies d’énergie, des modes de consommation et de la gestion des déchets.


8.    UN FONCTIONNEMENT CITOYEN ET PARTICIPATIF


·               La co-construction

La co-construction s’est organisée en plusieurs phases : En 2016 quatre amis décident de créer un restaurant associatif à Figeac pour agir sur place à un niveau humanitaire. L’idée première est l’entraide sociale : la lutte contre la précarité et l'exclusion. En décembre 2016 nous avons trouvé un local approprié.  Le 4 mars 2017 nous avons présenté officiellement le projet à un cercle plus important d’habitants de Figeac et alentours  et créé l’association que nous avons nommée … Peu à peu, le nombre des membres s’est accru amenant un flot d’idées nouvelles : sociales bien sûr mais  aussi écologiques et économiques. Lors de la première assemblée générale du… nous avons appelé le restaurant…


·          La co-gestion

Parmi les adhérents fréquentant le restaurant associatif, un « Comité Restaurant » d’une dizaine de participants sera élu chaque année. Son rôle sera de veiller à ce que le restaurant soit un lieu d’accueil pour tous. Ces bénévoles se répartiront en commissions thématiques et organiseront la mise en place des initiatives proposées. Ils seront en collaboration étroite avec le bureau de l’association pour la gestion du restaurant. Ce « Comité Restaurant » assurera un lien entre les adhérents et le bureau.


·         La co-animation

Quatre emplois (deux en CUI-CAE) pour la cuisine et deux en Service Civique pour la salle, assureront une permanence de services lors des temps fort d’ouverture du restaurant. Les adhérents, les producteurs locaux et les associations partenaires seront les principaux organisateurs et animateurs de la vie du restaurant.

Identifier les besoins, les envies, susciter le projet, mettre en relation, accompagner les initiatives seront les missions du « Comité Restaurant »

 

9.    UN RESEAU DE PARTENAIRE LOCAUX


<      La complémentarité des acteurs

Le restaurant associatif désire devenir partenaire des acteurs du quartier, de la ville et ses alentours dans leurs actions déjà développées. Le but est de créer des partenariats avec des structures sociales (CCAS), éducatives (écoles etc…), institutionnelle (IME, ADAR), agricoles (fermes alentours), culturelles, commerciale (coopérative et magasin bio… pour répondre ensemble aux besoins du territoire.


<      La mutualisation des moyens

Le local du restaurant sera ouvert à un partage du lieu pour les petites associations qui ne disposent pas de local. Il pourra être mutualisé pour :

o   Offrir un lieu de réunion

o   Diffuser l’information

o   Organiser des évènements (expos, débats, ateliers…)

o   Organiser des rencontres entre associations

Certaines compétences pourront être misent en commun pour soutenir les actions de groupe d’habitants.

 

10.  PLANNING PRÉVISIONNEL


<    Court terme

-      Création de l'association

-      Mise en place de réunions tous les 15 jours depuis le 4 mars avec les acteurs du projet

-      Ouverture compte en banque

-      Dépôt de demande de financement par différents circuits

-      Démarches administratives préalable à l’ouverture du restaurant

-      Mise en place de groupes de travail

-      Mise en place des outils pour diffuser l’information

-      Mise en place des outils de comptabilité(création d'un site internet)

-      Organisation d'une journée évènementielle pour faire connaître le projet

-      1ère prise de contact avec des partenariats associatifs et institutionnels

 

<    Moyen terme

o   Recherche de fournisseurs

o   Achat et récupération du matériel

o   Constitution des stocks

o   Aménagement  et décoration du restaurant

o   Insertion gratuite dans Miam-miam Dodo (livret pour pèlerin Saint Jacques)

 

<     Long terme

o   Développement des partenariats associatifs et institutionnels

o   Développement des outils de communication

o   Fonctionnement (ateliers participatifs) et règlement intérieur

o   Communication- création du site internet

o   Bilan intermédiaire (comptabilité échéancier)

o   Mise en place des outils pour diffuser l’information

o   Ouverture du restaurant avec organisation d’un évènement

o   Programmation des ateliers, animations, activités

o   Accueil du service civique volontaire et du CUI

o   Atelier participatif et accompagnement d’initiatives

o   Évaluation, bilan et ajustement

 

Siège social

41 Rue Emile Zola 46100 Figeac

vous avez une question ?

D

DAYNAC Christian

22 novembre 2017
Disposant de temps libre (retraité), je peux donner des coups de main ponctuels au futur restaurant associatif ; n'ayant pas participé à la mise en place du projet et aux réunions, je ne sais en quoi je peux me rendre utile (préparation des repas, de la salle ... ?) mais l'intention y est.
Christian Daynac
christian.d@cegetel.net
Répondre au commentaire de DAYNAC Christian

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Move Your Hand
Move Your Hand
Association Associu I Baroni
Associu I Baroni
Association SUR LES BANCS DE L'ECOLE
SUR LES BANCS DE L'ECOLE
Association Faites de la Paix dans le Monde
Faites de la Paix dans le Monde