Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de La Vallée Suspendue pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Adopte un CHÂTAIGNIER !

par La Vallée Suspendue

Adopte un CHÂTAIGNIER ! - La Vallée Suspendue

Réhabilitation d'une châtaigneraie à l'abandon - Dompnac, Sud Ardèche

Pourquoi sauvegarder les châtaigneraies d'Ardèche ?

 En parrainant un châtaignier de La Vallée Suspendue, vous nous permettez de participer à la conservation d'une espèce remarquablement adaptée aux conditions environnementales du sud de l’Ardèche et d’entretenir ainsi tout un écosystème. Avec votre soutien, nous pourrons faire perdurer le travail de générations d’agriculteurs qui ont élevé et entretenu des terrasses destinées à la culture des châtaigniers et préserver ainsi un paysage exceptionnel.



L'association La Vallée Suspendue

Préserver, entretenir, défendre.

L'un des premiers enjeux de La Vallée Suspendue est de préserver ce flanc de montagne par l’observation et l'entretien de son paysage (cours d’eau, faune et flore, faïsses, terrasses...) et la réhabilitation des 19 hectares de parcelles de châtaigniers plantés bien avant nous, au XIXème siècle.

C’est pour nous l’opportunité d’être à proximité de cette beauté sauvage tout en préservant le patrimoine naturel ardéchois dont le charme est incontestable.

"Le tiers paysage n'est pas exactement quelque chose que l'on aménage, c'est quelque chose que l'on ménage. Ménager plutôt qu'aménager. Jardiner les possibles, prendre soin de ce qui se tente, partir de ce qui est, en faire cas, le soutenir, l'élargir, le laisser partir, le laisser rêver." (Marielle Macé - Nos Cabanes)

Rassembler, transmettre, débattre.

Il s’agit également d’un pari humain : rassembler des personnes aux parcours divers et aux compétences multiples, animées par le même désir, celui de faire partie d’un collectif où les décisions sont prises dans le respect de chacun.e et de cette nature aussi sauvage qu’accueillante.  La Vallée Suspendue c'est une tribu qui veut inscrire dans le réel une utopie faite de yourtes, de cabanes dans les arbres, de réunions au bord de l’eau. C’est pour nous tous la liberté d'expérimenter, de proposer, de questionner, de partager nos savoirs, d'apprendre, de façonner un espace de vie de nos propres mains.  C’est l’opportunité de vivre avec authenticité un rêve commun où les possibles sont infinis et s’élaborent dans le consensus.

Les envies de chacun sont nombreuses : se former à la castanéiculture et choyer nos arbres de manière responsable ; entretenir les terrasses existantes et ce décor typique ; partager nos terres avec des apiculteurs et bergers locaux, des artistes, des chercheurs ; identifier les plantes sauvages et connaître leurs usages ; transformer les fleurs de genêt à balais en tisanes et en huiles essentielles ; glaner des plantes médicinales ; produire un peu d’énergie à partir des cours d’eau ; créer des œuvres de land art ; faire de ce lieu un "chez nous" ouvert où locaux et venus d'ailleurs se retrouvent et se réunissent… Nous avons choisi de rêver tous ces possibles ensemble.

Le terrain

Située sur la commune de Dompnac, dans le sud de l’Ardèche, La Vallée Suspendue est à l’image de cette dernière : majestueuse et sauvage. C’est un flanc de montagne d’une cinquantaine d’hectares, sillonné par deux cours d’eaux qui se transforment par endroits en cascades, puis en piscines naturelles dans lesquelles les plus tenaces peuvent se baigner.

On y retrouve des châtaigneraies centenaires ainsi que des terrasses ancestrales appelées faïsses, souvenirs d’une époque où toute la vallée était habitée et exploitée. Sa végétation est extrêmement variée, parsemée de châtaigniers et de pins, de forêts denses de chênes verts, de landes à genêts et de tapis de bruyères. Il nous faudra un certain temps avant d’apprendre à reconnaître toutes les plantes qui nous côtoient.

D’une étendue qui nous dépasse, le terrain s’étend du milieu de la vallée jusqu’à la crête, à 1100m d’altitude, d’où l’on domine toute la région avec une vue panoramique à couper le souffle. C’est un terrain primaire, sans artifice et parfois un peu abrupt, mais c’est ce qui fait sa beauté farouche : à nous de l’apprivoiser.


Notre équipe

Nous sommes une vingtaine. 

