ADHESION AU CAMPUS DE L'AGROECOLOGIE

par Le Campus de l'Agroécologie

Adhésion valable du 17/01/2020 au 17/01/2021

ADHESION AU CAMPUS DE L'AGROECOLOGIE

par Le Campus de l'Agroécologie

Choix de l'adhésion

Adhérents

Coordonnées

Récapitulatif

Tarif individuel - particuliers

20,00 €

Tarif couple

35,00 €

Tarif porteur de projet à l'installation agricole

25,00 €

Tarif retraités

Appliqué sur présentation d'un justificatif de situation de retraite.

15,00 €

Tarif - Demandeur d'emploi, bénéficiaire des minima sociaux et handicapés

Appliqué sur présentation d'une attestation justifiant la situation.

10,00 €

Tarif - Professionnels agricole, entreprises et associations

100,00 €

Avez vous un code promo ?
Attention, les codes promo ne sont pas valables pour les dons.

Souhaitez-vous ajouter un don à Le Campus de l'Agroécologie en plus de votre adhésion ?

Montant à payer pour la durée de l'adhésion :
0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Le Campus de l'Agroécologie. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

ADHESION AU CAMPUS DE L'AGROECOLOGIE - Le Campus de l'Agroécologie

ADHESION AU CAMPUS DE L'AGROECOLOGIE

La finalité de notre structure est la participation active à la transition écologie agricole de montagne sur le territoire de la haute vallée de l’Adour dans les Hautes-Pyrénées.

Nous avons quatre buts :

1.      Promouvoir et diffuser les techniques agroécologiques en grandes cultures, maraîchage, arboriculture et élevage sur notre territoire,

2.      Intervenir auprès des particuliers, des agriculteurs et des porteurs de projet à l’installation en agroécologie,

3.      Permettre aux personnes en situation de précarité, d’avoir accès à une nourriture saine, fraîche et locale à un petit prix,

4.      Participer à l’installation et au développement de productions locales.

Notre association a deux domaines d’action :

1.      Le domaine associatif qui fait appel au bénévolat de membres actifs,

2.      Le domaine professionnel, qui permet à l’association d’avoir une activité économique en possédant un numéro SIREN/SIRET et un code APE, puis de pouvoir employer du personnel qualifié.

L’activité économique de la structure détermine les moyens ou missions de l’association qui sont au nombre de cinq : la formation, le conseil et l’accompagnement, la communication, la recherche-action et la redynamisation du pastoralisme.

  • La formation : Nous proposons des formations non diplômantes, ouvertes à tous les publics, agriculteurs, particuliers qui ont un projet agroécologique, et les porteurs de projets à l’installation en microferme.
  •  Le conseil et l’accompagnement : Il s’agit pour nous d’apporter nos compétences à des agriculteurs, des particuliers qui désirent changer leurs façons de produire, ainsi qu’aux porteurs de projet à l’installation en agroécologie.
  • La communication, qui a pour objectif de diffuser nos connaissances et nos expériences au travers de publications et de conférences, mais aussi, en participant à des évènements en lien avec notre activité (foires, salons…).
  • La recherche action, qui a pour objectif de développer conjointement avec les producteurs, des semences adaptées à notre territoire et d’expérimenter de façon scientifique des techniques agroécologiques sur les cultures et l’élevage en montagne.
  • La redynamisation du pastoralisme à taille humaine, en remettant en état des anciennes cabanes d’estives ou en en reconstruisant de nouvelles, pour que des bergers accompagnent leur troupeau et puissent revenir vivre l’été en montagne dans des conditions correctes avec un minimum de confort.

Nous avons aujourd’hui un projet, le projet 1, qui va se concrétiser à l’automne 2019, puis deux autres qui sont à l’étude, pour faire vivre notre association :

  • Le projet 1 : Il va consister à créer un jardin école en permaculture d’une superficie de 2811 m2 (voir photos du terrain ci-jointes). Nous produirons des légumes, des petits fruits et quelques fruits qui seront vendus en priorité et à un prix modeste à des personnes en situation de précarité, pour qu’ils aient accès à des denrées saines, fraîches et locales.
  • Les projets 2 et 3 qui ne sont à ce jour qu’au stade d’idées. Il s’agirait de créer un verger de 3 ha, de produire des céréales population pour la consommation humaine sous forme de farines, puis des semences et des plants pour les paysans locaux, puis, de monter un élevage de poules pondeuses et de chair extensif et bio.

