LA RENAISSANCE MUSIQUE ET TÉÂTRE

Arts et culture

La Renaissance Musique et Théâtre est une association culturelle qui comprend plusieurs activités. L'enseignement musical et théâtral, la production de nos groupes de musique et de notre troupe de théâtre et la diffusion de groupes divers dans notre salle de spectacle, le théâtre de Surel.

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

L’association La RENAISSANCE Musique et Théâtre est une vieille chose !
Ça commence mal ! On pense gérontocratie sclérosée ! Ce n’est pas le cas…
Par bonheur ses dirigeants ont toujours été compétents et exigeants, bienveillants avec la jeunesse et
ouverts aux idées nouvelles. Dans ce cas la vieillerie devient un avantage, car elle est riche d’histoire
humaine, d’expérience et de patrimoine matériel.
La plupart des fanfares ou harmonies locales ont été créées à la fin du XIXème siècle et ont généré au
cours du XXème des écoles de musique. En cela La Renaissance est dans la normalité. Elle a cependant
une singularité apparaissant comme très « atypique » : son activité théâtrale qu’elle cultive au moins
depuis les lendemains de la guerre de 14-18 !

Orchestre d'harmonie “La Renaissance”

En effet, La Renaissance prend ses racines dans la pratique collective amateur de la musique et du théâtre. Il faut donc tracer un peu d’historique pour expliquer cela.

Fondée en 1880, la Fanfare La Renaissance deviendra Harmonie en 1925. Dans les années 30, elle s’enrichit
d’un groupe folklorique exemplaire Les mainteneurs du Dauphiné qui se produira dans les grandes manifestations
du genre jusqu’à à Vichy, à Nice… Pas mal à l’époque pour un village de 1000 habitants.

Les mainteneurs du Dauphiné

Dans les années 20 aussi le théâtre commence à prendre sa place parmi les musiciens sous une forme
rudimentaire qui sera étayée, avant la 2ème guerre, par 2 instituteurs auprès des plus jeunes. En 1951
la troupe Les Javeysans prend vie par un additif aux statuts de l’association et s’inscrit à la FNCTA.
Ses fondateurs, un paysan, un artiste peintre et un ingénieur agricole sont des adeptes de la décentralisation
théâtrale de Jean Vilar formé par les apôtres Jean Dasté, Gabriel Monnet, Maurice Sarazin. La
direction artistique est confiée à l’artiste peintre, issu des Beaux-arts de Lyon, qui entrainera immédiatement
la troupe avec la coupe Léo Lagrange en ½ finale à l’Opéra de Toulon et sera invitée à représenter
Le théâtre en milieu rural au Théâtre Rochefort à Paris en 1953. Un évènement exceptionnel à
l’époque pour une commune rurale !

L’activité musicale et théâtrale cheminant séparément se rejoindront chaque année dans un concert
spectacle offert aux membres honoraires de l’association, c’est-à-dire la population de St Marcel et des
communes avoisinantes. Elle se rejoindront aussi au sein d’orchestres : « Jeunesse et Variétés » dans
les années 50 et « Les Alberts » au début des années 80.

Orchestre “Les Alberts”

L’école de musique, fondée en 1966 par le chef d’orchestre de l’harmonie qui en sera promu directeur,
en partenariat avec la municipalité, institutionnalise l’enseignement des jeunes formés jusqu’alors sur
les rangs.
Elle sera riche de plus d’une centaine d’élèves à la fin du siècle.
En 1990 à l’initiative de la responsable de la Cie de théâtre, une école de théâtre voit le jour avec un
atelier d’une dizaine d’élèves qui s’agrandira jusqu’à 6 ateliers, 3 animateurs salariés, et 40 à 50 élèves
au début des années 2000.

A la même époque l’orchestre d’harmonie d’une soixantaine d’exécutants va essaimer en différents
ensembles : une formation de musique de rue La péna « Los Chicos » d’une quinzaine de musiciens
qui s’enflera d’une dizaine de danseuses, un big band « Renaiz’jazz », un orchestre sénior dansant et
d’animation « Les sans soucis ».