Nous sommes architectes, chercheur.e.s, enseignant.e.s, infirmière, artistes, décoratrice, développeur, paysagiste, vidéaste, naturopathe, product manager et surtout explorateur.ice.s de la vie à avoir décidé de réunir nos savoirs, nos compétences, notre énergie pour entretenir ce terrain laissé à l’abandon. 

Nous vivons majoritairement en région parisienne, mais certain.e.s d’entre nous sont en Bretagne, en Bourgogne-Franche-Comté, en Auvergne-Rhône-Alpes, ou sur les routes. 

Nous fonctionnons de manière horizontale en privilégiant le consensus. 

Nous élaborons notre modèle de fonctionnement au fil des besoins de notre projet, avec bienveillance et attention. 

Chacun.e, fort.e de ses expériences passées, apporte sa pierre à l’édifice de cette construction humaine.

Le contexte

On ignore souvent que le châtaignier est un arbre qui n’est pas naturellement forestier, les sites où il abonde aujourd'hui sont en fait d’anciens vergers. Ces châtaigneraies vivrières plantées par l’homme entre le XVIe siècle et le début du XIXe siècle, ont eu pour vocation de nourrir les populations et animaux des moyennes montagnes du Sud de l‘Europe. 

Au fil des siècles, le verger de châtaignier a eu un rôle déterminant dans la vie des populations. Au centre des préoccupations quotidiennes des paysans, au cœur de leur système d'exploitation agricole, il a fourni à la fois du travail et de la nourriture à beaucoup de gens, en des temps souvent éprouvants.

Depuis le milieu du XXe siècle, les surfaces de châtaigneraies françaises ont fortement diminué. Cette perte de surface castanéicole est liée à de nombreux facteurs :

. tout d'abord l'arrivée de la maladie de l'encre dans les années 1880, une maladie qui affecta mortellement cette culture dans les principales aires d'implantation qui étaient les siennes depuis des siècles ;

. les vers tels le carpocapse mais aussi les insectes tels le balanin, et dorénavant le cynips, qui aurait pu causer des dégâts analogues à ceux du phylloxéra sur la vigne à la fin du XIXe siècle ;

. se sont ajoutées à ces difficultés la forte baisse de population en moyenne montagne, la concurrence de la pomme de terre, l’impossible mécanisation des vergers implantés sur des déclivités et des sécheresses à répétition qui ont entraîné au début du XXe siècle la fin de la "civilisation du châtaignier" et les prémisses de la disparition d’un paysage. Au moment où il réalisait ses recherches, Jean-Robert Pitte a assisté au déclin de la châtaigneraie vivrière, et sa vision de la castanéiculture européenne, en 1986 dans la conclusion de sa thèse, était plutôt pessimiste : “Les paysages sont comme les hommes, ils sont mortels” (Jean-Robert Pitte,Terres de Castanide).

Mais trente ans plus tard, les paysages castanéicoles sont de nouveau au cœur des préoccupations des collectivités locales et font l'objet de nombreuses mesures. Des expériences ont été conduites, des moyens importants mobilisés, notamment dans les parcs régionaux et nationaux, pour lesquels la sauvegarde des châtaigneraies est de la plus grande importance. L’enjeu est d’importance : maintien d’un paysage, d’un patrimoine bâti et de “la dimension ethnographique et non-reproductible des traditions sédimentées au long des siècles” (Le châtaignier, arbre du paysage, documentaire de l’université Toulouse-Jean Jaurès).En Corse, un appel a été fait pour rassembler des fonds dans le but de préserver les châtaigneraies séculaires de Pisanello ou de Lozzi.




A quoi serviront les 6 500 € collectés ?


1. La réhabilitation d’un premier verger de châtaigniers -> objectif 2800 €

Dans le cadre du plan de reconquête de verger de châtaigniers lancé par le parc naturel régional des Monts d’Ardèche, l'association peut demander une subvention pour les travaux d'élagage lors de réouverture de vergers de châtaigniers abandonnés. 

Sur un premier verger du terrain, 28 arbres sur une parcelle de 1,15 ha ont été diagnostiqués éligibles aux aides. 

Le coût de réhabilitation est de 2800 €.

Une fois seulement que ces travaux auront été réalisés, nous pourrons bénéficier d’une subvention de 30% attribuée par la Région et complétée par le Département.