Tous nos projets ont et auront une dimension uniquement locale, dans le but de subvenir en priorité à l’alimentation de la population de la vallée du Haut-Adour dont la ville thermale de Bagnères-de-Bigorre compte 7 404 habitants (2016). C’est une des deux sous-préfectures du département des Hautes-Pyrénées. La Communauté de Commune de Haute-Bigorre compte 16 918 habitants (2015). C’est un territoire de montagne, de pastoralisme et de forêts, qui culmine au Pic du Midi-de-Bigorre à 2877 m, site d’un observatoire astronomique mondialement connu et d’un complexe touristique hôtelier. Au pied du pic, se trouve le domaine skiable du Grand Tourmalet (La Mongie - Barèges) qui est le plus grand des Pyrénées française (100 km de pistes). Le col du Tourmalet (2115 m) voit passer tous les ans une des étapes du Tour de France dans les Pyrénées. Le site de Payolle, au pied du col d’Aspin (489 m) et de la Hourquette d’Ancizan (1564 m), ressemble au Jura avec ses forêts de sapin et propose d’un grand nombre de circuits de ski de fond de tous les niveaux et de randonnées en raquettes. Le Haut-Adour est en zone périphérique du Parc national des Pyrénées occidentales depuis 1967. De nombreux itinéraires de randonnées balisés offrent aux randonneurs une multitude d'ascensions, de circuits dans une nature sauvage et préservée du tourisme de masse. Bagnères-de-Bigorre est une cité thermale depuis les romains et accueille les curistes de mars à Novembre. Elle dispose également de thermes ludiques ouverts à tous. Le marché hebdomadaire du samedi matin accueille des producteurs locaux bio ou non, ainsi que des artisans et des commerçants ambulants. C'est un des plus gros marchés du département après celui Tarbes (jeudi matin) pour sa fréquentation et son offre commerciale.

Notre premier projet va nécessiter l’acquisition d’un peu de fournitures, d’outils, de matériels et matériaux afin que nous puissions rénover et aménager la grange, installer des serres, chenilles et des châssis, un petit réseau d'irrigation en goutte à goutte, acheter des arbres fruitiers et petits-fruitiers, confectionner planches et buttes de culture. Pour cela, nous faisons appel au financement participatif. Nous vous invitons à nous contacter pour plus d’informations sur les conditions et le montant minimum de don.

Pourquoi adhérer à l'association ?

Vous êtes sensibilisés à la nécessité d'une transition agricole plus respectueuse des Hommes et de la nature,

Vous êtes conscients que nous devons produire et distribuer de plus en plus localement les denrées alimentaires,

Vous avez envie de vous investir dans un projet local et social,

Vous recherchez à (re) tisser du lien social,

Vous voulez vous former aux méthodes agroécologiques.

REJOIGNEZ-NOUS ET DEVENEZ ACTEURS DE CES CHANGEMENTS EN PARTICIPANT A NOTRE PREMIER CHANTIER COLLECTIF : LA CRÉATION D'UN JARDIN ÉCOLE EN PERMACULTURE SUR 2800 M2, A ASTE (65).

Si vous souhaitez adhérer à l'association, votre adhésion démarrera le jour de l'encaissement du montant de l'adhésion et prendra fin à la date anniversaire de celle-ci. Le renouvellement ne se fait pas par tacite reconduction. Vous devez en faire la demande auprès des membres du bureau 8 jours avant l'échéance de l'adhésion en cours.

Nous vous remercions de l'intérêt que vous voulez bien apporter à notre projet,

Cordialement,

La présidente

Marie BIRLICHI

Une question ?
Contactez l'association :

Email

Téléphone Afficher le numéro

Signaler la page