Avec un parrainage à 100 €, l'association s'engage à faire réaliser les travaux de remise en état et à assurer ensuite l'entretien nécessaire à la bonne vitalité de ton arbre ! De plus, nous te proposons de lui donner ton nom - ou le nom de ton choix - qu'il arborera fièrement sur un écriteau. L'avantage c'est qu'on pensera à toi en l’irriguant, le soignant, l’écoutant…

Une fois les travaux réalisés, tu recevras une photo de ton arbre et un grand MERCI de la part de l'association pour ce cadeau généreux fait au patrimoine ardéchois !


2. La formation "Rénover une châtaigneraie" d'une journée in-situ -> objectif 500 €

Pour prendre le relais de cette première surface réhabilitée par des professionnels, et une fois équipé.es, nous avons la possibilité de bénéficier d’une formation proposée par la Chambre d'Agriculture de l’Ardèche. Cette formation intitulée "Rénover une châtaigneraie", animée par Hélina Déplaude, Conseillère spécialiste en châtaignes et petits fruits de la Chambre d’agriculture, a pour objet la remise en état d'une châtaigneraie à l'abandon, l'évaluation de son potentiel, l'utilisation la plus adéquate des arbres ainsi que les méthodes de rénovation à employer en fonction de ses objectifs.  Elle est donc essentielle pour que nous puissions nous approprier pleinement notre projet de réhabilitation. D'une durée d'une journée sur le terrain de l'association, elle pourrait avoir lieu à l'automne 2020 si nous réunissons les fonds nécessaires, à savoir la somme de 500 €

Et si tu es intéressé.e par les châtaigniers et que tu souhaites en savoir plus, n’hésite pas à nous contacter à contact@lavalleesuspendue.org pour nous rejoindre dès qu'une date sera fixée ! 
Nous te donnerons tous les détails pour nous retrouver et participer avec nous à cette formation.


3. Un kit outillage et matériaux -> objectif 3 200 € 

Les membres de l’association se relaieront 1 à 2 semaines par an - a minima - pour réhabiliter la châtaigneraie. Pour réaliser les travaux d'élagage au sol et entretenir les parcelles, l'association a besoin de s'équiper ! 

Par ailleurs, venant de toute la France, nous avons besoin d'un pied à terre sur place. Un habitat saisonnier sera monté lors d'un chantier collectif en mai et sera accessible aux adhérents de l'association. 

Nous avons listé par ordre de priorité les outils nécessaires pour démarrer l'aventure :

  1. Débroussailleuse 200 
  2. Toilettes sèches 100 €
  3. Tronçonneuse 200 
  4. Hache, hachette, coupe branches, sécateurs 100 
  5. Râteaux, pelles, pioches 100 €
  6. Visseuse/perceuse et accessoires 150 
  7. Sacs à déchets verts, combinaisons de travail, protection 150 
  8. Système d'irrigation 800€
  9. Matériaux de construction 1400 


Comment nous aider ?  


  • En donnant 100 €, tu deviens le parrain/la marraine d'un magnifique châtaignier centenaire pour lequel tu pourras choisir un nom.
  • En donnant 50 €, tu finances la formation de la rénovation de la châtaigneraie à un membre de La Vallée Suspendue (ou un Ardéchois qui en aurait besoin) et recevras un badge biodégradable avec ta lettre de remerciement.
  • En donnant 25 €, tu aideras l'association à s'outiller pour la réhabilitation et l'entretien de la châtaigneraie et recevras un badge biodégradable avec ta lettre de remerciement.
  • En faisant un don libre, tu participes à la concrétisation de nos rêves les plus fous !



Donner 100 euros

J'ADOPTE UN ARBRE

Avec une adoption à 100 €, l'association s'engage à faire les travaux et l'entretien nécessaire à la bonne vitalité de ton arbre ! De plus, nous te proposons de donner un nom à l'arbre adopté, qu'il arborera fièrement sur un écriteau. Une fois les travaux réalisés, tu recevras une photo de ton arbre et un grand MERCI ! (5 restants)

Donner 50 euros

LA FORMATION "rénovation d'une châtaigneraie"

Tu participes ou donne la possibilité à quelqu'un de participer à la formation du lundi 25 mai 2020 à Dompnac et recevras un badge biodégradable avec ta lettre de remerciement. (5 restants)

Donner 25 euros

J'AIDE L'ASSOCIATION

Tu aideras l'association à s'outiller pour la réhabilitation et l'entretien de la châtaigneraie et recevras un badge biodégradable avec ta lettre de remerciement.

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme La Vallée Suspendue. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Signaler la page